Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Avignon : l’agression d’un prêtre émeut les musulmans

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 17 Mai 2013



Le passage à tabac d’un prêtre de la communauté Saint-Jean à Avignon, lundi 13 mai, a choqué les habitants de cette commune du Vaucluse, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA). Plus choquant encore a été le silence des élus locaux qui n’ont pas réagi à cette agression d’une extrême violence, rapporte Midi Libre.

Le religieux a été attaqué derrière sa paroisse par des jeunes qui voulaient voler son téléphone portable. Voulant leur résister, il a reçu des coups. « Je n’ai reçu aucun soutien des élus locaux. Pas un mail, pas un texto, pas un coup de fil. Seuls les députés Jacques Bompard et Marion Maréchal-Le Pen m’ont envoyé un mail… », se désole le père Grégoire.

« Ce silence nous blesse, nous sommes à 500 mètres de la mairie de quartier, personne n’est venu », renchérit le père Marie-Christophe, responsable de la communauté de Saint-Jean.

La communauté musulmane d’Avignon, également choquée par l’absence de réaction officielle, a apporté son soutien au prêtre, jeudi 16 mai, lors d'un rassemblement dans le hall de la mairie.

« Toucher à un homme d’église et de paix, c’est intolérable, on a franchi un cap. Une société sans foi ni loi, c’est la porte ouverte à l’anarchie. Mais après le désordre risque de venir un grand ordre », s’alarme Abderrahmane Bouaffad, porte-parole de la communauté des musulmans du Grand Avignon, présent notamment aux côtés de Khalid Belkhadir, président Conseil régional du culte musulman (CRCM) de la région PACA.

Celui-ci a très tôt fait part de son indignation face à « cette agression qui a visé un homme de paix devant un lieu de prière et de recueillement ».

Lire aussi :
Avignon : le CRCM PACA condamne l'agression d'un prêtre
Avignon : la mairie reconnaît ses torts envers les musulmans, les cuves en béton démantelées
Avignon : les musulmans en colère face aux cuves en béton imposées par la mairie pour leurs morts