Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Une descendante d’esclaves porte plainte contre l’Etat

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 9 Janvier 2013 à 12:56

           


La France n’en a pas fini avec son passé esclavagiste. Une descendante d’esclaves a porté plainte, mardi 8 janvier, contre l’Etat français pour crime contre l’humanité perpétré à l’encontre de ses arrière-arrière-grands-parents.

La plaignante guadeloupéenne, Rosita Destival, veut que justice soit faite pour ses ancêtres, esclaves jusqu’en 1837, date de leur affranchissement. Elle assigne pour cela l’Etat pour crime contre l’humanité.

L’esclavage et la traite sont en effet considérés comme tels depuis 2001 avec la loi Taubira, du nom de Christiane Taubira, l’actuelle ministre de la Justice, à l’époque députée de la 1re circonscription de Guyane qui avait œuvré pour cette loi historique.

Depuis, plusieurs associations, dont le Mouvement international pour les réparations (MIR), avaient déposé, en 2005, une plainte devant le tribunal de Fort-de-France pour le rôle de la France dans la traite négrière et son en attente d’un jugement.

Cependant, c’est la première fois qu’une descendante directe d’esclaves porte plainte contre l’Etat. Rosita Destival est soutenue dans sa démarche par le Conseil représentatif des associations noires (CRAN).

L’association va également déposer une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) pour demander la modification du décret d’abolition de l’esclavage de 1848. En effet, il est aberrant de constater que ce texte prévoit de fournir une réparation aux marchands d’esclaves et non pas aux esclaves. « Ce sont les anciens exploitants qui ont demandé une réparation pour compenser le manque à gagner induit par l'abolition de l'esclavage ! On oublie souvent que l'ancienne colonie française d'Haïti a dû payer à la France une rançon jusqu'en 1825. Le pays s'est endetté jusqu'en 1946 pour l'honorer », a rappelé le président du CRAN, Louis-Georges Tin.

Il faut, à présent, que les descendants d’esclaves puissent-être indemnisés, selon lui. Dans ce sens, l’association leur demande de se manifester et de poursuivre la France en justice. « L'État peut s'attendre à une pluie de procès », promet le président du CRAN.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait annoncé une réunion interministérielle, avant le 7 novembre 2012 pour aborder le sujet de la « réparation » des descendants d’esclaves, mais elle n’a toujours pas eu lieu. La tenue de cette réunion pourrait faire reculer le CRAN.

Pour le moment, des indemnisations financières sont demandées par le CRAN. Mais les réparations de l’Etat ne pourraient être que « morales », selon la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Le nouveau gouvernement socialiste a déjà montré sa volonté de reconnaître le passé trouble de la France en reconnaissant la responsabilité de l’Etat dans le massacre du 17 octobre 1961 d’Algériens. Mais celle-ci reste, somme toute, symbolique.

Lire aussi :
10 mai : une journée contre l'oubli de la tragédie de l’esclavage
Massacre du 17 octobre 1961 : avec Hollande, la reconnaissance officielle de l’Etat




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Alice le 09/01/2013 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE deux poids deux mesures de mame Taubira ça devient lassant pour tout le monde! elle déclarait récemment: b[«...qu'il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les «jeunes Arabes» «ne portent pas sur leur dos tout le poids de l'héritage des méfaits des Arabes». ]b


Tidiane N’Diaye, cadre de l’INSEE et professeur à Sup-De-Co-Caraïbes, est l'auteur de nombreuses études économiques et sociales sur les départements français d'Amérique. Il a également publié sur beaucoup de thèmes liés à l'histoire des civilisations négro-africaines et leurs diasporas qu'il tente de mieux faire connaître dans leurs dimensions historique et culturelle. Il est notamment l'auteur de Mémoire d'errance, un essai sur la longue marche des peuples noirs, de l'Égypte antique à nos jours.

Tidiane N’Diayeécrit:
Les Arabes ont razzié l'Afrique subsaharienne pendant treize siècles sans interruption. La plupart des millions d'hommes qu'ils ont déportés ont disparu du fait des traitements inhumains. Cette douloureuse page de l'histoire des peuples noirs n'est apparemment pas définitivement tournée. La traite négrière a commencé lorsque l'émir et général arabe Abdallah ben Saïd a imposé aux Soudanais un bakht (accord), conclu en 652, les obligeant à livrer annuellement des centaines d'esclaves. La majorité de ces hommes était prélevée sur les populations du Darfour. Et ce fut le point de départ d'une énorme ponction humaine qui devait s'arrêter officiellement au début du XXe siècle. " ...  

2.Posté par sunny le 09/01/2013 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si je comprends bien, si des gens ont commis des méfaits, alors je ne suis plus responsable de ceux que moi j'ai commis ? C'est bien ça ?
chacun doit nettoyer son linge. même si les autres ne l'ont pas fait.



