Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Société

Kémi Seba : « Je ne crois plus que l'homme blanc est le diable »

Rédigé par Propos recueillis par Amara BAMBA | Mardi 5 Août 2008 à 00:40

           

Kémi Seba est-il un homme nouveau ? Nous avons voulu le savoir. Après s’être fait connaître dans le mouvement afro-centré, le leader de l’ex-Tribu Ka s’est converti à l’islam. Âgé de 27 ans, le verbe fluide et précis, Kémi Seba ouvre une page nouvelle dans son action militante. Il a accepté de nous parler de son parcours, de sa conversion et de son engagement politique. Entretien à bâtons rompus avec un « chercheur de vérité ».



Saphirnews: Dois-je vous appeler Fara Kémi Seba ou avez-vous un prénom musulman ?

Kémi Seba: Je voudrais avant tout dire as salam alaykum à toutes les sœurs et à tous les frères qui liront cette interview. Que la paix du cœur et la paix de l’âme soient sur chacun de vous. Pour en venir à votre question, je reste Kémi Seba. Du peu que j’ai étudié de l’islam, rien ne dit qu’il faut adopter un nom arabe pour être un bon musulman. Bien au contraire, j’ai appris qu’on peut s’appeler Jacques, Christian ou Lao-Tseu tout en étant un bon musulman. Donc je reste Kémi Seba parce que ce nom renvoie à mon africanité qui, pour moi, aura toujours de l’importance. Mais aussi Kémi Seba renvoie aux erreurs que j’ai pu commettre par le passé et témoigne du chemin que j’ai parcouru dans ma quête de vérité. Mais, insha Allah, jusqu’à la fin de mes jours, je continuerai d’étudier. Et je prie Dieu afin qu’Il m’éclaire et qu’Il m’aide à avancer.
Donc vous pouvez m’appeler Kémi Seba. J’ajouterai cependant que, désormais, ce nom est strictement culturel et renvoie à mes traditions africaines. Il est donc à jamais dépoussiéré de toute connotation pseudo-religieuse et du fanatisme relatif au folklore de l’égyptologie, auquel j’ai pu le rattacher auparavant.

Kémi Seba: je suis seulement un homme soummis à Allah
Kémi Seba: je suis seulement un homme soummis à Allah
Vous renoncez donc à votre positionnement afro-centré ?

J’ai déjà eu l’occasion de différencier le panafricanisme de l’afrocentricité. Ce sont deux approches différentes. Je continuerai de me battre pour que l’Afrique soit une Afrique solide, une Afrique forte, une Afrique grande. Mais j’ai abandonné le prisme limité, le prisme de frustrations de l’afrocentricité pour m’élever vers le prisme plus universel, plus juste, plus réel et plus rationnel du panafricanisme. L’ethnocentrisme appelle à se centrer sur soi, en s’opposant aux autres. Cela n’est pas ma démarche aujourd’hui. Je suis plutôt panafricain... Thomas Sankara disait que lorsqu’on est témoin de la souffrance des nôtres en Palestine occupée l’on est obligé de se sentir Palestinien. En ce sens, je milite pour la reconstruction de l’Afrique, qui est aujourd’hui la poubelle, le cimetière du monde. Je suis touché quand je vois mes frères musulmans opprimés à travers le monde, tout comme je suis solidaire de toute personne, quelle que soit sa religion, qui est victime d’injustices.
L’islam m’a permis de porter un regard nouveau sur ces questions. Cela étant, on ne peut pas en vouloir aux Noirs, après ce qu’ils ont subi comme vexations, d’éprouver de la frustration. Mais la frustration ne peut pas être une force ; il faut donc la dépasser. Allah m’a permis de me réveiller. Je ne suis qu’au début de ma « résurrection ». Je Lui demande de continuer à me guider dans la bonne direction.

Vous avez été à Nation of Islam. Quelle est aujourd’hui votre relation à cette organisation ?

