Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Karim, un lycéen interdit de visiter une centrale nucléaire

Rédigé par La Rédaction | Mardi 25 Février 2014



Dans le cadre d’une sortie scolaire, Karim, un lycée de 16 ans, s’est vu étrangement refuser l’accès à la centrale nucléaire de Saint-Alban-de-Roche en Isère, vendredi 21 février.

Élève au lycée professionnel Albert-Camus de Firminy (Loire), l’adolescent devait visiter cette centrale avec quatre de ses camarades et trois de leurs professeurs. Après une conférence de 45 minutes, tous enfilent chaussures de sécurité, casques et écouteurs pour pénétrer dans le cœur du site mais son accès est alors refusé à Karim.

Ce dernier tente d’obtenir des explications sur la raison de son refoulement. Il n’obtient aucune réponse. Ce n’est que plus tard, que la centrale argue que le lycéen est « connu défavorablement des services de police » et qu’il ne peut donc pas pénétrer dans un lieu placé sous haute sécurité, rapporte France Bleu.

Avant toute visite dans la centrale, les cartes d'identité des futurs visiteurs sont demandées trois semaines à l'avance puis transmises au Peloton Spécialisé de Protection de la Gendarmerie (qui gère la sécurité interne de la centrale).

Mais le jeune Karim et sa famille nie qu’il a déjà eu affaire avec la police. Sa mère, « choquée » par cette histoire, crie à la « discrimination raciale » et indique leur intention de porter plainte.

Lire aussi :
Nice : un agent de sûreté suspendu pour ses salutations en arabe