Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Michel Onfray renonce à publier son essai critique sur l’islam

Rédigé par La Rédaction | Lundi 30 Novembre 2015



Michel Onfray renonce à publier son essai critique sur l’islam
Le philosophe Michel Onfray a fait savoir, par le biais de son éditeur Grasset, que son essai critique intitulé Penser l’islam ne sera pas publié en janvier 2016. Cette décision, qui fait suite aux attentats du 13 novembre, est motivée par le fait qu'« aucun débat serein n’est possible en France dans le contexte actuel ». L'éditeur a toutefois tenu à préciser, vendredi 27 novembre, que « le livre paraîtra à l’étranger, mais l’auteur a pris la décision de surseoir sans date à sa publication en France ».

Farouche opposant aux bombardements français en Syrie, certaines de ses déclarations du philosophe ont été reprises dans une vidéo de propagande de l’État islamique. Dans un des extraits utilisés, il déclare notamment que « nous devrions, nous la France, cesser de bombarder les populations musulmanes sur la totalité de la planète ».

Dans le même esprit, il avait tweeté, après les attentats, « droite et gauche qui ont internationalement semé la guerre contre l’islam politique récoltent nationalement la guerre de l’islam politique », suscitant une polémique. Après la suspension de son essai, Michel Onfray a décidé de fermer son compte Twitter. « J'en ai assez que mes tweets soient plus importants que mes livres », a-t-il confié au Point.

Quand bien même il ne paraîtra pas en France, Penser l’islam devrait probablement déclencher une nouvelle polémique. Dans la fiche de présentation de l’ouvrage, on pouvait lire : « Depuis son Traité d’athéologie, nul n’ignore que Michel Onfray n’est pas l’ami des religions – qu’il considère, en homme des Lumières, comme des maladies propices à la haine, au fanatisme, à la négation des corps. Évidemment, l’islam ne fait pas exception à cette critique radicale – au contraire… » L’éditeur a tenu à souligner qu’avant d’en parler, Michel Onfray a lu le Coran « de très près de sorte qu’il ne craint pas de percevoir, comme les autres monothéismes, de fréquentes apologies de la violence et de la guerre ». Les exemplaires qui sortiront à l’étranger seront évidemment décortiqués en France.

A lire aussi :
Valeurs actuelles et Charlie Hebdo exclus des aides à la presse
Réponse à Michel Onfray et ses idées sur les « étrangers »