Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'islam aurait-il pu sauver Michael Jackson ?

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 24 Juin 2010



Michael Jackson ne serait pas mort s’il s’était converti à l’islam. C’est ce que Jermaine, le frère aîné du défunt chanteur, affirme dans une interview diffusée à la radio britannique BBC, jeudi 24 juin, à l'occasion du premier anniversaire du décès du « roi de la pop », mort le 25 juin dernier, à Los Angeles.

Converti à l'islam en 1989, Jermaine Jackson (alias Muhammad Abdul Aziz), 55 ans, a déclaré que son frère aurait dû quitter les États-Unis. « Je pense que si Michael avait embrassé l'islam, il serait encore ici aujourd'hui, et je dis ça pour plusieurs raisons », affirme-t-il. « Pourquoi ? Parce que quand tu sais à 100 % qui tu es et ce que tu es et pourquoi toi-même et les gens qui t'entourent existent, alors les choses changent et s'améliorent pour toi. Ça donne une certaine force », précise-t-il.

Son frère n'était pas contre une conversion à l'islam, selon Jermaine, qui déclare lui avoir rapporté des livres d'Arabie Saoudite et de Bahreïn. « Tous ses gardes du corps étaient musulmans parce qu'il faisait confiance à l'islam, parce que ces gens sont capables de se sacrifier pour quelqu'un et aussi parce qu'ils essaient d'être les meilleurs êtres humains possible, non pas pour Michael Jackson, mais pour Allah », déclare-t-il. « Quand tu as ces gens autour de toi, tu sais que tu seras protégé par Dieu », soutient-il.

La rumeur qui courait autour de la probable conversion de Michael Jackson avant sa mort est désormais réduite à néant. Mais une autre, plus folle encore, persiste : le chanteur ne serait pas mort et enterré, il aurait même organisé son propre décès pour revenir avec succès... Pas sûr que Jermaine apprécie ces ragots.


Lire aussi :
A 50 ans, le roi de la pop Michael Jackson s'en est allé




Loading