Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Sur le vif

Vives tensions à Trappes après des violences policières présumées

Rédigé par La Rédaction | Samedi 20 Juillet 2013 à 03:46

           


Au moins 300 personnes se sont rassemblées, vendredi 19 juillet au soir, devant le commissariat de la ville de Trappes, dans les Yvelines, pour protester contre l’interpellation musclée d’un homme qui entendaient défendre sa conjointe et sa belle-mère malmenées par la police. Son épouse, qui porte le voile intégral, avait été arrêtée par la police pour un contrôle d’identité.

La jeune femme a saisi le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) qui a très rapidement relayé son témoignage. Alors qu’elle coopérait avec la police pour le contrôle d’identité, elle a déclaré avoir vu l’un des agents malmener sa mère : « J’allais lever mon voile lorsque j’ai vu l’un des agents pousser violemment ma mère ».

« Une fois que le policier en a fini avec ma mère, il vient vers moi et fait de grands gestes devant mon visage en me tenant un langage agressif. Apeurée, je lui ai demandé de se taire. Il m’a alors attrapée par le voile au niveau de la tête et traînée avec une force monstrueuse, avant de me plaquer sur le capot de la voiture en me criant : "C'est à moi que tu parles ?? C'est à moi que tu parles, hein ?" Je me suis retournée puis j’ai aperçu mon mari maintenu à terre par deux policiers qui le menottaient », a-t-elle raconté au CCIF, accusant les policiers de les avoir insultés.

Une source policière apporte un tout autre témoignage, largement relayé par les médias mainstream. Elle met la faute sur le mari qui, pour s’opposer au contrôle d’identité de sa femme, aurait donné des coups à un policier avant même de tenter de l’étrangler. Telles sont les raisons invoquées par les forces de l’ordre pour justifier son interpellation et sa garde à vue.

Les CRS ont été déployés dans la ville. Un jeune aurait été blessé par un tir de flashball puis transporté à l'hôpital, selon une information de l'AFP.

Le mari de la victime doit être jugé en comparution immédiate ce samedi matin. « Les personnes qui se sont rendues au commissariat, y compris l’imam de la mosquée de Trappes qui a tenté d’apaiser la situation, ont été congédiées sans ménagement », fait savoir le CCIF, appelant « la police nationale à remplir sa mission de protection de la population plutôt que de l’agresser ». L'association lance désormais un appel à témoins pour mettre en lumière les responsabilités dans cette affaire.

Lire aussi :
Contrôles au faciès : un procès contre les discriminations policières
Loi anti-niqab : 423 femmes contrôlées, Françaises en majorité, depuis avril 2011
Argenteuil : le contrôle d’une femme en niqab vire à l’affrontement




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par lr407 le 20/07/2013 05:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La loi sur le port du voile intégral, entrée en vigueur s'inscrit dans une politique de stigmatisation de l'islam. On pouvait très bien vivre sans cette loi liberticide et raciste. Tous les jours, les victimes de ce texte liberticide ont à subir injures, violences, traque policière, sans que cela n’émeut notre classe politique. D’ailleurs la société civile soutient de plus en plus ces femmes lors des interpellations policières.

2.Posté par Rabietou le 20/07/2013 08:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi jetait hier soir mes la là police elle a abusé sa tirer sa tirea je suis desentu de chez moi avec ma mère ma mère a crier arête arête à la police mon cousin était la il a dit à moi et ma mère rentrer ma mère a dit toi rentre et il y a un policier qui et tombe parterre

3.Posté par Ken le 20/07/2013 08:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les versions sont très différentes selon les uns et les autres. Qui a commis des actes de violence en premier ? C'est à la justice de trancher. Ne pas oublier que le port de niqab dans l'espace public est une infraction.

4.Posté par Mustapha le 20/07/2013 13:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam
Le problème est que le témoignage de la soeur n''est pas détaillé, quand elle dit au policier de se taire, qu''a t elle dit exactement? Les policiers s''en sont pris à sa mère, mais qu''ont ils talent. Il faut que les témoignages relatent des faits clairs et des dialogues clairs, sinon c''est sujet à interprétation.

5.Posté par lr407 le 20/07/2013 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qu"il faut dénoncé, ça n’est pas la non-acceptation de la liberté de culte et de conscience, mais la discrimination que subissent les femmes musulmanes au pays des droits de l’Homme, basée sur leur appartenance religieuse, ethnique et de classe, qui bafoue ainsi leurs droits les plus fondamentaux. C’est sûr que si on squatte France 2, TF1, ... et qu’on lit le Nouvel Obs, Charlie Zallat et les autres torchons, on finit par être lobotomisé. Mais d’autres transpirent la haine, l’islamophobie et/ou l’orientalisme, et n’ont qu’un rêve : dévoiler eux même une voilée, à la manière des colons qui organisaient des des cérémonies de dévoilement. Leur rêve est à moitié exaucé car l’école républicaine l’a fait, avec les descendants de colonisés.

6.Posté par Onclesab le 20/07/2013 22:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Prenez le reflexe de filmer tout controle de police, même correcte.

7.Posté par lr407 le 20/07/2013 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que s'est-il passé ? Déjà, en temps que Français, je m'interdis de critiquer les lois de certains pays ou je ne suis pas allé, et dont je ne connais les us et coutumes que par ouï-dire. De plus ce n'est pas parce qu'un pays est totalitaire, que la France se doit de l'être. Ensuite quand je lis que des grands gaillard de policiers (CRS), protégés, armés, surentrainés, professionnels et en nombre supérieurs ont été blessés, je me pose des questions. J'ai toujours en tête le reportage chez les policiers de Bertrand Tavernier, en caméra cachée, ou l'on voyait clairement des policiers partir en patrouille de nuit, annoncer clairement qu'ils partaient "casser de l'Arabe"

8.Posté par lr407 le 21/07/2013 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Conformément à l'article 9 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme, intitulé « Liberté de pensée, de conscience et de religion », l'acte de se voiler est un droit fondamental et inaliénable, Les Etats signataires de la CEDH dont la France est membre doivent, en principe, garantir et protéger ces libertés individuelles et collectives. La Convention européenne des droits de l'homme garantit que « toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion. Ce droit implique… la liberté de manifester sa religion individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l'enseignement, les pratiques et l'accomplissement des rites.

9.Posté par Kamel le 21/07/2013 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La loi sur le port du voile intégral vise à prévenir les dangers liés à la dissimulation du visage. La France est un pays laic où les signes religieux sont limités aux lieux d'exercice du culte. Ceci car les religions ont causé des guerres civiles sanglantes entre catholiques et protestants.
Présenter le voile intégral comme une marque de liberté et ceux qui ont attaqué un commissariat de police comme une saine réaction de la société civile est un comble.
Ces individus visent à se présenter comme des victimes pour souder une communauté autour d'eux et créer un climat de guerre cvivile.

10.Posté par Alpha le 22/07/2013 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que la violence et le manque de savoir vivre sont des critères obligatoire pour devenir policier, et ça c'est partout dans le monde, bien sûr sont inclure ceux qu'ils ne méritent pas. Je pense qu'ils ont oubliés que c'est juste un uniforme qui portent et que la nuit une fois endormi, peut ils ne verront pas le lendemain. J'espère qu'il n'y aura pas de représailles ni de force opposée, car l'Islam veut qu'on les éduque par la parole et le dialogue.