Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Autriche : l’extrême droite échoue de peu à la présidentielle

Rédigé par Saphirnews | Lundi 23 Mai 2016 à 17:29

           


Alexander Van der Bellen est le nouveau président de l'Autriche.
Alexander Van der Bellen est le nouveau président de l'Autriche.
Près de 31 000 voix. C’est l'écart qui sépare Alexander Van der Bellen et Norbert Hofer. Le scrutin présidentiel du dimanche 22 mai était si serré qu’il a fallu attendre lundi après-midi pour connaitre les résultats définitifs en comptabilisant tous les votes par correspondance (900 000, soit 14 % du corps électoral). Le candidat écologiste annoncé perdant dans les sondages a donc su renverser la vapeur à la faveur d’une participation à la hausse.

Au premier tour de l'élection, le candidat du parti d’extrême droite FPÖ a terminé en tête avec 36 % des voix contre seulement 20 % pour les Verts. Le second tour a consacré Alexander Van der Bellen avec 50,3 %.

Norbert Hofer a devancé l’annonce officielle des résultats officiels sur son compte Facebook en reconnaissant sa défaite et remerciant ses électeurs.

Depuis Israël, le Premier ministre français Manuel Valls s’est dit soulagé de voir « les Autrichiens rejeter le populisme et l'extrémisme », ajoutant que « chacun doit en tirer les leçons en Europe ». Une référence à peine cachée à la montée du Front national en France.

Lire aussi :
Allemagne-Autriche: le match scandaleux du mondial-1982
L'Autriche interdit au culte musulman des financements étrangers
Autriche : une loi pour encadrer l’islam et éditer un Coran officiel
« Trop belle pour être voilée », l’affiche islamophobe du FPÖ autrichien




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Melen le 24/05/2016 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cinq partis politiques pour faire 50% quand meme.
Ils sont amplement dénigrés.
M.Valls avait dit dans l'un de ses discours (à Metz je crois)
Il y a une extreme droite.
Il y a une extreme gauche.
Et heureusement.
Franchement ce type de propos ça scotche.
Un, et je le déplore aurait été plus logique si comme il le dit, il est contre l'extreme droite.
Heureusement pour qui c'est ce que l'on peut se demander.

2.Posté par Melen le 29/05/2016 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les partis traditionnels jouant eux aussi la carte identitaire ils ne différent plus beaucoup les uns des autres donc. Sur l'ue oui mais l'identitaire à gagné tous les partis.