Connectez-vous S'inscrire






Société

A 50 ans, le roi de la pop Michael Jackson s'en est allé

L'adieu ultime

Rédigé par Anissa Ammoura | Vendredi 26 Juin 2009

L'artiste américain Michael Jackson s'est éteint hier, jeudi 25 juin, à Los Angeles. Le roi de la pop aurait succombé à une probable crise cardiaque. Alors que les hommages et les témoignages de sympathie se multiplient de par le monde, une autopsie doit confirmer ou non la cause du décès. Retour sur l'ascension d'une idole planétaire, malgré ses nombreux déboires personnels.



En mars dernier, Michael Jackson, à l'occasion d'une conférence de presse, annonçait son grand retour sur scène cet été, à Londres.
En mars dernier, Michael Jackson, à l'occasion d'une conférence de presse, annonçait son grand retour sur scène cet été, à Londres.
Jeudi 25 juin, le « roi de la pop » Michael Jackson s’est éteint à l’âge de 50 ans. Victime d’un probable arrêt cardiaque à son domicile de Holmby Hills, un quartier opulent du nord-ouest de Los Angeles (Californie), où il louait un manoir depuis janvier, il aurait été transporté dans un coma profond, dans un hôpital de la ville. Après une heure de réanimation, sa mort a été annoncée à 14 h 30 heure locale.

Peu avant 19 heures, le corps enveloppé dans un linceul blanc a été transporté à la morgue de Los Angeles, transfert filmé en direct par les télévisions locales depuis des hélicoptères. Une autopsie pourrait être pratiquée dès ce vendredi 26 juin pour déterminer la cause exacte du décès.

« Il est clair que les criminels dans cette affaire sont les médecins qui l'ont soigné tout au long de sa carrière, qui lui ont détruit le visage, lui ont donné des médicaments pour lui enlever les douleurs », a déclaré sur Europe 1 Tarek Ben Amar, ami et ex-manager du chanteur. Selon lui, Michael Jackson « est mort d'une crise cardiaque parce qu'il prenait toutes sortes de médicaments ».

Jermaine Jackson, un des frères aînés de la star, a affirmé que les médecins avaient tenté de ranimer son frère pendant une heure, sans succès. Il a également déclaré : « Notre famille demande aux médias de respecter notre vie privée pendant cette période difficile ». « Qu'Allah soit avec toi, Michael, toujours », a ajouté le frère du chanteur, de confession musulmane.

Ce vendredi 26 juin, les réactions de tristesse continuent de s’amplifier d’heure en heure autour du globe, aussi bien du côté des anonymes que des personnalités célèbres. Malgré les doutes sur ses penchants pédophiles et son impressionnante transformation physique, sa mort occupe actuellement la première place dans les médias du monde entier. Le chanteur, également danseur hors pair et inventeur du moonwalk, fait l’unanimité.

En « stand-by » artistique depuis plusieurs années, il devait, en plus, effectuer son grand retour sur scène cet été, à Londres, avec une série de concerts, bien que reportés de quelques jours en juillet. Depuis son acquittement en 2005 au terme d’un retentissant procès pour attouchements sexuels sur un adolescent, Michael Jackson s’était retiré de la vie publique, en vivant notamment à Bahreïn et à Las Vegas.

Une personnalité adulée et énigmatique

Né le 29 août 1958 à Gary, dans l'Indiana (nord des États-Unis), Michael Jackson était le septième d'une famille de neuf enfants. Il avait cinq frères, Tito, Jackie, Marlon, Jermain et Randy, et trois sœurs, Maureen, Janet et La Toya.

Il démarre sa carrière musicale très jeune, poussé par un père décrit comme violent. Après plusieurs années d'entraînement, il commence à se produire en public 1963, avec quatre de ses frères, dans un groupe baptisé les Jackson 5.

Après une apparition en 1969 dans « The Ed Sullivan Show », une émission de variété très populaire aux États-Unis, ils sortent leur premier album en 1970 : Diana Ross Presents the Jackson 5 (Motown), qui contient les tubes I Want you back et I'll Be there, deux numéros un des ventes.

En 1972, tout en continuant les Jackson 5, Michael Jackson sort parallèlement son premier album solo, Got to Be There. Il a alors quatorze ans. Sept ans après, il sort son premier album, Off the Wall, et devient le premier artiste solo à placer quatre singles issus du même album dans le top 10.

La consécration mondiale viendra en 1982, avec l’album Thriller, l'album le plus vendu de tous les temps, avec ses 100 millions d'exemplaires diffusés dans le monde entier. Avec celui-ci, il remporte huit Grammy Awards, une première. En plus du single éponyme, il contient les tubes Billie Jean et Beat it.