J’ai de profonds désaccords avec la Nation of Islam, mais ce serait un mensonge de dire qu’ils ne m’ont rien appris. N’oubliez pas que j’étais seulement en classe de terminale S quand j’ai commencé à sécher les cours pour fréquenter les bibliothèques et à traîner dans certains lieux de Paris pas très valorisants. Donc, indéniablement, à Nation of Islam, ils m’ont appris à m’aimer moi-même. S’il n’y avait pas des organisations comme Nation of Islam dans les ghettos américains que je connais, un certain nombre de personnes ne sortiraient pas de la drogue, un certain nombre de femmes ne sortiraient pas de la prostitution... Je ne condamnerai pas publiquement Nation of Islam, mais nos désaccords sont effectifs et je ne peux partager quantités de propos tenus aujourd’hui dans cette organisation.

Par exemple ?

Par exemple, je ne crois plus que l’homme blanc est le diable comme j’ai pu le croire à un moment.

Et que pensez-vous maintenant ?

Je pense qu’il faut faire preuve de pédagogie pour amener les gens à s’unir. Je veux que ma communauté se relève, je veux que les Noirs se relèvent, je veux que les damnés, les opprimés se redressent. Je veux que ma communauté au sens large, ceux qui sont soumis à l’Unique, puisse regarder ceux qui souffrent avec pédagogie ; et non les bousculer en leur imposant des règles de comportements et en les jugeant en termes de bon/mauvais. Je pense qu’il faut accompagner ceux qui souffrent sans les juger, sans les ostraciser. Aujourd’hui, je dis qu’il faut regarder le monde avec l’amour du prochain. Je reviens de très très loin, je le sais. En prison, j’ai eu l’occasion de faire le point sur mon parcours et je dois dire que je ne regrette absolument rien. Si vous retiriez une seule étape de ce parcours, je ne serais pas celui que je suis aujourd’hui. Je ne serais pas celui qui, librement, se prosterne en se soumettant volontairement à Allah.

Vous avez cheminé seul avec des livres. Quels auteurs ont déterminé votre changement ? Vous citez René Guénon par exemple ; que vous a apporté la lecture de Guénon ?

Il nous faudrait beaucoup plus de temps pour évoquer tous les auteurs qui m’ont inspiré. Il est vrai que René Guénon est l’un d’eux, mais il n’est pas le seul. Mais ce qui fut marquant pour moi, c’est que René Guénon est un « homme blanc », pour reprendre un terme convenu, qui a eu un rapport aux traditions dans lequel je me reconnais parfaitement. Moi, le Noir, j’ai commencé à chercher ma vérité par la racine, en revenant à la genèse de la cosmogonie africaine. Lui, Guénon, le Blanc, a commencé par étudier l’hindouisme, une spiritualité qui a été amenée par les Aryens, les Blancs. Il est donc parti de l’histoire des siens pour revenir à la soumission à l’Unique, c’est-à-dire l’islam.
Grâce à mes lectures de Guénon, je suis sorti du prisme de « l’islam, religion arabe ». Il m’a bien fait comprendre que l’islam existe depuis la nuit des temps, mais que le Prophète Muhammad – que la paix soit sur lui – est venu rappeler et parachever ce que des myriades de peuples avaient reçu puis oublié.

En effet, l’œuvre de Guénon insiste bien sur l’approche originelle de l’islam.

Eh bien pour moi, cette découverte m’a presque traumatisé. Je réalise aujourd’hui que cette approche échappe à beaucoup de ceux qui se revendiquent de l’islam et qui croient que cette religion est apparue avec le Prophète Muhammad – que la paix soit sur lui –, alors qu’il n’en est rien, et René Guénon le montre bien. Chaque nation a reçu des messagers. Chaque peuple, dans ses traditions, possède des résidus de ce que les messagers ont laissé, sauf que la plupart de populations sont éloignées du message originel. C’est pourquoi le Coran parle d’al-dhikr, le rappel. On comprend qu’il était nécessaire qu’Allah nous rappelle le sens de la vie, le sens de l’Homme, de sa mission sur Terre, parce que les gens les avaient oubliés. René Guénon est allé très en profondeur de la tradition, et c’est ce qui m’a touché quand je l’ai étudié.

