Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Birmanie : l'armée accusée d'avoir préparé un génocide contre les Rohingyas

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 23 Juillet 2018



Birmanie : l'armée accusée d'avoir préparé un génocide contre les Rohingyas
Le rapport de l’ONG internationale Fortify Rights publié jeudi 19 juillet est accablant. L'armée birmane s'est livrée à une « préparation systématique » d’un « génocide » et de « crimes contre l’humanité » contre les Rohingyas des mois avant les attaques du 25 août 2017 commises contre des poste-frontières par un groupe rebelle rohingya pour dénoncer les crimes de l’Etat birman envers les membres de leur minorité. Celles-ci ont été largement instrumentalisées par les autorités pour justifier leur campagne de répression dans l’Etat d’Arakan (Rakhine).

Cette planification est passée, d’une part, par une campagne de confiscation d’objets en tous genre appartenant aux Rohingyas afin de les « désarmer » et de les empêcher de se défendre en cas d'attaques. Les autorités ont, d’autre part, « entraîné et armé » les communautés locales afin de leur permettre de s’en prendre directement aux Rohingyas.

« C’est ainsi que les génocides naissent (…). Le génocide n’est pas quelque chose qui arrive de façon spontanée », a indiqué Matthew Smith, directeur de l'ONG.

Fortify Rights, qui a effectué plus de 250 entretiens de témoins oculaires, de victimes mais aussi des responsables militaires et policiers du Myanmar et de Bangladesh ainsi que des experts, a dressé une liste de 22 responsables dont le chef de l'armée Minh Aung Hlaing.

L’ONG appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à porter le dossier devant la justice internationale.

Lire aussi :
Un pic de naissances issues de viols attendu pendant Ramadan parmi les Rohingyas
Le viol, une arme au service de la répression contre les Rohingyas en Birmanie (vidéo)
Depuis Marseille, le plaidoyer pour la cause des Rohingyas se poursuit