Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Agresser des musulmans pendant l’Euro 2016, le projet du « cochon de Marseille »

Rédigé par | Mardi 24 Mai 2016



Agresser des musulmans pendant l’Euro 2016, le projet du « cochon de Marseille »
A l’approche du championnat d’Europe de football qui se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet, de grosses mesures de sécurité sont prises autour des lieux de rencontres sportives en vue de déjouer d’éventuels projets d’attentats.

Un hooligan anglais du nom de James Shayler a annoncé publiquement vouloir agresser des personnes de confession musulmane pendant l’Euro 2016, indique le Daily Mail. Le cinquantenaire surnommé « le cochon de Marseille » (« the pig of Marseille ») a déclaré qu’il entend assister au match Angleterre-Russie prévu le 11 juin à Marseille, à ceci près qu'il ne compte pas être aux côtés des supporters anglais mais russes qui, selon lui, « détestent les musulmans ».

James Shayler est connu des services de police français. Avec des camarades anglais, il avait attaqué en 1998 des policiers et des supporters tunisiens à Marseille après le match Angleterre-Tunisie (2-0) en plein Mondial. Il avait alors été condamné à deux mois de prison et interdit d’entrée en France pendant un an, avant d'écoper en 1999 sept ans et demi de prison pour trafic de cocaïne dans son pays. En 2008, il a de nouveau été condamné à cinq ans de prison pour avoir organisé un braquage de camions transportant des écrans plasma, rapporte la presse britannique.

« Le cochon de Marseille » affirme pouvoir se procurer des billets d’entrée grâce au Landscrona, un groupe de supporters du Zénith Saint-Pétersbourg qui s’est fait connaître pour avoir exigé du club russe qu’elle ait une équipe... 100 % blanche et hétérosexuelle. Quelque 2 000 supporters anglais sont interdits de participer à l'Euro mais le hooligan déclare ne pas faire partie de la liste noire. Les autorités françaises sont désormais averties de la menace.


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Loading