Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Société

Islamophobie : refus de soins dentaires pour port de voile

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Lundi 15 Avril 2013 à 23:05

           

L’islamophobie est parfois là où ne s’y attend pas. Isil, une femme habitant Béziers, l’a découvert en poussant les portes d’un cabinet dentaire. Le dentiste a refusé tout simplement de soigner la jeune femme car elle porte le voile. Elle nous raconte cet épisode humiliant. Quant au médecin, il n’a pas souhaité nous livrer sa version des faits mais se défend d'être islamophobe.



Islamophobie : refus de soins dentaires pour port de voile
Isil et son mari Mohamed se sont rendus, jeudi 28 mars à 14h30, chez un dentiste à Béziers. Les coordonnées de ce dernier leur avaient été fournies par leur dentiste habituel car leurs soins le nécessitaient. Le mari d’Isil devait se faire prescrire un devis pour des implants et Isil, se faire soigner un kyste sous l’une de ses dents.

Si le dentiste a bien établi un devis pour Mohamed, la jeune femme est ressortie sans être soignée, ni rendez-vous ultérieur. Motif invoqué par le dentiste : elle porte le voile.

Une plainte contre discrimination déposée

Effectivement, alors qu’il s’apprêtait à les congédier, ce dernier indiqua ne pas pouvoir soigner Isil en raison du voile que porte la jeune musulmane. « Je ne veux pas vous soigner tant que vous porterez ce voile, je suis catholique mais laïc, et je ne tolérerai pas ça », lança-t-il debout à Isil après qu’elle lui eu rappelé qu’il devait s’occuper d’elle, nous raconte la jeune femme.

Pourtant, rien ne laissait présager une telle réaction de la part de ce dentiste. « Nous sommes resté 40 minutes avec lui. Il était rigolo et sympathique. Je n’ai pas compris », explique Isil. Elle lui propose alors de dégager son foulard vers l’arrière. Tout autant étonnée son mari questionne le dentiste : « Vous êtes sérieux ? ». « Je suis sérieux », lui répond le dentiste, qui indique avoir déjà fait retirer la kippa à un juif avant de le soigner et répète être « tolérant mais pas à ça ».

Le couple, choqué, quitte son bureau et se dirige vers l’accueil pour régler leurs consultations. Derrière eux, le dentiste dit à la secrétaire de ne pas les faire payer. « C’est un cadeau », dit-il. « Comme pour se racheter », juge Isil mais à aucun moment il n’a regretté ses paroles, précise-t-elle. Le couple insiste pour payer et reste près du secrétariat cinq bonnes minutes, chéquier en main.

« Mon mari lui a dit calmement qu’il y aura une poursuite judiciaire pour discrimination, qu’on ne se laissera pas faire », poursuit la jeune femme. « Votre voile n’est pas hygiénique », leur lance le dentiste avant qu’ils ne quittent son cabinet. « Vous voulez dire que ma femme est sale », rétorque Mohamed. « Je ne voulais pas dire cela », répond le praticien.

Une fois dehors, le couple se rend directement au commissariat de police. Ne prenant pas la mesure de la gravité des actes du médecin, les agents leur offrent uniquement la possibilité de déposer une main courante, une simple déclaration de faits qui n’entraîne aucune procédure judiciaire.

Heureusement, son mari a la bonne idée d’appeler l’antenne biterroise du Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF), dont l’intervention leur permet de porter plainte pour « discrimination du fait de la religion ».

Question d’hygiène ?

Le dentiste aurait, par ailleurs, déposé une main courante contre Mohamed, fait savoir sa femme. Le dentiste l’accuse de s’être emporté. Mais impossible d’en savoir plus car le dentiste a refusé catégoriquement de répondre à nos questions. « Il ne veut pas jeter de l’huile sur le feu. En 30 ans de carrière, il n’a jamais eu d’incidents. On ne veut pas faire d’histoires. On a beaucoup de patients musulmans et il n’y a aucun problème. Le cabinet est ouvert à tout le monde », nous dit son assistante dentaire.

Au Midi Libre, le 12 avril, le dentiste s’est expliqué. « C’est n’importe quoi. Cette cliente m’avait été adressée par un correspondant pour de la chirurgie. J’ai effectivement parlé du foulard parce que nous opérons nos patients dans une clinique du Biterrois. Tous, hommes et femmes sans distinction, sont équipés de charlotte et de chaussons par mesure de précaution et d’hygiène. » Pourtant, à part son expression, pas très élégante, disant que son voile n’est pas hygiénique, Isil nous assure qu’il ne lui a pas parlé de tous ces détails.

« Quand j’ai évoqué le foulard et l’hygiène auprès de cette patiente, il s’agissait d’expliquer qu’elle devait ôter son voile le temps de l’intervention pour éviter toute contamination. Jamais il n’a été question de son hygiène corporelle comme l’a évoqué son mari. Je ne me serai jamais permis quoique ce soit sur ce sujet. Mais son mari hurlait, je n’ai pas pu lui expliquer la façon dont je travaille», poursuit le dentiste. « Il n’y a qu’à visionner les caméras de surveillance pour voir que mon mari est resté calme », répond Isil.

