Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Economie

La Mosquée d’Evry renouvelle sa confiance à Socopa

Rédigé par | Samedi 18 Juin 2011 à 14:11

Finalement, la Grande Mosquée d'Evry-Courcouronnes continue de travailler avec Socopa, dans la tourmente depuis que le groupe Casino a décidé de ne plus commercialiser ses produits halal. Malgré tout, Ali Sedouki, le Monsieur Halal à Evry, a renouvelé sa confiance à l'industriel et explique à Saphirnews ses raisons.



La Grande Mosquée d'Evry-Courcouronnes
La Grande Mosquée d'Evry-Courcouronnes
Après avoir un temps envisagé d’arrêter de travailler avec Socopa, la Grande Mosquée d’Evry Courcouronnes a décidé, vendredi 17 juin, de ne pas cesser sa collaboration avec le groupe industriel, nous a-t-on indiqué.

Selon Ali Sedouki, le responsable du halal et du certificat ACMIF de la Grande Mosquée, le rapport d’audit qu’il a commandité et qui lui a été communiqué ne révèle aucun grave dysfonctionnement. Seule la question des boyaux de merguez, qui proviennent de Nouvelle-Zélande et que le groupe Casino a mis en cause reste à résoudre.

« On a demandé à Socopa d’arrêter d’acheter les boyaux tant qu’on n’a pas vérifié le certificat halal de ces produits », nous indique M. Sedouki, précisant que l’industriel a répondu favorable à sa demande. Une rencontre en Nouvelle-Zélande avec les fournisseurs des boyaux pourrait être organisée prochainement. Quant au contrôle, aucun dysfonctionnement n'a été relevé par la Mosquée d'Evry. Normal vu que c'est elle qui l'effectue, l'ACMIF n'oserait pas s'incriminer.

Le changement ne viendra pas demain

Une question nous taraude l'esprit : était-il vraiment envisagé d’arrêter de certifier Socopa ? Pour M. Sedouki, des garanties lui ont été données par l’industriel. Même s’il espère un jour voir la chaîne de production du halal se séparer du non-halal, il se contente du matériel qu'il dispose car « c’est un grand groupe (Socopa est une filiale de Bigard, ndlr) et il ne peut pas faire autrement aujourd’hui. »

En attendant, « les produits halal sont fabriqués dans la journée avant les produits non-halal et un grand nettoyage est fait » pour éviter que des traces de viande non-halal se retrouve dans du halal, souligne-t-il. Il est encore loin de penser que cette méthode est insuffisante, les risques d'une nouvelle affaire de cross-contamination étant élevés. La confiance des consommateurs musulmans risque d'être sapée.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par pillois ag le 16/08/2011 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cette organisme comme bien d autre certifie le halal ce n est pas son rôle
du reste sur le terrain dans les abattoir es on trouve des sacrificateurs mai trés rarement des contrôleurs et pour cause et quand contrôleur il ya ce sont leur propre contrôleurs le peut qui existe on appelle cela s auto contrôler et cela n est pas sérieux il faut savoir que cette mosquée électronarcose (etourdie) et ne le mentionne pas sur ces produits quand a la direction de la kibla c est a vérifier! adcm demande un contôle externe et indépendant a l 'organisme qui sacrifie et notre association exige que trois points soient défini et écrit clairement sur les produits halal 1_sacrifié par un musulman traditionnellement au nom de dieux 2 sacrifice correctement diriger vers la kibla 3_electronarcose (étourdissement) ou pas

avec ces trois points chaque musulman peut facilement trouver le halal qui lui convient!
et surtout cela responsabiliseras les organismes certificateurs les fabricants car tout ces soit disant certificateur associations mosquées vous certifient bien souvent des choses
qu'il ne sont pas capable de vérifier eux mêmes pour preuves les différents scandales aux quel nous avons assisté ces derniers mois! pour changer cela signé la pétition en ligne sur adcm.org