Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Créteil : du braquage au viol, une violence motivée par l'antisémitisme

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 4 Décembre 2014



A Créteil, en région parisienne, un jeune couple a été séquestré, lundi 1er décembre, leur appartement cambriolé et la jeune femme violée. Deux hommes de 19 et 20 ans ont été interpellés le jour même, en possession de bijoux appartenant aux victimes, et placés en garde à vue. Tous deux ont été « formellement reconnus » par le couple selon une source judiciaire. Un troisième homme a été interpellé mercredi 3 décembre. Le parquet a décidé de mettre les trois hommes en examen pour violences en « raison de l'appartenance religieuse ».

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré que le « caractère antisémite » de l'agression « semble avéré ». Les victimes ont déclaré avoir entendu dire de leurs agresseurs « qu'ils connaissent les origines juives de la famille du garçon et qu'ils savent où est l'argent » avant de violer la jeune femme. De source proche du dossier note l’AFP, les agresseurs, dont l’un habite dans une rue adjacente à celle du couple, « partaient de l'idée qu'être juif signifiait que l'on avait de l'argent ».

Les auteurs présumés de cette agression sont soupçonnés d’être impliqués dans une autre agression à Créteil le 10 novembre dernier. Un homme de 70 ans, juif lui aussi, avait été roué de coups. Ils ont été mis en examen dans cette seconde affaire pour « violences en réunion sur une personne vulnérable et en raison de son appartenance religieuse ».

L'antisémitisme en hausse selon la SPCJ

Les réactions d'indignation autour de cette agression sont nombreuses. « L'horreur de Créteil est la démonstration immonde que la lutte contre l'antisémitisme est un combat de tous les jours », a fait savoir le Premier ministre Manuel Valls. L’Union des mosquées de France (UMF), présidée par Mohammed Moussaoui, a condamné « avec la plus grande vigueur » l’agression et a exprimé « sa solidarité totale aux victimes de ces actes odieux dont le caractère raciste et antisémite semble être avéré ».

« La recrudescence des actes racistes et antisémites ces derniers mois doit interpeler l’ensemble de la société quant aux moyens qu’elle déploie pour éradiquer ce mal qui menace notre vivre ensemble », indique la fédération. Selon un décompte du Service de protection de la communauté juive (SPCJ), le nombre des actes antisémites en France a presque doublé (+ 91 %) au cours des sept premiers mois de l'année par rapport à la même période de 2013.

Lire aussi :
Foire musulmane de Bruxelles : « L’antisémitisme n’a pas sa place en islam »
#VisualRacism : visualiser le racisme pour mieux le combattre
Contre l’antisémitisme, Manuel Valls stigmatise les militants pro-palestiniens
Accusé d'antisémitisme, le soutien à Pascal Boniface s'intensifie
La CNCDH appuie la lutte contre l'islamophobie en France