Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Egypte : les militaires veulent un dialogue avec les manifestants

Rédigé par La Rédaction | Mardi 22 Novembre 2011 à 11:02

           


En Egypte, le Printemps arabe connait un nouvel épisode. La place Tahrir a été le théâtre de nouvelles manifestations pour demander le départ de la junte militaire au pouvoir. Le gouvernement d'Essam Charaf, nommé en mars par les militaires, a présenté sa démission, lundi 20 novembre, qui n’a pas encore été accepté par le Conseil suprême des forces armées (CSFA).

Le CSFA appelle désormais au dialogue national, alors que les affrontements entre la police et les manifestants ont fait 26 morts et 1 900 blessés selon le ministère de la Santé. Plusieurs mouvements politiques veulent poursuivre l’action et une nouvelle manifestation devrait avoir lieu mardi 22 novembre.

Le parti des Frères musulmans, force politique importante du pays, devrait participer au dialogue national voulu par les militaires, alors même qu’ils avaient annoncé leur intention de ne pas participer à la manifestation de mardi. A une semaine des premières élections législatives depuis la chute de Moubarak, cette crise fait craindre une montée de la violence lors du processus électoral. Les Frères musulmans défendent la tenue des élections le 28 novembre prochain avec un transfert du pouvoir des militaires vers l’autorité civile à la mi-2012. Un calendrier contesté par les militants de la place Tahrir qui réclament la remise immédiate du pouvoir à une autorité civile.

Lire aussi :
Egypte : une enquête ouverte après les violences du weekend
Violences en Egypte : l'urgence du dialogue interconfessionnel
Egypte : les chrétiens affichent leur identité
L’Egypte allège le blocus contre Gaza
Les Coptes d’Egypte : passer de la colère à l’engagement civique