Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Londres : les étudiants musulmans privés de salles de prière

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 23 Août 2013



Dans une université londonienne, la City University, les étudiants musulmans se voient refuser l'accès aux salles de prière qui étaient mises à leur disposition, nous apprend BondyBlog, vendredi 23 août.

La faculté en a décidé ainsi après avoir jugé que les prêches du vendredi de l'association d'étudiants musulmans étaient « trop virulents ». Le groupe, sous l'impulsion de son président Wasif Sheikh, a
choisi de contester cette décision en priant, aux yeux de tous, à l'extérieur devant le bâtiment principal de l'établissement, le vendredi, jour de grande prière.

L'association est taxée d'extrémisme depuis trois ans lorsqu’un think-tank surveillant l’extrémisme a rendu public des enregistrements de ses prêches. Dans l’un d’eux, on peut entendre : « L’Etat islamique nous apprend à couper la main du voleur. Oui il le fait. Et il nous apprend aussi à lapider le coupable d’adultère (…) en nous disant cela, il nous apprend aussi à tuer l’apostat », rapporte Bondy Blog. En 2009, l'intervention vidéo, dans leur gala annuel, d'Anwar al-Awlaki, un prêcheur américain proche d'Al-Qaïda, auteur d'appel au djihad armé avait également choqué.

Face à tout cela, certains étudiants musulmans préfèrent s'éloigner du groupe et aller prier dans les mosquées situées à proximité de l'université. Avec les autres, le bras de fer devrait continuer longtemps car les membres de l'association distribuent des tracts avertissant qu'ils reviendront « tous les vendredis ».

Lire aussi :
Salle de prière universitaire d’Antony : verdict lundi
Angleterre : un centre d'études sur l'islamophobie va voir le jour




Loading