En 1984, ses cheveux s'enflamment lors du tournage d'une publicité pour Pepsi Cola. Il commence alors une série d'opérations chirurgicales, qui vont modifier peu à peu son visage.

En 1985, il écrit avec Lionel Ritchie le tube We Are the World, dont les bénéfices sont reversés aux victimes de la famine en Éthiopie. Deux ans plus tard, l’album Bad se vendra à 22 millions d'exemplaires dans le monde et place cinq chansons en tête du palmarès aux États-Unis. En 1991, il signera un contrat historique de 65 millions de dollars avec Sony.

En 1995, il sort l’album History: Past, Present, and Future Book I, puis, en 1997, Blood on the Dance Floor: History in the Mix, vendu à quelques centaines de milliers d'exemplaires dans le monde, un score dérisoire. En octobre 2001, l'album Invicible entame une carrière prometteuse, avec 2 millions d'exemplaires vendus. D’autre part, il a été le premier artiste noir à être diffusé sur MTV.

Mais sa vie privée suscite bien des rumeurs, notamment en raison des enfants qu'il invite dans son ranch. En 1994, il épouse la fille du « King », Lisa Mary Presley, sans doute pour des raisons d’intérêts médiatiques. Cette union ne durera que deux ans.

Il se remarie ensuite avec son infirmière, Debbie Rowe, inconnue du grand public. De leur union naîtra un garçon en 1997, Prince Michael Jackson, puis une fille, Paris, en 1998. L'année suivante, il se sépare de son épouse, à laquelle il aurait donné une forte compensation sur le plan financier.

En 2002, il a un autre fils, Prince Michael II, mais dont l'identité de la mère est inconnue, ce qui déclencha une grande polémique.

Depuis, Michael Jackson a fait surtout parler de lui pour ses déboires judiciaires. Il avait été acquitté de l’accusation d’agression sexuelle sur un mineur dans sa propriété de Neverland en 2005. Plus récemment, il était en démêlé avec le cheikh Abdullah bin Hamad Al Khalifa, devant la Haute Cour de Londres. Le fils aîné du roi de Bahreïn reprochait à l’artiste américain d'« avoir rompu un accord prévoyant que la pop star enregistre un album pour rembourser l'argent qu'il lui avait avancé ». Selon ses dires, il aurait avancé pas loin de 7 millions de dollars (5,5 millions d'euros) avec, en contrepartie, la promesse de Michael Jackson « de produire un disque, d'écrire une autobiographie et de jouer dans une comédie musicale ».

Enfin, ses multiples opérations chirurgicales, depuis une vingtaine d’année, ont eu des effets néfastes à la fois sur sa santé mentale et sa santé physique, et ont littéralement transformé le visage de celui que l’on surnomme aussi « Bambi ».

Michael Jackson, le musulman ?

Depuis plusieurs mois, une rumeur – non démentie – circulait sur la conversion de l’artiste à la religion musulmane. En novembre dernier, le tabloïd londonien affirmait que Michael Jackson se serait converti à l’islam à l’occasion d’une cérémonie religieuse, peu de temps auparavant, à Los Angeles, au cours de laquelle il aurait changé son prénom en « Mikaeel ».
La célébration aurait eu lieu dans la maison du producteur Steve Porcaro, avec qui il avait travaillé sur l'album Thriller. « Un imam de la mosquée locale est venu et Michael a fait sa shahada, la déclaration de foi des musulmans », écrit le quotidien britannique. Selon le journal, Michael Jackson a été élevé en tant que témoin de Jéhovah, mais aurait été guidé spirituellement par son frère Jermaine Jackson et par deux de ses amis, l’auteur canadien David Wharnsby et Phillip Bubal, producteur, tous issus du monde de la musique.

Il se serait également tourné vers son ami Yusuf Islam, pour l’accompagner dans sa conversion. Cependant, cette rumeur concernant la nouvelle religion du roi de la pop n’est pas la première, et l’intéressé n’a jamais confirmé la véracité des faits.

D’ailleurs, avec la mort de la star, Yusuf Islam a déclaré sur son site Internet, ce vendredi 26 juin, être bien plus que choqué, et qu’il se « sent très triste ». Il ajoute : « Il semblait avoir le cœur d'un enfant, mais il était un géant de la musique ». Il espère que Michael Jackson a atteint « son but dans la vie, avant qu'il ne la quitte », avant de conclure : « Je viens de découvrir que son second prénom est Joseph. Il va nous manquer ».

Malgré sa personnalité controversée et ses nombreux déboires, les témoignages de sympathie envers Michael Jackson se comptent par milliers, et des rassemblements s'organisent actuellement, en mémoire au « roi de la pop », en attendant les résultats de l'autopsie.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu