Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'UE veut enrayer la montée du radicalisme

| Lundi 5 Février 2007



Les gouvernements de l'Union européenne se sont engagés à réprimer les prêches haineux des imams dits extrémistes ainsi qu'à former leurs policiers et leurs professeurs aux dangers du radicalisme musulman.

Les ambassadeurs des Vingt-Sept auprès de l'Union ont adopté un plan confidentiel de lutte contre le terrorisme qui met l'accent sur la radicalisation de certains mouvements musulmans.

Les Vingt-Sept insistent sur la nécessité de surveiller "les déplacement des imams incitant à la violence", ainsi que ceux des recruteurs ou des leaders de la communauté musulmane.

Le plan prévoit la collecte et l'échange d'informations sur des personnalités radicales avec une attention particulière portée à l'influence qu'ils peuvent avoir dans les prisons.

"Les Etats membres devraient encourager les communautés musulmanes à ne pas recourir à des imams venus de l'extérieur, mais aussi à s'assurer que des imams provenant de leur propre communauté soient formés et recrutés", peut-on y lire.

L'Union conseille à ses Etats membres de promouvoir l'islam dit modéré, notamment dans les manuels scolaires et la littérature.

Les forces de police, qui doivent "refléter la communauté dans laquelle ils sont chargés de maintenir l'ordre", ainsi que les enseignants et les travailleurs sociaux doivent être formées pour faire face aux dangers du radicalisme, ajoute-t-elle.

Ce plan, qui doit être entériné à la fin du mois par les ministres européens, suggère également une surveillance systématique des sites internet radicaux, sans définir ce qui devrait entrer dans la catégorie des sites autorisés.




Loading