3.Posté par Alice le 10/01/2013 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais non Sunny. Bonjour

Comme tous les petits Français et Européens, j'ai appris par les livres d'Histoire à peu près tout ce que l'on peut savoir de la traite transatlantique: Tous les pays Européens + les Etats-Unis + l'Amérique du Sud sont concernés. Par contre, ces mêmes livres d'Histoire ne disent pas un mot sur cette traite négrière arabo-musulmane qui a commencé au VIIe (à la naissance de l'islam donc) et qui a déportés plus de 20 millions de personnes. D'ailleurs l'esclavage est encore d'actualité dans quelques pays musulmans n'est pas?

Allez faire un tour dans les librairies, il y a pléthores de livres sur la traite transatlantique, mais très peu sur la traite arabo-musulmane, pourquoi à votre avis? Les musulmans n'aiment pas l'Histoire peut-être? ou seulement quand ça les flattent!

4.Posté par leongau le 10/01/2013 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les arabes aussi même si le politiquement correct fait l'autruche!
voici une belle campagne: http://www.facebook.com/events/469836919721790/

5.Posté par Alice le 10/01/2013 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Autre traite oubliée: celle des Européens, les esclaves blancs.

Pendant les XVIe et XVIIe siècles, plus d'esclaves furent emmenés vers le sud à travers la Méditerranée que vers l'ouest à travers l'Atlantique. Certains furent rendus à leurs familles contre une rançon, certains furent utilisés pour le travail forcé en Afrique du Nord, et les moins chanceux moururent à la tâche comme esclaves sur les galères. La côte barbaresque, qui s'étend du Maroc à la Libye moderne, fut le foyer d'une industrie florissante de rapt d'êtres humains, les grandes capitales esclavagistes étaient Salé au Maroc, Tunis, Alger et Tripoli. Les pirates kidnappaient la plupart de leurs esclaves en interceptant des bateaux, mais ils organisaient aussi d'énormes assauts amphibies qui dépeuplèrent pratiquement des parties de la côte italienne.
De grands raids ne rencontraient souvent aucune résistance.
En 1554, quand les pirates mirent à sac Vieste dans le sud de l'Italie, ils enlevèrent un total stupéfiant de 6.000 captifs. Les Algériens enlevèrent 7.000 esclaves dans la baie de Naples en 1544, un raid qui fit tellement chuter le prix des esclaves qu'on disait pouvoir « troquer un chrétien pour un oignon ».
L'Espagne aussi subit des attaques de grande ampleur. Après un raid sur Grenade en 1556 qui rapporta 4.000 hommes, femmes et enfants, on disait qu'il « pleuvait des chrétiens sur Alger ».
L'apparition d'une grande flotte pouvait faire fuir toute la population à l'intérieur des terres, vidant les régions...  

6.Posté par Bianca le 10/01/2013 16:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La voix distinctive du christianisme! Ça sent l'objectivité tout ça. ton texte il parle des esclaves Arabes capturés par les Arabes? C'était le modèle social de l'époque, tu perds la guerre tu deviens esclave, je perds la guerre je deviens esclave.

7.Posté par Bianca le 10/01/2013 17:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'aime pas trop cet esprit revanchard qui cherche à responsabiliser les arabes de l'esclavage alors que tout le monde était y a sa part (d'ailleurs confondre musulman, arabe, perse, turque, berbère ça suffit, cultivez vous merde !)

8.Posté par Alice le 10/01/2013 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
esprit revanchard

Ce qui est certain c'est que l'ESPRIT REVANCHARD jusqu'à maintenant c'est exclusivement sur les occidentaux qu'il tombe... comme par hasard hein!
Un scoop (pour vous peut-être)?
Quand les Français arrivent à Alger en 1930 pour coloniser, l'Algérie est déjà colonisée et est une province de l'Empire ottoman, elle est gouvernée par des pachas.

« Alger regorgeait d'esclaves au temps de Kayr al Din à telle enseigne que celui-ci appréhendait leur révolte » (Fatima Guechi)
Durant les XVIe et XVIIe siècles, les esclaves sont plus de 25 000 à Alger, atteignant à l'apogée au milieu du XVIIe siècle, le nombre de 25 000 à 35 000 esclaves chrétiens, alors que la ville d'Alger compte alors 100 000 habitants libres. Il y en a 2 000 esclaves à la fin du XVIIIe siècle, et encore 400 esclaves chrétiens en 1830 à l'arrivée des Français.