Guénon a aussi étudié plusieurs formes de spiritualité avant de se convertir à l’islam.

Tout à fait... Il faut savoir que j’ai toujours été ouvert à la discussion. Même quand j’ai quitté la Nation of Islam, j’ai parfois débattu avec des musulmans. Et j’ai toujours été gêné par le rejet systématique qu’ils avaient de tout ce qui, au prime abord, n’avait pas l’apparence de l’islam. Or Guénon fait exception à cette règle, car il a étudié l’hindouisme et même la franc-maçonnerie. Dans Le Symbolisme de la croix, le kémitisme et bien d’autres thèmes de la cosmogonie d’antan sont traités sans rapport apparent direct avec l’islam. Dans Formes traditionnelles et cycles cosmiques ou dans un livre comme Autorité spirituelle et pouvoir temporel, René Guénon revient à la genèse du message spirituel qu’on retrouve à la fois dans l’animisme, dans le kémitisme et dans bien d’autres thématiques. En ce sens, un homme blanc m’a touché profondément par la connaissance qu’il avait de lui-même. Il m’a touché par la connaissance qu’il avait de son environnement. Moi, le panafricain. Il faut reconnaître que c’est un paradoxe ! Je serai éternellement reconnaissant à Abdul Wahid Yahya (ndr : René Guénon), serviteur de l’Unique, il porte bien son nom, car cet homme m’a permis de me rapprocher de l’Unique. Et j’en remercie Allah..

C’est beau de vous écouter sur Guénon, qui était soufi. Peut-on dire que vous êtes soufi ?

Non, je ne dirai pas cela : je suis seulement un homme soumis à Allah. Je suis simplement dans l’islam au sens originel du terme. J’essaye de me conformer chaque jour à ce que j’apprends et j’implore Allah de me permettre de m’enrichir ; j’ai tant de choses à apprendre. Cet entretien que nous avons actuellement m’enrichit énormément. Je suis dans une période où toute discussion que je peux avoir avec toute personne, musulmane ou non musulmane, est une source d’enseignement qui m’enrichit. Je sais que l’habitude est de diviser les musulmans en tendances et écoles : sunnites, chiites, kharijites, salafistes, etc., avec des subdivisions intérieures [...]. Je comprends donc votre question. Mais non... Je ne veux pas me dire aujourd’hui que je suis de tendance soufie ou de quelque autre tendance. Ce qui m’occupe actuellement, c’est la connaissance de moi en mon âme et le combat politique que je mène au sein du Mouvement des damnés de l’impérialisme. Je laisse l’Histoire dire ce que je serai dans quelques années, insha Allah.

Le mouvement afro-centré cite souvent Jacques Heers, Tidiane N’Diaye – j’ajouterai Bernard Lewis – sur l’islam et l’esclavage. Quel argument vous a permis de réfuter leurs thèses ?

Mon argument est simple : ces thèses qui disent que l’islam aurait esclavagisé les Noirs ne sont pas matérialisées dans le Coran. J’ai eu l’occasion de lire le Coran un certain nombre de fois et je continue de l’étudier. Et jusqu’à la fin de ma vie, chaque page du Coran sera étudiée avec minutie, selon les capacités qui sont les miennes. Certes, des gens se revendiquant de l’islam ont pratiqué l’esclavage des Noirs. Le nier serait travestir la vérité. Mais j’insiste pour dire que ces gens-là n’étaient pas en accord avec les principes de la soumission à Allah. Car, dans la religion de la soumission à l’Unique, rien n’autorise qu’on traite un homme en sous-homme et un autre en son supérieur. C’est cela que je tiens à préciser avec clarté aujourd’hui. Jusqu’alors, je ne pouvais pas appréhender les choses de cette façon parce que, en raison de la souffrance qu’on subissait, j’étais dans l’amalgame mêlant les religions des esclavagistes et la religion qui, elle, ne prône pas l’inégalité des races, bien au contraire.