« Pour que les femmes soient battantes »

« Je me suis proposée pour repousser mon foulard vers l’arrière afin de bien dégager ma mâchoire mais il ne m’a laissé aucune possibilité », regrette Isil. « Pour ma santé, je n’ai pas de problème » à faire des concessions si besoin, assure-t-elle. Elle a pu finalement se faire retirer sa dent chez son dentiste habituel.

Elle porte le voile depuis seulement trois mois et dit percevoir le changement de regard à son égard. En témoignant, elle souhaite que les femmes soient « battantes » face aux discriminations.

Dans ce sens, porter plainte était une nécessité. « Je n’ai pas besoin d’argent. Je veux juste qu’il (le dentiste, ndlr) reconnaisse » les faits, précise-t-elle en réponse aux accusations qu’elle a pu lire dans des commentaires d’internautes sur le site du Midi Libre.

Le CCIF aura permis au couple d’aller au bout de sa démarche alors qu’il était dirigé par la police vers une simple main courante. La démarche du centre culturelle turque de Béziers, en revanche, est des plus étranges. En effet, une personne se présentant comme responsable de cette structure aurait joint par téléphone le couple pour tenter de leur faire retirer leur plainte…

Dans Midi Libre, il est indiqué que le dentiste « ouvre son cabinet au couple de plaignants, afin qu’il puisse comprendre comment il travaille depuis des années afin de lever tous les doutes ». Mais après cet épisode qui l’a « abattu » sur le coup, Isil « préfère ne pas rentrer en contact avec ce messieurs ». « Le mal est fait », juge-t-elle.

En France, les femmes voilées sont les premières victimes d'actes islamophobes.





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par el bab le 16/04/2013 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assalamu'alaykum

Tout le monde est tendu et crispé, la moindre étincelle et c'est des situations explosives.
nous pouvons saisir la justice à tour de bras mais cela ne semble pas régler les problèmes, au contraire, peux-être que c'est contre productif puisque je rencontre de plus en plus de personnes qui se méfient de nous !

Qu'a fait le Prophète(sws) avec son voisin qui déposer les déchets devant sa porte, une main courante ou une plainte, certainement pas...

Il y a des situations qu'il ne faut pas laisser passer mais il ne faut pas sortir le bazuka à chaque fois, saisir les occasions pour expliquer notre message mais ça passe avant tout par une profonde révolution dans nos comportements -> notre principale problème !!!

wa Allahu a'lam

2.Posté par mohammed le 16/04/2013 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salamu alikum
je te conseille juste d'aller jeter un coup d'oeuil sur l'article et surtout les commentaires!!!
http://www.midilibre.fr/2013/04/12/accuse-d-islamophobie-le-dentiste-se-defend,677418.php

3.Posté par Mehdi le 16/04/2013 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam alikom,
Effectivement, on a pas la meme version sur midilibre. j ai pas pu voir les comm car ils ont été supprimés.
Mohammed & El Bab vous avez a mon sens tous les 2 raisons.. mais on ne peut pas faire de regle generale...c'est au cas par cas.. mais il faut toujours reagir a froid , avec intelligence.

Ce que je retiens perso de cette article, c'est: je veux que les femmes soient des battantes face aux discrimination! bravo Isil.
Combien de nos soeurs se voient refuser leur droit à l'education, l'égalité face à l'emploi etc du fait qu'elles portent le foulard? et nous hommes, avons pas été à la hauteur du soutien qu'on se doit de leur apporter dans ces situations.

Wassalam Alikom

4.Posté par orlane le 17/04/2013 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam, Bats toi isil, en tant que femmes voilées, cela m'es arrivée plusieurs fois et c'est en saisissant la justice et le ccif que j'ai pu faire valoir mes droits et rétablir la vérité.
Arrêtons aussi de toujours dire, "changeons notre comportement", oui bien sur nous devons toujours ns améliorer, mais cela seulement ne résoudra pas le problème, tu auras beau avoir le meilleur comportement cela n'empêchera pas d'autres de te détester, de te discriminer,
rétablissons nos droits et la vérité avec les meilleures armes du contexte dans lequel nous vivons.

Merci aux hommes qui soutiennent les femmes, car encore trop nombreux,
Et Dieu est le plus savant

5.Posté par Un homme sans papier le 17/04/2013 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce dentiste a raison, bien sûr.
Et ce texte n'illustre que l'incapacité de certains musulmans à comprendre qu'effectivement, dans une salle de chirurgie, le voile, qu'il soit islamique ou non, est interdit.
Ou comment écrire un article pour faire passer un honnête dentiste pour un raciste... alors qu'il ne faisait que son métier.

