Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Israël : l’appel à la prière dans les mosquées en voie d'interdiction

Rédigé par La Rédaction | Lundi 3 Novembre 2014



Un député membre du parti de droite ultranationaliste Israel Beitenou, Robert Ilatov, a proposé fin octobre une loi visant à appliquer des limitations strictes à l’appel à la prière (adhan) dans les mosquées de Jérusalem et d’Israël. Selon lui, l’appel des muezzins à la prière génère une « nuisance sonore » qui perturberait le sommeil des citoyens.

L’utilisation de haut-parleurs pour l’appel à la prière serait interdite, de même que tout autre son « déraisonnablement fort » qui proviendrait de lieux de prière, y compris synagogues ou églises. Mais ce sont bel et bien les mosquées qui sont visées par le projet. « Des centaines de milliers de citoyens en Israël, en Galilée, dans le Néguev, à Jérusalem et dans d'autres régions du centre d'Israël souffrent sur une base commune du bruit qui est déclenchée par les appels des muezzins dans les mosquées », préciserait le texte de loi, cité par The Telegraph.

La proposition de loi, qui a le soutien d’Avigdor Lieberman, le ministre israélien des Affaires étrangères, sera présentée en comité ministériel pour la législation dans les prochaines semaines. « Chaque personne a la droit à la liberté de culte et de religion, mais cela ne doit pas nuire à la qualité de vie des autres personnes », explique le député à l’origine du projet de loi. « La liberté de religion ne signifie pas que les droits individuels peuvent être piétinés, comme le droit d'avoir une routine quotidienne, ou celui de pouvoir dormir toute la nuit », poursuit Robert Ilatov.

Ce dernier a fait valoir que l’utilisation de haut-parleurs pour l’appel à la prière est interdite en Europe, ou limité à un niveau de décibels légiféré par la loi. Le député d’Israel Beitenou y va même de sa solution, pour limiter les « nuisances sonores » : « Je crois qu'il y a d'autres moyens pour informer les personnes de l'heure de la prière, comme l'utilisation d'une fréquence radio qui serait bien plus silencieuse. » Les musulmans, qui s'offusquent du nouveau projet, y voient une nouvelle tentative d'Israël de limiter la pratique religieuse musulmane.

Lire aussi :
Les policiers en ont assez de protéger le député pro-israélien Meyer Habib
Le mariage d'une juive convertie à l'islam perturbé par l’extrême droite israélienne
Parler d’un massacre à Gaza est disproportionné, dixit le CRIF
Justin Bieber n'aurait pas arrêté son show turc pour l'appel à la prière
L’appel des muezzins, du Caire à Paris





Loading