9.Posté par Bianca le 10/01/2013 18:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je suis d'accord avec vous et je critique allègrement les excès des pachas turcs ou algériens. Pour moi le problème est ailleurs. Je pense que votre sentiment est légitime mais monter les Africains contre les Arabes ne va pas deculpabiliser la FR

10.Posté par Bianca le 10/01/2013 18:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'ailleurs arabe, turc, français (arrêtez de dire Occidental, les français et les italiens sont mille fois plus proche culturellement des maghrébins que des suédois) c pareil non? Les races ça n'existe pas...

11.Posté par Alice le 10/01/2013 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bin dite donc vous y alors fort!!!
mais qui parle de race ici à par vous? nationalité et race ne sont pas synonyme. Je suis de la race des humains et je suis Française et donc par là même je suis occidentale puisque née en Occident. C'est pas difficile à comprendre.

monter les Africains contre les Arabes ne va pas deculpabiliser la FR

Mais alors dites moi, contre qui veut-on monter les Français quand on nous rabâche depuis des décennies cette histoire d'esclavage transatlantique.

Et n'oubliez pas que, depuis très longtemps, la majorité des Français-es non jamais nié cette vérité sur l'esclavage des Africains. Et ce sont des Occidentaux les premiers qui ont aboli l'esclavage, puis qui ont recueilli des milliers de documents, pour ensuite écrire des livres sur ce sujet.
Par exemple, le célèbre roman La case de l'Oncle Tom. C'est une femme blanche, fille de pasteur, qui écrit ce livre, Elizabeth Harriet Beecher Stowe, née en 1811. Imaginez!!! 1811 les Français n'étaient pas encore arrivés à Alger où il y avait encore plus de 400 esclaves chrétiens.
De plus, pendant la guerre de Sécession, énormément de blancs sont morts pour abolir l'esclavage.

C'est inutile de nier l'Histoire, c'est vain! il faut avancer.

12.Posté par Yakoute le 11/01/2013 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Alice,
Vraiment Dégelasse tes commentaires qui n'ont qu'un seul but c'est de faire monter les noirs africains contre les arabes!! La preuve que tu commentes la première et ta première phrase est dans ce cadre et est loiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin du sujet, on est bien d'accord!
Ton but ultime d'après Tous tes commentaires est de discréditer l'Islam et les arabo-musulmans et les salir!!! Tu justifies tes dires par une bêtise hallucinante qui est que l'esclavage a débuté avec l'Islam!! Franchement tu n'est qu'une Grosse Menteuse, car c'est l'Islam qui a libéré les noirs de l'Esclavage, le prophète Mohammed (psl) avait privilégié un noir de Éthiopie, un esclave, parmi tous les blancs pour faire l'appel à la prière dans la TOUTE Première mosquée construite par les musulmans à l'époque!!! Ce qui est un geste plus qu’honorable pour les noirs de l'époque!!! Sachant que dans l'Islam, sauf les personnes plus pieuses et plus religieuses ont l'autorisation de faire l'appel à la prière!!! Pourras-tu imaginer une plus forte démonstration que cet acte là pour abolir l'esclavage et la traite des noirs!!!!! En plus c'est JUSTEMENT grâce à ses lois anti-racistes que l'Islam avait été facilement propagé dans des pays africains et des pays à population de couleur noire comme le Yemen!!! En outre, logiquement, si c'est l'Islam qui a légalisé ce comportement raciste envers les noirs, qui BON DIEU pousse les noirs à choisir l'Islam comme religion??? Dans l'ancien Soudan, la majorité de la popul...  

13.Posté par lr407 le 14/01/2013 06:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
2005 ; Abdelaziz Bouteflika avait accusé la France d'avoir perpétré un génocide culturel en Algérie sous la colonisation.

Nous ne savons plus si nous sommes des Amazighs (berbères), des Arabes, des Européens ou des Français

14.Posté par touche pas a ma religion le 25/01/2014 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je crois ALICE c trompé de poste ICI c'est pas riposte laique !!!
va versé ta haine ....et ta mauvaise interprétation .....AILLEURS.....
ALICE AUX PAYS IRRÉPROCHABLE

15.Posté par chabri le 17/02/2014 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on pas d' Histoire on prend celle des autres . Les uns demandent toujours aux autres de se repentir et s'ils voient la paille dans l'œil du voisin ils ne voient pas la poutre qu'ils ont dans le leur .
Les membres du cran , ce qu'ils veulent c'est de l'argent , beaucoup d'argent . .. Moi je ne veux pas payer un centime pour ce que je n'ai pas fait ! c 'est trop facile .
Dans la traite des esclaves , qui cest une ignominie je le reconnais , de nombreux pays sont responsables , y compris les pays africains . ; Toutes les civilisations ont eu leurs esclaves ,Ils en ont fait un commerce lucratif . ET leurs peuples ont en été également victimes . .