Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Contre les discriminations et les contrôles au faciès, Macron annonce une plateforme de signalement (vidéo)

Rédigé par Lina Farelli | Samedi 5 Décembre 2020 à 08:00

           


Contre les discriminations et les contrôles au faciès, Macron annonce une plateforme de signalement (vidéo)
Questionné sur les discriminations et les contrôles au faciès, Emmanuel Macron a reconnu, vendredi 4 décembre, que ces problèmes ne sont toujours pas réglés « malgré (ses) engagements » au cours d’une interview accordée à Brut. « Aujourd'hui, quand on a une couleur de peau qui n'est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé. Et encore plus quand on est un garçon parce qu’on est identifié comme un facteur risque et de problème et c'est insoutenable », a déploré le chef de l’Etat.

Conscient qu’il doit être crédible une fois ces constats établis, il a fait savoir que « le seul moyen de bouger » contre les contrôles au faciès passe par la mise en place en janvier d'une plateforme nationale de signalement, avec un numéro d'appel et un site internet, qui sera gérée par « l'Etat, le défenseur des droits et des associations compétentes en la matière, en particulier la Licra ». Elle permettra aussi aux appelants d'être écouté et de se voir offrir « un suivi si on veut porter plainte ».

« Dans le même temps, on va lancer une procédure de formation des policiers et des gendarmes pour pouvoir prendre ces dépositions et répondre à ces problèmes », a-t-il ajouté. « Quand j’écoute les jeunes et moins jeunes, ceux qui sont discriminés pour leur couleur de peau, ils se sentent discriminés et la haine de la police commence là. Une défiance s’est installée », a indiqué Emmanuel Macron, qui a, par ailleurs, acté la généralisation des caméras piétons pour les forces de l'ordre dès juillet 2021.

Citant l’exemple des Britanniques, le président a également évoqué la mise en place en janvier également d'un « grand sondage » sur une plateforme où « les gens pourront dire en quoi ils sont discriminés et où » dans tous les domaines comme « le contrôle au faciès, le logement, l'emploi, le quotidien de la vie ».

Emmanuel Macron a aussi déclaré sa préférence pour l'usage de l'expression « des violences par des policiers » plutôt que « violences policières », devenu « un slogan pour des gens qui ont un projet politique », « Il n'y a rien qui justifie les violences. Quand la police intervient, elle doit le faire dans un cadre déontologique exemplaire », a appuyé le président, qui affirme faire « le distinguo entre des individus et une institution ».

Quant à l’article 24 qui fait l’objet de vives controverses, il a affirmé que les journalistes pourront continuer aussi bien à filmer qu'à diffuser les images. Qu'en sera-t-il pour de simples citoyens ? De nouvelles manifestations sont organisées ce samedi 5 décembre contre le projet de loi « Sécurité globale » dont fait partie le dispositif décrié.

Lire aussi :
Violences policières : après le passage à tabac filmé d'un producteur noir, l'indignation générale




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Premier Janvier le 05/12/2020 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien vu. Très juste. Par des policiers.
Des policiers sont violents et pas la violence est policière.
Il faudrait également appliquer cette formulation à l'islam. Ce n'est pas non plus l'islam qui est violent mais des musulmans qui le sont.

2.Posté par Premier Janvier le 05/12/2020 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Allo! On m'a contrôlé trois fois aujourd'hui. J'en ai marre.
Mais cette ligne concerne les discriminations monsieur.
Avez vous été discriminé.
Ben, j'ai été contrôlé trois fois.
Oui mais la discrimination doit être un fait établi monsieur.
Est-ce bien vous qui avait été contrôlé ou est-ce vous même qui avait provoqué ce contrôle.
Mais vous vous moquez de moi. Comment aurais-je pu le provoquer puisque je m'en plains.
Argument non recevable monsieur si vous ne faites pas la preuve que c'est bien vous qui avait été contrôlé.
Bip. Bip. Bip.
Allo! Mais il a raccroché. Encore un qui prend les discriminations pour un bureau des plaintes.

3.Posté par Premier Janvier le 05/12/2020 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Recommandations importantes pour éviter les contrôles au faciès.
Ne pas s'habiller en sweat à capuche. Ni ne pas le faire bien sur.
Ne pas se promener seul. Ni non plus à plusieurs.
Eviter les quartiers ou l'on habite. Mais surtout ceux ou l'on habite pas.
La recommandation la plus importante étant de ne pas être basané bien sur. Ni non plus en avoir l'air. Lol.

4.Posté par Premier Janvier le 06/12/2020 00:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sous l'égide de licra autrement dit de l'Etat. Mort de rire.
Allo l'Etat! Oui ici l'Etat! Lol.

5.Posté par Premier Janvier le 06/12/2020 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi y a t'il besoin du chaperon de l'Etat à l'anti racisme.
Les droits devraient y suffire. Pourquoi ce besoin d'un grand manitou.

6.Posté par Premier Janvier le 06/12/2020 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sos amitié.
Allo je suis seul!
Non. Vous n'êtes pas seul. Nous sommes là et à votre écoute.
Oui mais je n'ai rien à dire. Sinon que je suis seul.
Mais non vous n'êtes pas seul. Vous êtes là il faut. Non sommes contre.
Et bien voilà. Je suis seul.
Mais non. Puisque l'on vous dit que nous sommes là.
Oui mais ou!
Et bien partout. Nous sommes disponibles H24, votre solitude est la notre.
Oui mais c'est la mienne qui m'importe.
Monsieur, sachez qu'elle n'est pas à vous. Elle n'est qu'un ressenti momentané.
Ha ouf! Ca va mieux. Vous êtes d'une efficacité incroyable.
Mais monsieur avec plaisir. Vous êtes ici chez vous.
Merci. Constater tant d'humanisme me réconforte. Je pense que je n'aurais dorénavant plus besoin de vous.
Ca tombe bien. Notre mission est celle de faire en sorte que l'on ait pas besoin de nous. Nous sommes contre mais sommes là pour vous.
N'oubliez pas monsieur. Nous sommes là pour vous. Au revoir monsieur.
Sos amitié.
Allo je suis seul!
Non. Vous n'êtes pas seul. Nous sommes là et à votre écoute....

7.Posté par Premier Janvier le 07/12/2020 00:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vos papiers s'il vous plait.
Vous voulez savoir si je suis bien français. Voyou va!
Offense. Blasphème. Ca vous fera 135 euros. Veuillez décliner votre identité.
Oui monsieur l'agent. L'agent kr kr kr.
Mais votre carte d'identité est périmée depuis 6 ans monsieur.
Ha bon, ça alors! (ca c'est moi pour de vrai).
Merci monsieur. Mais de rien. Au revoir monsieur.
Mort de rire.

8.Posté par Premier Janvier le 07/12/2020 01:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Michel je m'appelle Michel.
Mais non abruti. Pour que tu puisses t'appeler Michel il faut qu'un autre ai reconnu que tu t'appelais Michel.
Bon ben alors appelez moi Bertrand. Lol.