Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Azouz Begag a démissionné

| Vendredi 6 Avril 2007



Azouz Begag, ministre délégué à la Promotion de l'égalité des chances, désireux de "reprendre sa pleine liberté de parole", a démissionné jeudi du gouvernement.

Jacques Chirac a fait savoir qu'il ne serait pas remplacé, "l'ensemble de ses missions pour les semaines qui viennent étant reprises par Matignon".

M. Begag, l'un des deux seuls membres du gouvernement avec François Goulard (Recherche) à soutenir la candidature présidentielle de l'UDF François Bayrou, avait auparavant informé de sa démission au Premier ministre Dominique de Villepin, qui a reçu jeudi son ministre démissionnaire.

Dans un communiqué, M. de Villepin a précisé que le sociologue lyonnais avait voulu "reprendre sa pleine liberté de parole".

Il a "salué sa lutte contre les discriminations, pour l'égalité des chances et en faveur de la diversité".

M. Begag ne devrait pas s'exprimer dans l'immédiat, a indiqué à l'AFP son entourage.

Le PS a estimé que sa démission "achevait de montrer que le divorce de Nicolas Sarkozy avec les Français issus de l'immigration est consommé".

"Par ses agressions verbales répétées à l'égard des Français issus de l'immigration, et ses attaques incessantes contre le modèle français d'intégration, Nicolas Sarkozy a montré qu'il avait un inquiétant problème à l'égard de la diversité de notre pays", écrit Faouzi Lamdaoui, secrétaire national à l'égalité au PS, dans un communiqué.