Que pensez-vous de ceux qui soutiennent cette thèse ?

Ceux qui condamnent l’islam au motif que c’est une religion esclavagiste sont des gens qui se servent de la frustration et de la souffrance des Noirs pour rendre l’islam responsable de tous les maux, parce qu’ils savent que l’islam est la voie de la vérité et qu’elle attire de plus en plus de gens. Mon rôle, aujourd’hui, est d’expliquer ces choses. Il existe de la négrophobie chez des gens qui se revendiquent de l’islam. Quand j’étais dans l’ethnocentricité, j’ai entendu des propos d’une négrophobie pure de la part de gens qui se disaient musulmans et cela m’a conforté, durant des années, dans l’idée que l’islam n’était pas une religion de paix, de vérité et de dignité. Mais je suis revenu de cette erreur, de cet amalgame qui lie ces gens et la religion. À cela j’ajouterai que certaines personnes ont aujourd’hui intérêt à monter l’islam contre les Noirs. Ceux-là trouvent leur intérêt à monter les communautés les unes contre les autres, au lieu de se préoccuper de l’oppression face à un adversaire commun, que nous connaissons tous mais que l’on ne peut pas citer. Cet adversaire n’a rien de religieux, c’est un oppresseur politique qui fait passer le message que l’islam est une religion esclavagiste. Ce qui est une hérésie.

Qu’en est-il de votre engagement politique ? Kémi Seba veut-il toujours être maire ?

Quand j’ai engagé ma candidature (ndr : à la municipalité de Sarcelles, dans le 95), j’ai eu un certain nombre de procès. Même si j’ai fait appel, j’ai dû faire face au coût financier de ces procès... Mais j’ai surtout vu comment l’État faisait tout pour me barrer le chemin sur ce terrain-là. Il m’a fallu innover pour me faire entendre. Je dirige aujourd’hui le Mouvement des damnés de l’impérialisme (MDI), qui s’intéresse à ceux qui sont hors système. J’ai compris qu’on ne peut pas changer un système en l’infiltrant. Je suis donc dans le sens originel du terme « évolution » et il suffit d’y ajouter un R pour faire une Révolution, pas au sens sanglant du terme mais une révolution idéologique. En quatre mois, le MDI s’est étendu à une vitesse record aux quatre coins de la France. Nous touchons tous les hors-système : tous les petits frères des banlieues et ceux qui sont intéressés sont en train d’adhérer au MDI.

Quelle est la ligne politique du MDI ?

Notre ligne politique est d’affirmer notre identité, de lutter contre les oligarques qui ont pris en otage la nation dans laquelle nous vivons. Nous voulons faire en sorte que la France puisse être décideuse. Plutôt que de s’enfermer dans une optique locale comme j’ai voulu le faire à Sarcelles, je suis dans une démarche bien plus politique et bien plus large. Aujourd’hui, la France est le pays qui peut faire changer la face du tiers-monde et du continent africain en particulier. La France est le pays qui peut changer la situation en Palestine, contrairement à ce qu’on entend. La France a voix au chapitre dans le G8. Si le visage de la France change sur les questions du tiers-monde, si les Afro-descendants, si les musulmans, la diaspora, les prolétaires, si tout ce peuple se lève et fait comprendre que la France doit changer son comportement vis-à-vis du tiers-monde, que la France doit changer son comportement vis-à-vis de la Palestine, je suis convaincu que l’Histoire du monde, l’Histoire du tiers-monde changeront radicalement. Et l’Histoire de l’impérialisme changera aussi radicalement. La France d’aujourd’hui, de par ses oligarques, a les deux pieds dans l’impérialisme sale et sanglant ; et nous avons la responsabilité de tout faire pour que cela change.

