Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nigéria : Al-Azhar réagit contre Boko Haram

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 7 Mai 2014



Au Nigéria, la secte Boko Haram terrorise la population. Alors que les habitants se mobilisent pour la libération de plus de 200 lycéennes enlevés par le groupe terroriste, de nouveaux enlèvements d’adolescentes sont à déplorer.

Ces nouveaux rapts ont eu lieu dimanche 4 mai. Après un premier bilan faisant état de huit jeunes filles enlevées, on apprend mercredi 7 mai que ce sont onze filles âgées de 12 à 15 qui ont été kidnappées. Boko Haram est suspecté d'être derrière ces nouveaux enlèvements. Des leaders de la secte ont revendiqué, lundi 5 mai, l'enlèvement précédent de plus de 200 lycéennes en indiquant qu’ils comptaient vendre les adolescentes.

Face à cette entreprise terroriste des plus infâmes, la communauté internationale fait bloc. Le président américain Barack Obama a fait savoir mardi qu'une équipe d'experts américains avait déjà été envoyée sur place pour aider les autorités nigérianes à retrouver les jeunes filles enlevées.

De son côté, Al-Azhar, la plus haute autorité religieuse de l’islam sunnite basée au Caire, a demandé à Boko Haram de les relâcher. Leur faire du mal est « totalement contraire aux enseignements de l’islam et à ses principes de tolérance », a rappelé l’institution religieuse dans un communiqué. Boko Haram, qui milite pour la création d’un Etat « islamiste » dans le nord du Nigéria, a un mode d'action sectaire et barbare bien éloigné des valeurs de la religion musulmane.

Lire aussi :
Thierry Mariani banalise l'esclavage pour « déculpabiliser » l'Occident
Nigéria : mobilisation pour les lycéennes kidnappées
Nigéria : Boko Haram accusé du kidnapping de 100 lycéennes
Cameroun : Boko Haram accusé du kidnapping d’une famille française





Loading