Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les effets néfastes du concept de « culpabilité collective » (vidéo)

Rédigé par | Vendredi 13 Février 2015



Les effets néfastes du concept de « culpabilité collective » (vidéo)
Il est devenu fréquent de demander aux musulmans de s'excuser et de se « désolidariser » des actes commis au nom de l'islam par des terroristes. Une injonction qui agace. Une vidéo du réalisateur hollandais Abdelkarim El-Fassi explore les conséquences de la « responsabilité collective » à laquelle sont confrontés les musulmans lors d'attentats, dernièrement en janvier à Paris.

En moins de deux minutes, le cinéaste montre comment les accusations infondés, préjugés et autres soupçons posés sur des enfants sous prétexte qu'ils ressemblent aux criminels peuvent nuire à leur estime et à leur confiance en eux. En témoigne l'attitude d'un enfant d'origine maghrébine, qui aime à jouer au super-héros dans son costume de Spiderman.

Le sentiment de confiance en lui s'érode au fur et à mesure des remarques le comparant aux terroristes : « La plupart des méchants sont Marocains. A Paris et en Syrie, tous sont Marocains et musulmans », « Ils te ressemblent »... « Penses-tu que tu es un méchant ? », demande le réalisateur à l’enfant à la fin du film. « Oui, parce que tu l’as dit », lui répond ce dernier, qui avait été obligé auparavant de s'excuser.

Mieux encore, une expérience similaire est reproduite auprès d'un enfant blanc aux cheveux blonds. « Tu sais qui a les mêmes cheveux que toi, Yonas ? Breivik », lui lance une adulte, en référence à la tuerie d'Utoeya, en Norvège, dont Anders Behring Breivik a été l'auteur en juillet 2011.

Abdelkarim El-Fassi confie ne s’être jamais senti si mal à l’aise en réalisant une vidéo. Les musulmans n'ont pas à subir de « culpabilité collective », « cela doit cesser, sinon le problème va s’envenimer pour les générations à venir », prédit le réalisateur. #Letsunite



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur