Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Religions

Al-Qardaoui et la Fatwa sur l'alcool

Rédigé par Amara BAMBA | Lundi 21 Avril 2008 à 11:12

           

Un musulman peut-il consommer une boisson à faible taux d'alcool ? La question est saugrenue. Car le Coran demande aux musulmans de s'éloigner de l'alcool. En terre d'islam, cette injonction coranique fait le bonheur des marchands de soda. Or certains sodas contiennent une quantité non nulle d'alcool. Est-il donc permis de boire un bon verre de soda glacé ?



Al-Qardaoui et la Fatwa sur l'alcool
Le Cheikh Youssouf Al-Qardaoui a répondu à la question. "La présence d'alcool à un taux de cinq pour mille (0,5%) n'est pas illicite, ce taux étant très faible d'autant que cet alcool est naturel, et non pas industriel. Ainsi, je ne vois pas de mal à consommer une telle boisson" dit-il. La réponse du Cheikh a soulevé un tollé dans certains rangs.

« Qui vole un oeuf, vole un boeuf » disent les opposants d'Al-Qardaoui. Jugeant cet avis juridique trop laxiste, ils estiment qu'il ouvre une voie royale vers la consommation d'alcool avec le prétexte que le Coran ne précise pas le seuil du taux d'interdiction.

Al-Qardaoui explique qu'il n'autorise aucunement les boissons alcoolisées. Il estime que son avis a été mal interprété puisqu'il ne parle que de la fermentation naturelle du sucre déjà contenu dans certaines boissons non alcoolisées au départ. Les oppositions furent telles que le bureau du Cheikh à dû publier un communiqué précisant son propos.

Devenu célèbre grâce au petit écran, Al Qardaoui est aujourd'hui une référence en matière de Fatwa. Cet Egyptien de naissance a connu la répression contre le mouvement des Frères musulmans. Il trouve alors refuge au Qatar. Sur la chaîne nationale, il est l'invité de l'émission « Hady Al-Islam » (Guidance de l'islam) où il répond aux questions des téléspectateurs. Régulièrement invité d'une émission sur la législation islamique et la vie quotidienne sur Al-Jazirah, il fait preuve de pédagogie, d'érudition et d'intégrité. Le public succombe à son charme.

Al-Qardaoui n'est pas du genre à s'écouter parler. Excellent orateur, il a le mérite d'aborder des sujets souvent considérés tabou. Il ne recule pas devant la polémique. Et sa rhétorique est généralement constante. Elle commence par un tour des positions sur le sujet et finit par l'énoncé de son point de vue argumenté. Ses prises de positions sont loin de faire l'unanimité. Mais elles sont toujours claires et précises. On peut approuver Al-Qardaoui, on peut le désapprouver. Mais il n'y a pas de doutes sur ses positions. Ce qui en fait un Cheikh souvent contesté mais toujours très respecté.

Auteur de près de quatre-vingts ouvrages, Al-Qardaoui a sorti la Fatwa (l'avis juridique) du cercle fermé des imams spécialisés. Pour leur avoir volé la vedette, ils le traitent de « mercenaire de la Fatwa ». Les attaques portent aussi sur sa fortune personnelle ainsi que sur les agissements de certaines entreprises dont il est conseiller.

Al-Qardaoui distingue deux groupes parmi les savants musulmans contemporains. Le premier est un « groupe ébloui et aveuglé par les éclats de la civilisation occidentale » écrit-il. Ceux-là sont « impressionnés par leur grande idole, ils l’ont vénérée, en lui présentant de nombreux sacrifices et en se dressant humblement devant elle, avec des yeux baissés. Ils acceptent tous les us et coutumes de l’Occident ainsi que ses principes, qui à leurs yeux sont indiscutables et au-dessus du moindre doute. ».
Quant au second groupe, Al-Qardaoui le considère comme des gens aux avis sclérosés qui « sont figés dans leurs opinions au sujet du licite et de l’illicite. Ils suivent une opinion qu’ils ont trouvée dans un ouvrage et pensent qu’elle incarne l’islam. Ils ne s’écartent pas d’un pouce de leurs opinions. Ils ne mettent pas à l’épreuve leurs arguments et leurs opinions. Ils ne les confrontent pas aux arguments des autres pour atteindre la vérité, après comparaison et analyses critiques. »

Le Cheikh qatari prétend se tenir hors de ces deux groupes qu'il juge loin de l'esprit de l'islam. Sa mission d'équilibriste est rendue difficile par un public de quêteurs de Fatwa qui ne fait pas dans la nuance. Le « chasseur de Fatwa » saute de cheikh en cheikh jusqu'à trouver celui qui lui donnera un avis conforme à son désir personnel. Une manière de se dédouaner en sous-traitant sa responsabilité par rapport à ses décisions. Le phénomène est connu et cela sous-tend l'opposition à la Fatwa d'Al-Qardaoui sur l'alcool.

Le foisonnement de sites Internet, d'émissions de télévision et de serveurs téléphoniques spécialisés dans la Fatwa, encourage la chasse aux Fatwa. Le phénomène n'est pas prêt de s'arrêter, le répertoire de questions étant inépuisable. « Une musulmane peut-elle se connecter sur un Forum Internet sans son voile sur la tête ? ». La question avait enflammé un site à Fatwa. C'est à se demander s'il ne faut pas une Fatwa contre la Fatwa par Internet.




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

8.Posté par Tinkiet le 23/04/2008 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Tinky,

Sauf ton respect. 0,5%=0,005 soit 5/1000 qui se lit 5 millième... :)
Mis à part les éternels critiques à l'encontre de Cheikh Al Qaradaoui, il eut intéressant de faire un article sur le comportement des musulmans aujourd'hui et surtout des jeunes "reconvertis", que vous mentionnez en fin d'article.
C'est quand même incroyable qu'un jeune des cités (je caricature volontairement) qui vient à peine de de jeter son petard, troqué son jean contre une Djelaba, enterrer son rasoir et surtout appris des noms et expressions (oussoul al fiqh par exemple) qui en sortant de sa bouche lui font croire qu'il est désormais habilité à jouer l'arbitre entre les différents savants. Qui d'entre nous n'a pas entendu l'un de ces joyeux lurons nous prodiguer sagement un conseil du genre "Fais gaffe, il a des avis bizarre ce Cheikh" en appercevant dans nos mains un livre de Cheikh Qaradawi, Fayçal Al Mawlawi ou Cheikh Al Buti. La recherche de Fatwa sur un sujet nouveau ou pour lequel la donne a changé n'est pas condamnable. La recherche effreinée de Fatwas sur tous les sujets, en faire une activité permanente du matin au soir sur des sujets aussi futiles que le port de chaussettes, le sens de rotation de l'index lors de Tahiat...cela devient une maladie qui éloigne complètement le sujet en question de l'esprit de sa religion.
Jeunes gens et jeunes gen(tes), débroussaillez vos esprits et libérez les de ses lourdeurs artificielles. Concentrez vous sur l'essentiel et appliquez-vous à fournir le...  

7.Posté par Sayfulislam le 23/04/2008 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tinky, depuis quand 5 litres de vin équivalent à 5 litres d'alcool ?
De plus si vous ajoutez 5 litres de vin à 1000 litres d'eau, vous n'avez plus un ratio de 1000 litres de liquide mais de 1005 (1000+5)
Le vin est généralement alcoolisé à 10% au minimum. Dans 100 litres de vin, il y a donc 10 litres d'alcool pur.
Prenez donc 95 litres d'eau et versez y 5 litres de vin, vous aurez votre comparaison.
Lire bulugh al maram, c'est bien. Lire subul as salam, c'est mieux.

Autre chose: ne mélangez pas l'eau de la purification et l'eau de consommation.
En matière de consommation, il y a une regle de fiqh simple qui dit " ce qui enivre en grande quantité est interdit en petite "

salam

6.Posté par Raffaello le 23/04/2008 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As-salamou 'aleykoum wa rahmatoullah.

D'abord avant de lire les ahadiths et de les rapporter tels quels, renseignez-vous (ou plutôt prenez des cours) de OUSOUL FIQH, les fondements du fiqh. Ceci afin de "comprendre" la fatwa. Et sachez qu'elle n'émane pas de Cheikh al-Qardawy seul, mais du Conseil de la Fatwa (même s'ils n'étaient pas unanime) et il s'est appuyé sur des dalils, pas sur sa passion (comme NOUS).

Sachez aussi que Cheikh est le Présidents du conseil des savants musulmans du monde. Vous savez ce que cela représente ? Et cheikh Bin Baz (r.a) était en faisait parti, pour ne citer que lui...

Wa Allahou Mousta'a^n.

5.Posté par ibrahim soro le 23/04/2008 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam aleik
merci d'essayer à expliqué à votre maniere ce qui es non dit alors sachez q tout le monde na pas la meem maniere de voir les chose qui sontdite clairement .vs avez bien dit de l'alcool naturel à 0.5% alors...
merci
ma salam

4.Posté par Tinky le 22/04/2008 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam, bonjour,

Mettez 5 litres de vin rouge dans 1000 litres d'eau ....

Est ce que cette eau est licite ?

Selon l'avis des savants unanimes oui !!!

Faire les ablutions dans une mare ou une personne à urinée est tout aussi licite voir boulough el maram de Ibnou Hajar.

tawmat

3.Posté par Sayfulislam le 22/04/2008 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est vrai que rendre licite l'usure est l'esprit même de l'islam.

2.Posté par Tinky le 22/04/2008 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam, bonjour,

Avec tous le respect que je vous dois ... corriger moi si je me trompe mais :

La présence d'alcool à un taux de cinq pour mille (0,5%)

Depuis quand cinq pour mille = 0,5% ???

tawmat

1.Posté par Raffaello le 21/04/2008 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As-salamou 'aleykoum wa rahmatoullah.

Qu'Allah fasse miséricorde à celui qui tente d'expliquer à notre communauté sa religion, sous l'éclairage du Coran et de la Sounna : un vision correcte, équilibrée, représentant le Juste milieu. N'en déplaise à certain... les chiens aboient, la caravane passe.

Amicalement et fraternellement à tous et à toutes.

PS :
surtout, bien vérifier nos informations avant de prononcer tout et n'importe quoi. Et n'oublions jamais : LE SANG DES SAVANTS EST EMPOISONNE, celui qui mange de leur chair s'assure d'une mort certaine et brutale, et aura un adversaire redoutable à affronter au Jour de la Comparution !

Et encore: le savant qui fait l'effort intellectuel et arrive à la bonne conclusion, se voit récompenser doublement. Quant au savant qui se trompe, il reçoit quand-même sa récompense.

Méditons...

1 2