Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un caricaturiste syrien reçoit le Prix de la liberté de la presse 2011

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 8 Décembre 2011



Le prix de la liberté de la presse 2011 a été décerné, mercredi 7 décembre, à l'hebdomadaire birman Weekly Eleven News, qui paraît dans l'un des pays les plus répressifs envers la presse, ainsi qu’au caricaturiste syrien Ali Ferzat, ont annoncé Reporters sans frontières (RSF) et le quotidien Le Monde, qui s’est associé cette année au Prix avec la chaîne TV5 Monde.

« Nous honorons cette année un journaliste courageux, victime de la répression brutale d'un régime archaïque », a souligné Jean-François Julliard, secrétaire général de RSF, à propos d'Ali Ferzat. L'homme, a été récemment agressé par des hommes armés et masqués qui lui ont brisé les deux mains en guise d'avertissement, « mérite largement cette récompense. Ses dessins pointent du doigt les dérives d'un pouvoir aux abois et encouragent les Syriens à revendiquer leur droit à s'exprimer librement », a-t-il continué.

« J'aurais aimé être parmi vous ce soir pour participer à cette belle soirée », a déclaré Ali Ferzat dans une lettre lue par le dessinateur du Monde Plantu. « Je dédie ce prix aux martyrs, aux blessés et à ceux qui luttent pour la liberté. »

Depuis 1992, le Prix RSF honore le travail d'un journaliste et d'un média ayant contribué de manière notable à la défense ou à la promotion de la liberté de la presse dans n'importe quelle région du monde. Il est décerné par un jury international composé de professionnels des médias et de défenseurs des droits de l'homme.




Loading