Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 







Sur le vif

Une femme du Printemps arabe honorée par le prix Nobel de la Paix

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 7 Octobre 2011



La présidente Du Libéria Ellen Johnson Sirleaf et sa compatriote militante pacifiste Leymah Gbowee, se sont vues décernées, vendredi 7 octobre, le prix Nobel de la paix 2011, ce qui porte à 16 le nombre de personnalités africaines à obtenir un Nobel toutes catégories confondues.

La Yéménite Tawakkol Karman a également été récompensée pour sa lutte non violente pour la sécurité et les droits des femmes. Cette dernière, qui est l'une des figures de proue de la contestation du régime dans son pays, a dédié son prix « à tous les activistes du printemps arabe », qui étaient pressentis pour avoir le Nobel de la Paix cette année.

« Il s'agit d'un honneur pour tous les Arabes, les musulmans et les femmes. Je dédie ce prix à tous les activistes du printemps arabe. (...) Ce prix est une victoire pour la révolution et pour le caractère pacifique de cette révolution », a-t-elle déclaré à la chaîne d'information Al-Arabiya.

Ellen Johnson Sirleaf, 72 ans, qui briguera un second mandat lors de la présidentielle du 11 octobre au Liberia, est la première femme à avoir été élue à la tête d'un Etat africain. Sa compatriote Leymah Gbowee, surnommée « la guerrière de la paix », est primée pour son travail de mobilisation et d'organisation des femmes de toutes ethnies et de toutes religions pour mettre fin à la guerre civile et garantir la participation des femmes aux élections. Le Liberia, qui compte quatre millions d'habitants, a été traumatisé par des guerres civiles qui, de 1989 à 2003, ont fait quelque 250 000 morts, détruit ses infrastructures et son économie.

Le comité Nobel espère que le prix décerné à ces trois femmes « contribuera à mettre fin à la répression dont les femmes sont toujours victimes dans de nombreux pays et à exprimer le grand potentiel que les femmes peuvent représenter pour la paix et la démocratie. » Les trois femmes se partageront le prix doté de 10 millions de couronnes suédoises, soit un peu plus d'un million d'euros.

Lire aussi :
Les blogueurs du printemps arabe ensemble à Tunis
Wangari Maathai, une figure de l’écologie, est décédée