Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’Emir du Qatar abdique au profit de son fils

Rédigé par La Rédaction | Mardi 25 Juin 2013



L'émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, a confirmé mardi 25 juin, journée décrétée fériée, qu'il abdiquait et cédait le pouvoir à son fils, le prince héritier Tamim dans un discours télévisé adressé à la nation.

« Je m'adresse aujourd'hui à vous pour annoncer que je remet le pouvoir à cheikh Tamim ben Hamad Al Thani et je suis entièrement convaincu qu'il placera l'intérêt du pays et la prospérité de son peuple en priorité », a annoncé l'émir. « Le temps est venu d'ouvrir une nouvelle page » et de « confier les responsabilités à la nouvelle génération », a jugé l’homme. Sa démission volontaire est une première au Qatar et dans l’histoire récente du monde arabe.

Arrivé au pouvoir en 1995, après avoir renversé son père, il a fait du Qatar, un pays influent, considéré comme l’un des plus riches du monde avec un PIB de 86 440 dollars par habitant en 2011, selon la Banque mondiale.

A seulement 61 ans, souffrant de diabète et d'une insuffisance rénale, il a décidé de laisser sa place à son quatrième fils, nommé prince héritier il y a dix ans. La mère de ce dernier n’est autre que cheikha Moza, la deuxième épouse du souverain, connue pour son investissement dans les domaines de l’éducation et de l’enseignement.

A 33 ans, le cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, qui est sur le point de devenir le plus jeune souverain d’une monarchie du Golfe, occupe depuis déjà depuis plusieurs années des postes à responsabilités, notamment dans le domaine sportif dans lequel s’illustre le pays. Il dirige ainsi le Qatar Sports Investments (QSI), le fonds souverain propriétaire du PSG, et contrôle l'important dossier du Mondial 2022 de football que le pays doit accueillir. Le jeune homme francophone, qui a fait ses études en Europe, est également commandant en chef adjoint des forces armées.

Son accession au pouvoir avait déjà été annoncée lundi dans un communiqué dans lequel les Qataris étaient invités « à prêter allégeance à son altesse cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, comme émir du pays ».

Si son père annonce qu’il apportera un vent nouveau, selon un responsable qatarien cité par RFI, « l'émir restera influent en coulisse ».

Lire aussi :
La France et le Qatar associés pour booster l'entrepreneuriat des banlieues
Le Qatar s’empare du Printemps
Le Qatar s'offre des hôtels de luxe et l’immeuble du Figaro
Le Qatar investit chez LVMH
Le PSG appartient à 100 % au Qatar
Qatar : Cheikha Mozah s'empare de la mode en rachetant Valentino
Football : le Qatar accueillera la Coupe du monde en 2022
Football : le Mondial 2022 acheté par le Qatar ? La FIFA dans la tourmente
Le roi d'Arabie, l'émir du Qatar et Zidane : musulmans les plus influents du monde