En devenant musulman, votre position a-t-elle changé sur la question palestinienne ?

Bien au contraire, ma position s’est confortée, elle s’est encore plus affirmée. J’ai défendu le fait que l’Afrique du Sud ne pouvait pas être aux mains des oligarques sous prétexte qu’ils sont arrivés à une époque, qu’ils ont pillé les richesses et, par conséquent, qu’ils devraient tout posséder... Pour moi, cela n’est pas normal. De la même manière, quand je vois comment la Palestine est devenue un territoire occupé, si je suis anticolonialiste, si je suis panafricain, si je me considère musulman, je ne peux pas accepter qu’on attaque le colonialisme en Afrique et rester inactif face au colonialisme en Palestine occupée. Je condamne toujours, de la manière la plus virulente possible, le sionisme non pas en tant que religion, mais en tant qu’idéologie politique raciste et colonialiste. Je suis pour qu’il y ait un seul État où ceux qui veulent vivre en paix avec les Palestiniens restent et que les autres s’en aillent se chercher une terre vide ailleurs et qu’ils laissent en paix ceux qui vivaient sur ces terres en paix depuis plusieurs générations. Les Palestiniens n’ont rien à voir avec les crimes des nazis et ils n’ont pas à en payer le prix. On n’a pas à leur voler leur terre, cela s’appelle du colonialisme et je me battrai toujours contre.

Sur la situation de l’islam en France, avez-vous un vœu, un projet ?

Je viens à peine de me convertir, il serait maladroit de ma part d’exprimer une opinion sur l’islam en France. Je me dois d’être humble. Et si je dois exprimer un vœu, ce sera que la communauté musulmane en France puisse agir dans l’unité et parler d’une seule voix, comme un seul homme. Tenter de fédérer, avec le peu de moyens que j’ai, est la seule chose que je puisse envisager aujourd’hui. À l’annonce de ma conversion, j’ai eu un nombre de retours absolument effrayant. La boîte mail du site a été saturée. Les appels n’en finissent pas ; on a cessé de les compter. Je mesure donc l’attente car, dans la communauté musulmane en France, les gens en ont marre d’être divisés. Les musulmans de France en ont marre que des gens suivent leurs intérêts personnels plutôt que l’intérêt général. L’humilité est une vertu qu’on enseigne dans l’islam et il serait présomptueux de ma part de dire ce qu’il faudrait pour les musulmans de France, sauf que mon vœu le plus cher est de voir les musulmans de France agir dans l’union et non la division.




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par Oda le 22/08/2008 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que Kémi est animé d'une profonde sincérité dans sa conversion à l'Islam. Et il faut lui reconnaître son courage dans sa quête du CREATEUR. Mais cela ne concerne que la stricte sphère personnelle. Cela n'influe en rien sur ce qu'est et restera l'afrocentricité et l'éveil du peuple kémite. Ce que je retiens et m'attriste c'est que Kémi rejette et semble dénigrer en bloc tout un pan d'un combat dont il se prétendait à la pointe ... tant qu'à se convertir autant adhérer en totalité avec un prénom musulman et ne pas présenter une face hybride avec un nom à connotation égyptologique et une religion autre ... car cela est contre nature ! On peut décider d'abandonner un terrain de bataille mais il ne faut surtout pas tirer dans le dos de ses frères de sang restés sur au combat ... Je suis Kémit et le resterait toute ma vie et ceci est ma conviction . Je respecte les convictions religieuse des autres mais défend mes valeurs et la culture de mes ancêtres ... Et ce n'est pas parce que Kémi est parti paraphraser et philosopher sur la valeur supérieure de sa nouvelle religion l'Islam qu'il doit se permettre aujourd'hui de citer la spiritualité de ses ancêtres comme "à connotation pseudo-religieuse et de folklore de l'égyptologie" ! J'espère seulement que Kémi n'aura pas à réaliser trop tard son erreur auprès de ses nouveaux alliés et frères de religion.... Hotep !

