Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Antisémitisme, islamophobie : la CNCDH alarmée de l'augmentation des actes racistes

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 9 Avril 2015



Antisémitisme, islamophobie : la CNCDH alarmée de l'augmentation des actes racistes
Le rapport annuel de la Commission consultative nationale des droits de l’homme (CNCDH) a été rendu public jeudi 9 avril. L’institution souligne que l’indice de tolérance des Français s’est amélioré après quatre années de baisse consécutive, et ce malgré les attentats de janvier.

La proportion de Français se déclarant « pas racistes du tout » est en hausse pour la première fois depuis 2010, atteignant 43 %, selon un sondage de l’institut BVA pour la CNCDH réalisé en novembre 2014 auprès de 1 020 personnes. Pour Christine Lazerges, la présidente de la CNCDH, les attentats auraient « renforcé l'acceptation et le respect des minorités » à leur égard.

Pourtant, les actes racistes sont en augmentation. La CNCDH constate que des « points de crispation persistent voire s'aggravent » qui se manifestent par une « revitalisation des vieux clichés antisémites, (la) persistance des préjugés antiroms, (le) rejet des pratiques liées à l’islam dans leurs manifestations tant dans l’espace public que dans la sphère privée, et chez certains, une acception dévoyée de la laïcité comme devant faire rempart à l’islam ».

Le nombre d’actes islamophobes début 2015 surpasse tout 2014

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, les actions et menaces à caractère raciste, antisémite et antimusulman ont grimpé de 30 %, passant de 1 274 faits en 2013 à 1 662 en 2014. Les actes antisémites ont ainsi augmenté de 101 % en 2014, avec un total de 851 faits délictueux contre 423 en 2013. Du côté de l'islamophobie, la CNCDH note une baisse des actes (– 41 %), avec 133 faits délictueux en 2014 contre 226 en 2013. Cependant, la CNCDH nuance en déclarant que cette baisse est davantage dû à une « difficulté à porter plainte qu’à une chute des menaces ».

Par ailleurs, les attentats de Paris en début d’année ont vu une nette explosion des actes islamophobes. Comme le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), la CNCDH rapporte que les agressions contre les musulmans recensés pour le seul mois de janvier 2015 dépassent celles dénombrées durant toute l’année 2014.

Les Roms, groupe le moins aimé en France

Tandis que les juifs sont la minorité la mieux acceptée, malgré une progression des préjugés antisémites, les pratiques religieuses des musulmans sont de moins en moins acceptées par les Français. 40 % d’entre eux affirment que l’interdiction de consommer de la viande de porc ou de l’alcool (40 %, +24 points) et le jeûne du Ramadan (38 %, +18 points) posent problème à la vie en société.

La part d'opinions favorables à l'égard de la religion musulmane augmente de six points par rapport à 2013 mais reste faible (26 %). Plus que les musulmans, les Roms sont le groupe qui souffre de l’image la plus négative auprès des Français (82 %), suivi des gens du voyage (80 %).

La CNCDH préconise de « renforcer les pôles antidiscriminations des tribunaux de grande instance » et mieux prendre en charge les victimes qui restent « en très grande difficulté pour se faire connaître et pour pouvoir porter plainte ». La lutte contre les racismes et les discriminations doit aussi être renforcée à l’école, lieu clé pour renforcer le vivre-ensemble et le respect mutuel.





Loading