Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Argenteuil : le contrôle d’une femme en niqab vire à l’affrontement

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 13 Juin 2013



Des affrontements ont éclaté dans la soirée du mardi 11 juin, à Argenteuil, dans le Val-d’Oise, après le contrôle d'une femme de 25 ans portant le voile intégral ; une tenue interdite depuis, la loi du 11 octobre 2010, entrée en vigueur le 11 avril 2011.

« La jeune femme avait dans un premier temps accepté le contrôle. Mais un passant s'en est mêlé, pour dire que le contrôle était à ses yeux illégitime. Il a commencé à s'en prendre aux policiers », a indiqué une source proche du dossier, citée par l'AFP. La Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI) donne une autre version des faits dans un communiqué. Il est ainsi indiqué que l’un des policiers a arraché subitement le sac à main de la jeune musulmane « en le déchirant tout en lui criant dessus », ce qui aurait poussé « des habitants et des commerçants » à se rapprocher de la scène « pour dire aux policiers de la traiter sans violence ».

Un attroupement s’est alors formé autour de la jeune femme et des fonctionnaires, qui ont appelé des renforts. « Les policiers ont été pris à partie. Ils ont été insultés et ont reçu des coups, notamment des coups de poing », a assuré la source proche du dossier, évoquant une scène d'« émeute ». D’après un habitant d'Argenteuil, les policiers ont utilisé des bombes lacrymogènes et des tirs de flash-ball pour disperser la foule. « Ils ont fait un usage de la force disproportionné. Dans la foule, il y avait des enfants dans des poussettes, qui ont reçu du gaz lacrymogène », a-t-il raconté.

Deux hommes, dont un cousin de la jeune femme, ont été interpellés, selon la source proche du dossier. Âgés de 23 et 37 ans, ils ont été placés en garde à vue pour « provocation à l'attroupement » « violences sur personne dépositaire de l'ordre public », « outrage » et « rébellion ». La jeune femme contrôlée a été également embarquée au poste de police. Elle a été « copieusement insultée par les policiers » indique le CRI. L’association appelle à un rassemblement le 21 juin, devant la mairie d’Argenteuil, pour protester contre « le contexte particulièrement lourd pesant sur la communauté musulmane en France et à Argenteuil en particulier ». Le 20 mai dernier dans la même commune, une jeune fille voilée avait été agressée violemment par deux skinheads.

« J'assure tous les Argenteuillais de toute ma vigilance afin que notre ville ne soit pas le théâtre d'une violence qui, de toute façon, pénalise tout le monde. Seuls l'ordre républicain et le respect des personnes sont garants du vivre ensemble », a commenté Philippe Doucet, le maire (PS) d’Argenteuil, qui a expliqué vouloir que « toute la lumière soit faite » sur l’affaire de la femme en niqab, rapporte le journal local Vonews.

Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a, pour sa part, lancé « un appel à témoins à toute personne pouvant apporter des éléments complémentaires afin de faire toute la lumière sur cette affaire ».

Lire aussi :
Islamophobie : violente agression à Argenteuil contre une voilée
La loi sur le niqab bientôt examinée par la CEDH
Le voile intégral interdit des rues dès lundi
Une femme en niqab dénoncée par des clients dans un supermarché
Loi anti-niqab : 299 femmes verbalisées en un an
Une femme en niqab violemment interpellée à Aulnay-sous-Bois
Roissy : des Saoudiennes en niqab refoulées à l’aéroport
Une femme en niqab condamnée à un stage de citoyenneté





Loading












Recevez le meilleur de l'actu