Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

L’islamophobie et la xénophobie en Une de Valeurs actuelles

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mercredi 25 Septembre 2013

Valeurs actuelles récidive. L'hebdomadaire de la droite décomplexée s'illustre en ce mois de septembre avec une nouvelle Une aussi tape-à-l’œil que scandaleuse pour évoquer le thème de l'islam et de l'immigration. Sans gêne.



La Une de Valeurs actuelles en septembre 2013.
La Une de Valeurs actuelles en septembre 2013.
Valeurs actuelles fait plus fort que « cet islam sans gêne » du Point. En Une à paraître jeudi 26 septembre, l’hebdomadaire a placardé une statue de Marianne portant un voile intégral (niqab) avec comme titre « Naturalisés, l’invasion qu’on nous cache ».

Après sa couverture choc en août dernier titrée « Roms, l’overdose », Valeurs actuelles a concocté un dossier spécial sur la politique de l’immigration et de la naturalisation en France et ses effets négatifs sur la société française depuis la prise de fonction de Manuel Valls.

Le ministre de l’Intérieur a fixé, en octobre 2012, la barre des 100 000 naturalisations par an, le chiffre qui était en vigueur avant Claude Guéant . « Deux Français sur trois (sont) contre les naturalisations massives de Valls », déclare d’emblée le magazine, qui associe sans complexe l’immigration à l’islam. Pas n’importe quel islam mais celui qui met les valeurs républicaines en danger, le niqab (ou burqa pour les plus sensationnalistes) étant le signe flagrant. Pour appuyer cette thèse, rien de mieux qu’une interview de la démographe Michèle Tribalat qui ne cesse de crier à la menace que feraient naître les musulmans en France par leur nombre en constante augmentation.

En guise d'introduction de son dossier « Islam, immigration : quand la gauche change le peuple », le magazine présente ce que les naturalisations « massives » soulèveraient comme problème : un moyen pour la gauche d’«accroître son socle électoral ». « Le prix à payer ? Rien de moins que la souveraineté des Français sur leur destin. »

L'islam en Une de Valeurs actuelles en janvier 2011.
L'islam en Une de Valeurs actuelles en janvier 2011.

La surenchère médiatique sur l'islam

Le numéro n'est pas sorti qu'il suscite déjà la polémique. L’association interreligieuse Coexister a déclaré, mercredi 25 septembre, son intention de porter plainte contre Valeurs actuelles. Plus tôt dans la journée, c’est l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), « choquée par la Une haineuse » de Valeurs actuelles, qui a annoncé dans un communiqué le dépôt d’une plainte contre le directeur de la publication, Yves de Kerdrel, pour « incitation à la haine raciale ».

« Il est inacceptable que demain, dans n’importe quel kiosque, l’achat d’un magazine avec une "Une" raciste soit banalisé. Il devient urgent de mettre un coup d’arrêt à cette banalisation du racisme à l’égard des musulmans », a déclaré Jonathan Hayoun, président de l’UEJF.

En réponse à cette attaque, Valeurs actuelles a décidé de porter plainte « avec constitution de partie civile » contre l’UEJF pour « dénonciation calomnieuse, diffamation et atteinte à la liberté d’expression », déclarant qu’il se réserve « le droit de poursuivre en justice tous ceux qui reprendraient à leur compte les qualificatifs honteux utilisés par l’UEJF ».

En janvier 2011, Valeurs actuelles s'était déjà essayé au même exercice avec sa Une intitulée « Pourquoi l'islam fait peur aux Français », en écho aux propos de Marine Le Pen comparant les prières de rue à l'occupation nazie. Le magazine de la droite décomplexée, qui espère sans doute vendre plus que les 90 000 exemplaires habituels écoulés chaque semaine avec sa Une tapageuse, prépare le terrain pour ses alliés à l'aube des municipales de 2014.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu