Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Eure : des riverains s’opposent à un projet de mosquée

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 20 Mars 2013



La construction de lieux de culte musulman ne plaît pas à tout le monde. A Vernon, dans l’Eure, un collectif de riverains s’est constitué pour dénoncer la construction d’une mosquée, révèle le site d’informations régionales Paris Normandie.

Alors qu’un permis de construire a été octroyé vendredi 15 mars à l'Association des travailleurs turcs porteuse du projet, plusieurs riverains vivant à proximité de la future mosquée se sont regroupés pour dénoncer son implantation.

Le collectif a ainsi adressé une lettre au préfet de l'Eure pour lui demander « une enquête sur ce projet inadapté et incohérent ». Ecrivant être « surpris de l'importance de la construction (551 m², 8,80 m de haut et plus de six cents personnes pouvant être accueillies) », ils affirment que Philippe Nguyen Thanh, le maire PS de Vernon, en tant que vice-président d'Eure Habitat (l'ancien propriétaire du terrain où sera construit la mosquée, aurait « influencé » ce choix alors que « l'Association des travailleurs turcs ne désirait pas, au départ, ce site ».

D’après eux, avec ce nouveau lieu de culte, il y aura « l'impossibilité d'accueillir l'ensemble des véhicules des fidèles ». « Le quartier sera donc saturé par les stationnements, rendant la circulation difficile, y compris aux transports urbains et aux secours. La concentration de personnes et de véhicules va rendre la vie du quartier difficile », arguent-ils.

Ces riverains indiquent, par ailleurs, se réserver le droit de déposer un recours auprès du tribunal administratif. Une pétition et des tracts anonymes avaient auparavant été distribués dans les boîtes aux lettres.

Même s’il estime qu’ils ont le droit de déposer un recours, Jean-Luc Piednoir, premier adjoint du maire, met en garde. « On va vers la démesure. Il ne faut pas que cela se transforme en haine ». En outre, il précise que le maire n'était pas encore vice-président d'Eure Habitat lorsque le permis de construire a été déposé et « que la mosquée aura la grandeur d'une maison ».

Le projet de l’association turque comprend deux bâtiments, un dédié au culte et un second pour les activités culturelles, le tout sur un terrain de 1 716 m².

Lire aussi :
Mosquée d’Evreux : la mairie choisit l’UCME, l’AME sans terrain
Vierzon : des dons anti-mosquée pour racheter l’église
Valbonne : une mosquée face à l’islamophobie de riverains
Mosquées : 200 projets en cours dans toute la France




Loading