Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Exit Nadine Morano des régionales

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 30 Septembre 2015



Exit Nadine Morano des régionales
Nadine Morano devait être la tête de liste de Meurthe et Moselle aux régionales dans le Grand Est au nom des Républicains. Elle ne le sera plus.* Nicolas Sarkozy a engagé cette semaine une procédure pour retirer l’eurodéputée de la liste.

En cause, ses propos sur la « race blanche » le 26 septembre qui ont suscité une vague de consternation en France. « Ses derniers propos ne correspondent ni à la réalité de ce qu'est la France ni aux valeurs défendues par les Républicains. Que tous ceux qui cherchent par leur déclaration à s'assurer une publicité qui nuit à la crédibilité des Républicains comprennent que cela ne peut pas rester sans conséquence », indique le parti dans un communiqué paru mercredi 30 septembre.

Par-delà le fond, c’est assurément son image que l’ex-UMP, emmené par l’ancien président de la République, veut tenter de préserver après la sortie raciste d’une de ses cadres, qui avait déjà maintes fois défrayé la chronique pour des déclarations choc à l’encontre des musulmans sans que celles-ci n'aient été publiquement condamnées par ses camarades politiques.

Nadine Morano ne se démonte pas pour autant. Elle a réitéré ses propos en déclarant ne rien regretter de sa prestation dans l’émission On n’est pas couché, faisant valoir qu’elle est dans la lignée du général De Gaulle. « Dans quel pays vit-on quand on ne peut plus dire que la France est un pays aux racines judéo-chrétiennes et que sa population est en majorité de couleur blanche. Faut-il avoir honte de ce que nous sommes ? Gaulliste je suis, Gaulliste je resterai ! », a-t-elle signifié dans sa page Facebook. L'ex-ministre, qui a reçu le soutien de Jean-Marie Le Pen, n’est pas prête de s’excuser pour ses déclarations.

*Mise à jour mercredi 7 octobre : Nicolas Sarkozy, voulant lui accorder une « dernière chance », lui avait donné 24 heures pour présenter « ses regrets » concernant ses propos en vue de se maintenir dans les régionales. L'ancienne ministre a refusé de s'y plier. Valérie Debord a été proposée à sa place comme tête de liste Les Républicains en Meurthe-et-Moselle.

Lire aussi :
Régionales : derniers jours pour s’inscrire sur les listes électorales
La France, « pays de race blanche » : le racisme de Nadine Morano s'expose (vidéo)




Loading