Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Laïcité en entreprise : le texte UMP rejeté, la gauche temporise

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 6 Juin 2013



Les députés ont rejeté, jeudi 6 juin, sans surprise, la proposition de loi sur la neutralité religieuse en entreprise. Elle a été défendue à l'Assemblée nationale par l’UMP en la personne d’Eric Ciotti, initiateur du texte, repoussé en commission fin mai.

Les députés de gauche ont voté contre une loi de portée « trop générale ». Ils préfèrent attendre les conclusions de l’Observatoire de la laïcité, crée sous l’impulsion du président de la République et chargé de faire des propositions de loi légiférant les signes religieux dans les établissements de la petite enfance en réponse à l'arrêt de la Cour de cassation dans l'affaire Baby Loup.

Dans l’hémicycle, face à l’UMP, le ministre du Travail, Michel Sapin, a prôné le dialogue plutôt qu’une loi. « J’ai confiance dans les salariés et les employeurs à amener une laïcité de sang-froid. (...) Cette laïcité se construit en parlant », a-t-il déclaré à l'Assemblée nationale.

Cependant, il n'a pas rejeté l’idée d’une nouvelle loi et a appelé l’opposition à attendre la fin des travaux de l’Observatoire. Ses membres se sont déjà exprimés en faveur d'une loi pour les assistantes maternelles. Un premier rapport d’étape est attendu fin juin.

Lire aussi :
Loi anti-voile en entreprise : la proposition rejetée, gifle pour l’UMP
Loi anti-voile en entreprise : le projet examiné à l’Assemblée nationale
Laïcité : la religion, un faux problème dans l’entreprise
Laïcité à Baby Loup : amnésie ou mensonge collectif ?
Loi anti-nounous voilées : le retour