Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Psycho

Malik : « Elle dilapide son argent et le mien pour sa famille sans se soucier de notre avenir, notre couple est en danger »

Rédigé par Sabah Babelmin | Jeudi 25 Février 2021 à 08:00

           


Malik : « Elle dilapide son argent et le mien pour sa famille sans se soucier de notre avenir, notre couple est en danger »
Je suis marié depuis presque 15 ans et j’ai deux enfants. Au début, mon couple était équilibré et on vivait plutôt bien. Au fur et à mesure que les années passaient, je me suis rendu compte que mon épouse avait une relation fusionnelle avec sa famille (non seulement sa mère, son frère et sa sœur mais également toute la « tribu » des cousins, tantes...).

En un mot, sa famille est devenue trop envahissante, même si on ne vit pas dans le même pays, mais avec les moyens de communication actuels, la notion de distance disparaît. Et puis on rentre au pays deux-trois fois par an, je suis en quelque sorte obligé de les subir. En un mot, sa famille a trop d'emprise sur elle, ce qui, de mon côté du moins, instaure une relation malsaine dans le couple.

Au final, j'ai la nette impression que je ne suis plus une priorité pour elle, mais que sa première priorité, c'est sa famille élargie. Ce n'est pas simplement une impression, c'est basé sur des faits réels. Je crois qu'ils abusent de sa naïveté même s'ils ne s'en rendent pas forcément compte. Elle dépense le plus clair de son temps, de son énergie et de son argent à gérer leurs problèmes interminables... comme si elle ne parvenait pas à couper le cordon ombilical avec eux après le mariage.

Le pire dans tout ceci, c'est que personne de son côté n'est dans le besoin, auquel cas j'aurais bien compris la chose. Au contraire, ils sont aisés et vivent plutôt bien dans le pays d'où je suis originaire.

Sa sœur voudrait acheter un appartement à Paris ? Au lieu de s'adresser à une banque comme tout le monde, elle demande à mon épouse de la dépanner et elle aligne le montant sans broncher ! Son frère fait faillite (il avait un petit business) ? Elle assume SEULE les dégâts financiers alors que sa mère pouvait largement aider son fils ou au moins que cela soit un effort collectif partagé par tous. Elle hérite d'un lot de terrain de son père ? Sans me demander mon avis ni même m'informer, elle le brade à son cousin pour un prix dérisoire (probablement 5 % de sa valeur) pour que Monsieur puisse y construire villa avec piscine. Sous prétexte qu'on vit à l'étranger, elle n'a même pas la présence d'esprit de penser à nos enfants pour qui ce terrain aurait constitué un lien affectif avec notre pays d'origine.

Tout cela pour dire que je n'ai jamais épousé ma femme pour les biens qu'elle possède, c'était vraiment un mariage d'amour, mais sa gestion de l'avenir financier du couple est un vrai désastre. Du coup, je n'arrive plus à me projeter dans l'avenir avec elle puisque, de facto, nous ne formons plus un ménage ou un foyer (du moins sur le plan financier ou immobilier)... Aujourd'hui, par exemple, j'exclus totalement l'idée d'investir un jour dans un logement commun puisque je ne lui fais plus confiance quant à sa gestion et je considère que le jour où je disparaîtrai elle pourra tout dilapider !

Bref, j'ai le sentiment que plus rien à part les enfants ne nous lie, le couple est en crise permanente depuis des années et on se dispute souvent à cause de ce sujet. Je me dis que je ferais mieux de divorcer mais, d'un autre côté, mes enfants sont encore jeunes et je ne veux pas leur faire payer les pots cassés du couple.

En plus, critiquer sa famille est, pour elle, un sujet tabou et, à chaque fois qu'on aborde le sujet, elle devient complètement irrationnelle et se braque dans le déni de la triste réalité. J'ai constaté que les choses ont bien empiré depuis le décès de son père, elle étant la sœur aînée et sa mère étant plutôt radine, elle s'est sentie une espèce de mission morale de prendre en charge toute la famille (cousins compris !) Cela me révolte, il y a des jours où je n'arrive plus à lui cacher ma frustration et cela dégénère en disputes...

Je sais que c'est irréversible et parfois je me dis cela ne sert à rien de continuer dans une telle situation. Ne vaut-il pas mieux se séparer ? Parce qu'une telle ambiance malsaine à la maison affecte forcément les gosses aussi. J'y pense tout le temps et j'ai le sentiment insupportable de vivre avec une personne qui m'est étrangère sous le même toit sans qu'il n'y ait plus d'amour réel entre nous puisqu'on ne regarde pas du tout dans la même direction.

J'en veux aussi à sa famille qui reste pour moi responsable de cette situation puisqu'elle a toujours abusé de sa générosité dans un rapport asymétrique et très malsain. Bref, ce qui me désespère c'est de voir l'avenir du couple échapper de mes mains... Cette situation me tourmente et j'y pense tous les jours, j'essaie de ne rien laisser transparaître ou de minimiser les crises, mais cela a sans doute un impact sur mon bien-être mental et ma sérénité. Merci d'avance pour votre aide et vos conseils !

Sabah Babelmin, psychanalyste

Cher Malik,

En effet, d’après ce que vous écrivez, votre femme semble avoir une dette (symbolique) incommensurable envers les siens et n’a pas vraiment coupé le cordon ombilical ! Vous dites qu’elle est l’ainée et se sent responsable de sa famille, surtout depuis le décès de son père.

Plusieurs questions me viennent. De quoi se sent-elle coupable, redevable ? Cette dette symbolique que j’évoque reflète une grande culpabilité, me semble-t-il. Est-ce le fait qu’elle soit partie, quitté son pays d’origine, sa famille pour se marier ? Est-ce le fait qu’elle soit l’aînée et qu’elle se sent peut être responsable de sa famille ? Quelle frustration essaie-t-elle de combler par cette attitude ? Est-ce que vous sentez qu’elle est heureuse avec vous ? Que la Tunisie lui manque? Est-elle venue de son propre gré en France ? Donner de l’argent équivaut peut-être pour elle à donner de l’amour, de la présence aux autres ?

En tout cas, j’ai l’impression qu’elle s’investit plus dans le bonheur de sa famille d’origine que dans celui de son foyer et cela pourrait avoir plusieurs raisons.

En général, ce sont les garçons qui assument la responsabilité de chef de famille après le décès du père mais, apparemment, ce n’est pas le cas.

Votre frustration et perte de confiance me semblent légitimes, mais comment ça se fait que vous ayez laissé pourrir la situation à ce point pour éviter les conflits ? S’il n’y a pas de communication authentique dans un couple, il va droit à l’échec, à force de non-dits et de frustrations et de rancœurs et ce sera trop tard peut-être de revenir en arrière.

« Ce qui me désespère c'est de voir l'avenir du couple échapper de mes mains... Cette situation me tourmente et j'y pense tous les jours, j'essaie de ne rien laisser transparaître ou de minimiser les crises, mais cela a sans doute un impact sur mon bien-être mental et ma sérénité. » Comme vous l’écrivez, cette situation ne peut avoir qu’un impact négatif sur votre couple, sur votre état de santé et sur vos enfants, qui « boivent » littéralement les tensions qui existent entre les parents. Réagissez, je vous invite à aller consulter un professionnel qui saura vous aider à comprendre ce qui se passe et à prendre une décision. Bon courage.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com