6.Posté par onclesab le 17/04/2013 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selem arlecoum à tous, je repond dans l'ordre des commentaires.
u["el bab"]u ton point de vue est islamiquement digne d'un ignorant. Tu dois être salafiste à temps partielle je suppose.
Un peu d'intelligence, le comportement du prophète (sas) est un exemple qui doit être compris.
Allah dis dans le coran, vous avez le droit de vous defendre ou laissez les c'est meilleur pour vous comme signe de sagesse (sachant qu'allah règlera cela), il faut s'adapter en fonction de la situation, de l'endroit, du contexte, de ta foie etc....
u[Un homme sans papier]u j'ai bosser dans le milieu hospitalier et je me suis fait confirmer cela par deux dentistes, en aucun cas cela nécessite d'enlever son voile ou de proposer de mettre une charlotte pour de si petite intervention.
La saleté du siège du dentiste est surement plus contaminé que le foulard.
En tout cas, courage et continuez à vous défendre et méfiez vous des mécréants leur appparence est trompeuse. Allah dit et ne prenez pas comme ami les mécrants. sadam, ben ali, moubarak et les autres en font l'experience.

7.Posté par Mehdi le 18/04/2013 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ un homme sans papier:
non justement, si vous lisez correctement cet article ou le 1er article du midilibre, vous verrez qu'à aucun moment le dentiste explique ses dires pour les raisons que vous evoquez par rapport à la salle d'operation etc... raisons qui sont logiques bien évidemment.
ce n'est que dans les articles suivants du midilibre (donc apres le scandale et la publication des 1ers articles) que des justifications sont apportées à la lumière du commun des mortels.
Bien a vous.

8.Posté par el bab le 19/04/2013 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assalamu'alaykoum wa rahmatu Allah

C'est dommage que tu répondes avec arrogance, je n'ai cherché ni à humilier, ni à blesser ni à coller des étiquettes... j'espère que tu es un peu plus sage quand tu t'exprimes avec des non musulmans.

Je citerai juste l'exemple du Prophète(sws) à nouveau lorsqu'un homme a uriné dans la mosquée, quelle fut sa réaction ? quel fût le résultat ?
aujourd'hui le pauvre, j'aimerai pas être sa place si ça arriver !

J'essaye juste de dire, même s'ils ont tord, c'est à nous de faire preuve de patience en prenant sur nous et expliquer les choses calmement avec sagesse et méthode, profitez des occasions pour dire pourquoi le voile mais pas seulement... cela sous entend une profonde spiritualité car si à la moindre petite épreuve, on sort le bazuka, nous risquons d'être détesté par celles et ceux qui voulaient parfois juste nous tester sur la mise en œuvre du message que nous revendiquons.

raison pour laquelle, certains disent qu'heureusement qu'ils ont trouvé l'Islam avant les musulmans .

Ils ont peur de nous à cause des médias, à nous de les rassurer au travers du bon comportement même face à l'adversité, il n'y a pas meilleure da'wa.

Pour les pires de nos ennemis, les abu jahl et les abu lahab invétérés, il faut bien entendu saisir la justice au cas par cas, était-ce utile ici ? j'en doute !

Je crois que nous n'avons pas saisi le sens de notre présence en Europe et sur Terre, pour le coup, il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons. Le problème des...  

9.Posté par Helmout le mamout le 23/04/2013 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas islamophobe. Je suis démocrate, athée et excèssophobe en général.

Que le dentiste souhaite faire de son cabinet un endroit laïc me semble son bon droit. Que la patiente refuse de retirer son voile me semble également son bon droit.

Néanmoins, exiger la laïcité c'est éxiger la neutralité. Si en plus un praticien pense que cela peut poser un problème d'hygiène (ce qui n'a rien à voir avec la propreté de votre femme, Mohammed), je ne comprends pas les réticences de cette dame et de son mari, qui semblent par ailleurs prompts à crier à l'islamophobie et à souhaiter porter l'affaire devant la justice (du moins essayer).

De nombreuses occasions ont été loupées dans cette histoire, de faire preuve de souplesse, d'adaptabilité, de compréhension, et d'un certain recul permettant de relativiser une entorse à la tradition du voile, ponctuelle, en privé, et dans un but d'égalité de tous face à la médecine. En appeler ici à une nécéssaire réciprocité des concessions. Ce serait se tromper. La France est un pays républicain et laïc. Chacun a le droit de choisir, et de ne pas accepter de contraintes issues de croyances religieuses, lorsque cela se passe dans son univers personnel.

Moi-même, je pense que je n'accepterais pas qu'une femme voilée (la mère d'une copine de ma fille par ex) séjourne durablement (pour un petit café par ex) chez moi sans retirer son voile. D'autre part, je pense que je refuserais mon hospitalité à une femme portant la burqa. Pour les mêmes raisons que...