14.Posté par manassim musulmane le 14/08/2008 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam
je te souhaite bonne continuation pour ton aventure à la decouverte d'allah et de l'islam je te dis que t'es sur la bonne voie car tu n'as pas pris les musulmans comme exemple mais plutot tu cherches toi même

13.Posté par la verité sa fait mal le 11/08/2008 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'islam et une lumiere c la lumiere qui nourrit l'ame c sont carburant tout comme les aliments nourissent le corp ....kemi a fait le plein de carburant grace a dieu c pour cela que notre frere kemi et serein humble et veridique......ya ecrit dans le coran que "dieu guide qui ils veut et il egare qui il veut"kemi en est l'exemple comme malcom la etait comme guénon la etait comme mohamed ali la etait......et comme dirait un poete musulman du moyen age......celui qui vit sans religion a les tenebres comme alliés

12.Posté par Thierno le 11/08/2008 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à celui qui se fait appeler "Ali",
Franchement, je ne comprends pas que des propos aussi racistes et indignes d'une personne pourvu d'un minimum de bon sens aient pu échapper à votre modérateur. Parler d'un noir en disant qu'il doit "descendre de son arbre" n'est pas insultant, mais une preuve d'ignorance et de déni de l'origine noire de toute l'humanité. C'est aussi de la part de quelqu'un qui se dit croyant, une preuve aberrante de votre manque de culture religieuse. En effet vous faîtes un mélange surement involontaire et guidé par votre haine des noirs, vos ancêtres, même si vous ne semblez pas en être fier (tant pis, mais c'est comme ça, ne vous en déplaise, cher Monsieur), qui vous rend complètement aveugle. En effet, vous ne vous rendez même pas compte que vous mélangez l'évolutionnisme darwinien à une tradition créationniste qui est celle de toutes les religions révélée. Si vous n'êtes pas fiers de vos origine tant pis, mais noir vous avez été et cela est irréversible et votre décoloration est la preuve que vous avez muté, c'est tout. S'il y a une race qui pourrait se targuer d'une "pureté" supposée (à laquelle je n'adhère pas, bien sûr), il n'y en a pas deux. Alors arrêtez de prétendre la supériorité des blancs, des arabes, des chinois, et j'en passe. Parce que tout ce qui compte dans ce monde, c'est le pouvoir économique et la puissance militaire devant lesquelles tous les pays arabes s'inclinent saur les perses pour l'instant.
Ni toi Ali (je trouve que tu...  

11.Posté par mohamed le 11/08/2008 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
frere KEMI QUE ALLAH TE GUIDE nous sommes tous avec toi rien a dire de plus c'est un homme sincere et d'etique salamoun'alykoum

10.Posté par Adul le 10/08/2008 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Machallah pour cette interview. Kemi Seba, le malcolm X français

9.Posté par Mashallah !!!!!!!!!!!!! le 09/08/2008 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tout le monde !!

Je tombe sur cette interview et la seule chose que je dis : MASHALLAH!!!!!!!!!!!!
Je dis : Dieu est vraiment LE PLUS grandcar c'est Dieu seul qui pouvait sauver un homme comme Kémi Séba.
Ce jeune homme je l'ai connu en débat il y a deux ans dans une petite salle à Paris lors d'un meeting antisionistes. Et je me suis dite : c'est un danger pour l'islam en France. Je suis une mère l'adolescents et je connais dans ma chair ces problèmes d'identité noire, arabe et l'islam et la France et l'Afrique, etc etc.

Maintenant je vois ce même jeune homme, qui n'a même pas trente ans, se convertir à une religion qu'il a rejetée et diabolisée, je dis deux choses: 1- il est très très courageux!! 2- Il est très honnête. Cette Interview est une pièce d'anthologie.

