Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le grand rabbin de France démissionne

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 11 Avril 2013



Gilles Bernheim a enfin capitulé. Alors que sa démission était attendue depuis la révélation qu’il a commis des plagiats, le grand rabbin de France a démissionné jeudi 11 avril, à l’issue d’une réunion exceptionnelle du Consistoire israélite, a annoncé le vice-président du Consistoire, Elie Korchia.

« Il a reconnu ses fautes, demandé pardon et donné des explications. Il a accepté la mise en congé de ses fonctions de grand rabbin », a expliqué M. Korchia.

« C'est une solution qui apporte plus de sérénité. On était tous d'accord », a-t-il ajouté, en précisant que les prérogatives de Gilles Bernheim allaient « être assurées par un intérim qui sera désigné dans la semaine par le président du Consistoire ».

Dans un premier temps, M. Bernheim avait nié avoir commis des plagiats dans ses ouvrages avant d’avouer. Ses plagiats portent sur deux de ses livres, Quarante Méditations juives (2011), édité chez Stock et Le Souci des autres au fondement de la loi juive (2002) ainsi que sur son essai contre le mariage pour tous, intitulé Mariage homosexuel, homoparentalité, et adoption : ce que l'on oublie souvent de dire.

Il avait également reconnu l'usurpation de son titre d'agrégé de philosophie sur les ondes de Radio Shalom, mardi 9 avril, mais écartait l’idée de démissionner. « Démissionner serait un acte d'orgueil alors qu'aujourd'hui je dois faire preuve d'humilité », avait-il expliqué.

L’homme de 60 ans, qui a perdu toute crédibilité avec de tels mensonges, a finalement décidé, tardivement, de se retirer de la plus haute autorité religieuse juive en France.

Il avait été élu grand rabbin de France en 2008 et démarré sa prise de fonction le 1er janvier 2009.

Lire aussi :
Le grand rabbin de France avoue ses mensonges
Le grand rabbin de France, roi du mensonge ?