Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Marianne en niqab : 5 000 € d’amende requis contre Valeurs actuelles

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 17 Décembre 2014



Valeurs Actuelles pourrait écoper d’une amende de 5 000 euros pour sa Une représentant une Marianne en niqab. Le directeur de la publication Yves de Kerdriel comparaissait mardi 16 décembre devant le tribunal correctionnel de Paris pour incitation à la haine raciale.

Sur la Une en question datée du 22 septembre 2013, Valeurs Actuelles titrait : « Naturalisés L'invasion qu'on cache ». On pouvait également lire : « Deux Français sur trois contre les naturalisations massives de Valls » ou « Islam, immigration: comment la gauche veut changer le peuple ».

Une imagerie et des expressions qui appelaient à la discrimination, à la haine ou à la violence, selon l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui avait saisi la justice et demandait 1€ symbolique de dommages et intérêt. L’association fustigeait des « procédés racoleurs de basse propagande utilisés par "l'hebdomadaire de la droite décomplexée" comme il se définit (qui) tendent à répandre les pires préjugés à l'encontre des musulmans de France, au risque de les exposer au ressentiment de tous et à la violence de certains ».

Pendant l’audience, le directeur de la publication a expliqué qu’il n’avait « pas de leçon à recevoir », Valeurs Actuelles ayant « toujours été profondément républicain ». Il s’est défendu de toute « volonté de stigmatiser » les musulmans, précisant qu'« on aurait pu illustrer ça avec une Marianne aux yeux bridés, peu importe ».

« Je m'honore que ce journal ait toujours lutté contre le racisme, l'antisémitisme, la xénophobie », a ajouté Yves de Kerdriel. Selon lui, « le fait que cette Une soit attaquée témoigne d'une régression du débat intellectuel ». « Ce qui pouvait être dit il y a 25 ans ne peut plus être dit aujourd'hui. Que la face de la France est en train de changer ne peut plus être dit » a-t-il estimé.

D’autres associations se sont constituées partie civile. SOS racisme demande comme l’UEJF 1€ de dommages et intérêt, tandis que la Licra et La Maison des potes ont demandé chacune 10 000 € de dommages et intérêts.

Lire aussi :
L'intox de Valeurs actuelles sur les musulmans face à l'EI
Les « Français de souche » en enfer : la nouvelle couv’ de Valeurs actuelles
Valeurs actuelles récidive avec une couv' islamophobe
L’islamophobie et la xénophobie en Une de Valeurs actuelles