Quelques commentaires sont violents avec la complicité de saphir qui laisse passer n'importe quoi. Un commentaire comme le numéro 5, le soit disant "ALI", est malhonnête mais surtout violent et grossier. Probablement un sioniste qui, comme d'habitude, avance masqué à la manière des hypocrites et des couards. Ce commentaire a-t-il sa place sur ce site ?

Kémi Seba aura des adversaires musulmans. Car il y a des frères Arabes et des soeurs Arabes qui croient que l'islam est leur patrimoine. Ils croient l'islam leur appartient et ne peuvent pas comprendre le discours de Kémi Séba sur l'islam comme ils ne pouvaient pas comprendre le discours de Roger Garaudy, comme ils ne pouvaient pas comprendre le discours de ...  

8.Posté par Belkacem le 09/08/2008 02:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette interview me donne une image bien plus conforme à la réalité du frère Kémi Séba. Merci à SaphirNews de nous permettre de lire les pensée d'un tel homme.

Il ne se dégage de toi, aucune haine, simplement le bon sens et la volonté de contribuer à l'établissement d'un monde meilleur.

Cette interview pleine d'humilité est bien le signe que tu as enfin rencontré la vérité. C'est un homme nouveau que nous avons là.

Qu'Allah te guide, frère Kémi Séba.

7.Posté par sam le 08/08/2008 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
kémi se cherche, kémi se retrouve, puis il se cherche puis se retrouve. C'est un enfant perdu comme nous tous, il parle bien, il est propre, l'homme se raccroche à ce qu'il peut, des fois c'est pas vraiment la vérité qu'il croie, mais il la croie comme vérité, pour un moment. Peut être kémi se convertira t-il au judaÏsme, qui sait, si ça lui fait du bien. Allez, bonne route.

6.Posté par john le 08/08/2008 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Je ne crois plus que l'homme blanc est le diable..." ...mais je suis prêt à m'associer au diable!

Rappelon tout de même que ce monsieur pseudo universaliste n'a pas hésité à s'allier avec un groupuscule néo-nazi qui a pour nom "Droite Socialiste"(!). Ca me semble très loin des valeurs de saphirnews, c'est pour cela que je me permet de le rappeler !

Shalom Aleikhem !

5.Posté par ALI le 08/08/2008 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
REPONSE AUX 2 , tu a raison frere et toute a fais raison kemi va faire monter le racisme anti arabes avec ces propos ,et nous avons pa besoin de lui pour nous defendrent c est lui qui a besoin de nous , moi perso je l aime pa et beaucoups d amis dans ma cite le detestes meme les noirs , convertie kemi mon cul. va t occupe de ton afriques ya un paquet de saloperies qui se passe la bas tu fera une bonne chose , pour moi tu n est pa un musulman et tu le sera JAMAIS , tu na pa la foie , bientot nous le verrons , moi j ai des mais feujs et je ne veux pa leurs fair du mal ya un respect entre nous et les parents nous nous completons a chaque foi que mes parents ou eux ont besoin de nous et d eux ils sont toujours avec nous , je comprend le pb palestiniens mais ya des pb chez les arabes dans le monde sont nombreux , et le pb palestiniens n est pa le seul pb du monde je voudrai qui est la paix entre eux , mais se servire de se pb pour ta vengence je dit non ,et pk tu serai le porte parol d eux ?? et pk tu denonce pa se qui se passe dans les autres pays ?? pour toi ya que les juifs qui sont nos ennemis ?? descend de ton arbre ignorant et manipulateur , toi tu vaus faure venir le conflit israel et les palestiniens en france nous avons bien compris ta strategie , j espere que mes freres musulmns ne vont pa cautionnez tes propos pourris , ne sali pa l islam ya deja assez de pb avec nous , alors degage et retourne chez toi et bat toi si tu veux mais sont NOUS .

