Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Jihad du sexe : une escroquerie du régime syrien ?

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 2 Octobre 2013



Le phénomène de « jihad du sexe » a de quoi faire couler beaucoup d’encre mais il semblerait qu’il n’ait jamais existé, contrairement aux affirmations du ministre de l’Intérieur qui a donné du crédit au fait que des fatwas légalisaient cette pratique choquante.

Alors que le conflit syrien bat son plein depuis plus de deux ans, Lotfi Ben Jeddou avait fait savoir, le 19 septembre, que des Tunisiennes, suivant les avis de dignitaires salafistes, se rendaient dans ce pays pour assouvir les besoins sexuels des hommes qui combattent dans le camp des opposants au régime de Bachar al-Assad. Mais il n’avait alors avancé aucun témoignage ou chiffre tangible pour étayer son propos.

Plusieurs mois avant cette annonce du ministre, en décembre 2012, un tweet attribué au cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi autorisait « les femmes musulmanes, à partir de 14 ans, à se marier avec un djihadiste pour quelques heures, puis à d’autres djihadistes, afin de renforcer le moral des combattants, et d’ouvrir les portes du paradis ». Un faux de toute évidence que le prédicateur a confirmé.

« Jihad du sexe », un phénomène réel ou une manipulation du régime syrien pour discréditer les opposants de Bachar al-Assad ?Cette dernière thèse se renforce au fur et à mesure que les témoignages de femmes ayant prétendument effectué ce « jihad » et diffusés sur des chaînes proches du régime syrien se sont avérés faux.

Celles-ci auraient utilisées des images de combattantes tchétchènes, filmées en décembre 2010, pour les présenter comme des Tunisiennes parties en Syrie pour faire le jihad du sexe, informe France 24.

La prudence reste de mise face à des informations qui enflamment en un rien de temps les réseaux sociaux : la désinformation bat son plein, plus encore en temps de guerre.

Lire aussi :
Syrie : des imams tunisiens en guerre contre le jihad du sexe
Jihad du sexe : vers une grève des imams pour l’Aïd el-Kébir en Tunisie ?





Loading