Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le maire du Raincy veut interdire une salle de sport réservée aux femmes

Rédigé par La Rédaction | Mardi 1 Octobre 2013



Orty Gym : c’est le nom d’un nouveau club de sport qui a ouvert au Raincy, le 9 septembre dernier. Ce club est réservé exclusivement aux femmes.

Elles peuvent y faire du fitness, de la musculation et profiter de cours de zumba, salsa, hip-hop et danse orientale. Une cabine d’esthétique proposant épilations, massages et gommages ainsi que des appareils cardio sont également présents dans cette salle de 200 m².

Mais le club fait face à la fronde d’Eric Raoult, le maire UMP de la ville, qui entend faire fermer l’établissement. La sécurité incendie y est déficiente et il n’y a pas de parking, invoque l’édile pour expliquer sa demande de fermeture. En réalité, son vrai motif serait tout autre. A partir du moment où il aurait lu sur le site musulman Oumzaza, un portail des familles, que la salle de sport serait fermée le vendredi de 12 à 15 heures « pour permettre à l'équipe d'assister au jumu'a », la prière hebdomadaire du vendredi et qu’elle « abritera bien entendu une salle de prière », il aurait commencé à multiplier les démarches pour faire fermer le club, révèle Le Monde, lundi 30 septembre.

Depuis, les gérants de la salle, un couple musulman dont la femme porte le voile, ont demandé à Oumzaza de retirer cette information pour éviter plus d’« ennuis » et ont démenti la présence d'une salle spécifique pour la prière. Mais capture d'écran à l'appui, Eric Raoult a écrit au sous-préfet du Raincy pour l’informer qu’on tentait « de détourner un dossier d'urbanisme sous de fallacieuses raisons pseudo-religieuses ». La devanture en verre dépoli du club lui faisait déjà « penser aux enseignes obturées de Dubaï et du Qatar », dit l'édile qui argue pourtant que cela n’a « rien à voir avec de l'islamophobie ».

Pour les gérants d'Orty Gym, il n’y a aucun doute. Leur confession dérange Eric Raoult, l'ancien rapporteur de la loi sur le voile intégral. Il y a « problème de monsieur le maire avec les musulmans » selon Lynda Ellabou, la gérante. Déterminé à faire fermer leur établissement, le maire leur a déjà envoyé des patrouilles de policiers et des huissiers en prévision d'une action en justice.

Mme Ellabou affirme pourtant avoir obtenu une autorisation de la mairie au printemps dernier pour monter son centre. Mais Éric Raoult assure au Figaro, le contraire. « Ce n'est pas ma France. Les musulmans ont droit à une place dans la société française, mais ils doivent respecter les règles », dit-il. « Ce qui me choque, c'est que n'importe quelle boutique devrait obéir aux mêmes préceptes de sécurité, mais celle-ci étant tenu par des musulmans, tout le monde a peur d'intervenir », ajoute t-il

« Un club comme Orty Gym ne me paraît quand même pas inconciliable avec les valeurs de la République ! La vérité de ce combat d'arrière-garde, c'est que M. Raoult ne veut pas froisser son électorat juif et qu'il souhaite garder l'image de "Neuilly du 9-3" de sa ville avant les municipales », commente de son côté Me Raphaël Chiche, l'avocat du couple.

Le bras de fer entre ces entrepreneurs musulmans et le maire du Raincy, dernièrement poursuivi pour violences conjugales, est loin d’être terminé. Une commission de sécurité doit encore se rendre dans le club, jeudi 3 octobre, pour la deuxième fois, à la demande de ce dernier.

Lire aussi :
Violences conjugales : Eric Raoult relaxé
Violences conjugales : de la prison requise contre Eric Raoult
Salle de fitness : Honneurs aux dames
Quand le hijab s'accommode au sport
Nicolas Sarkozy et les musulmanes : une histoire de piscine
Sarcelles: quand des femmes juives se réservent la piscine municipale