4.Posté par Ameni le 08/08/2008 07:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Al mans, tu fais partie de cette catégorie de gens non seulement très bêtes ne sachant ni lire en encore moins écrire, qui dégoûtent les gens de l'islam parce que justement les gens comme toi ne savent que hurler leurs pensées nauséabondes donc se font plus entendre, mais qui en plus parle au nom de leur communauté. Mais tu es qui toi ? Moi qui suis musulman je ne veux pas que tu parles en mon nom parce que tu me fais honte. Se revendiquer de l'islam ne fait pas un homme meilleur (et tu en es la preuve), seuls les actes comptent.

" ET JE VOUDRAI QUE NOUS SOMMES PA D ACCORD AVEC TES PROPOS ET NE TE SERRE PA DE L ISLAM POUR DEVOLOPEZ TES THESES SUR LA VIE EN GENERAL NOUS AVONS DES PERSONNES QUI SAVENT LE FAIRENT SURMENT MIEUX QUT TOI ?ET NE PARLE PA AUX NOM DE L ISLAM JE TE MET EN GARDE."

Ta conclusion montre bien que je n'exagère pas mes propos en disant que tu es honteux, non seulement tu écris très très mal, mais le fond de ta pensée sonne creux. Kemi n'a jamais prétendu être un imam tu déforme tout, peut être parce que tu es idiot et que tu ne sais pas lire objectivement un texte ou que tu es peut être un non-musulman (ton pseudo est bizarre), mais je n'affirme rien. Mais un vrai musulman devrait être le plus heureux quand il voit sa communauté grandir, tu penses que Kémi Seba n'en est peut-être pas digne ? Laisse Dieu comme seul juge, son sens de l'équité est bien supérieur au tien et ça, je l'affirme !

Merci pour l'interview Saphirnews.

Salam alleykoum a mes frères et soeu...  

3.Posté par Fouad le 07/08/2008 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo au frère Kémi à qui je souhaite un chaleureux et profond salam alékum. Bravo également pour ces propos riche de spiritualité et d'engagement intellectuel et pratique.

Je souhaite beaucoup de courage, de volonté, de tenacité et de foi en Dieu, à notre frère Kémi pour tous les combats qui l'attende car il doit savoir que choisir la voie de Dieu (l'islam) c'est choisir une voie pleine d'adversité et d'épreuve. Telle est la voie de l'authenticité, telle est la voie de l'islam et aujourd'hui celle de notre frère Kémi Séba.

Salam alékum.

2.Posté par jean le 07/08/2008 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Ceux-là trouvent leur intérêt à monter les communautés les unes contre les autres, au lieu de se préoccuper de l'oppression face à un adversaire commun, que nous connaissons tous mais que l'on ne peut pas citer"

c'est qui ? je vois pas. si vous repondez le sionisme vous vous plantez car le sionisme a pour unique but le retour des juifs en palestine.

donc rien à voir avec la france. le lobby sioniste en france a le but de faire avancer sa cause en palestine, comme le lobby turque au kurdistan, algerien, armenien, corse, chinois, tibetains, etc etc

tout melanger (sionisme, sous entendus sur les juifs "qu'on ne peut pas citer, judaité, france, ouma, palestine, esclavage, afrique du sud) n'a t il pas pour but de continuer à propager la haine entre tous ?

on peut defendre la palstine en france, lutter contre le sionisme si on veut, mais tout melanger me parait dangereux....ou alors il faut vraiment TOUT melanger et aller par exemple jusqu'aux oligarques qui dirigent la mecque, sans ne redistribuer au peuple et en emplyant des esclaves philippins, oppirmés eux aussi....non ?

je ne cherche pas le conflit, je cherche à etre juste.


1.Posté par Alioune le 06/08/2008 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MASHALLA TU ES GRANDIOSE!!!!
ON TE SOUTIEN KEMI SEBA!!!

1 2