Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

#TousUnisContreLaHaine : la campagne du gouvernement contre le racisme (vidéo)

Rédigé par La Rédaction | Lundi 21 Mars 2016



En ce lundi 21 mars, Journée mondiale pour l'élimination de la discrimination raciale, le gouvernement lance sa semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme avec comme nom de code #TousUnisContreLaHaine. François Hollande, aux côtés de la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, a lancé la semaine à la musée de l'Immigration.

Pour l'occasion, une campagne publicitaire choc a été conçue avec six spots qui mettent en scène des agressions ou actes racistes. Les vidéos durent 30 secondes chacune et sont couvertes par le son d'une conversation entre plusieurs personnes qui véhiculent des stéréotypes racistes. Les plans sont parfois légèrement flous et instables comme pour suggérer des vidéos amateurs filmées par des téléphones portables.

Les scènes sont inspirées de faits réels et évoquent le type des vidéos violentes et virales qui peuvent circuler dans les réseaux sociaux. La délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme (DILCRA) est aux manettes de cette opération de communication.

Parmi les six spots, deux concernent directement la haine contre les musulmans. La première met en scène un homme en qamis qui se fait agresser par trois hommes à l'apparence de skinheads. Tandis que la seconde montre des musulmans qui découvrent des têtes de porcs accrochées au portail d'une mosquée.

Deux autres spots sont intitulés « combattre l'antisémitisme ». L'un dénonce une inscription « Mort aux juifs » sur la porte d'une synagogue, l'autre le lynchage de deux juifs par une bande d'hommes à capuches. Enfin, deux autres spots mettent en scènes l'agression d'un noir puis la suivante, celle d'un maghrébin.

Chacun des spots selon le thème se conclue par la phrase : « Le racisme / l'antisémitisme / les actes antimusulmans, ça commence par des mots. Ça finit par des crachats, des coups, du sang. » Les vidéos renvoient à un site du gouvernement qui rappelle les chiffres sur l'augmentation des actes racistes.

En moyenne, cinq actes et menaces antisémites, antimusulmans et racistes ont eu lieu chaque jour durant l'année 2015 selon cette plateforme. Il est à noter que le gouvernement distingue les actes racistes des actes antisémites ou antimusulmans sans pour autant systématiquement nommer ces derniers. Le site Internet fait également un rappel à la législation concernant ces actes et encourage les victimes à se signaler auprès de la police et de la gendarmerie. Un numéro d'appel non surtaxé est également disponible.

La campagne qui sera diffusée sur les chaînes de télévision jusqu'au 10 avril a coûté la bagatelle de trois millions d'euros et s'inscrit dans le cadre du plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme doté de 100 millions d'euros sur trois ans.

Lire aussi :
Les actes racistes en forte hausse en 2015
« Moi, raciste ? Jamais ! », le racisme ordinaire raconté par ceux qui le vivent
Antisémitisme, islamophobie : la CNCDH alarmée de l'augmentation des actes racistes
2015, une année assombrie par l'explosion de l'islamophobie
La lutte contre l'antisémitisme, au centre des attentions politiques
Antisémitisme, halte aux tweets haineux
Houellebecq pour le droit d’écrire un livre islamophobe... et antisémite ?
Une journaliste affiche son indignation contre le racisme sur le Web (vidéo)
Y'a Bon Awards : une cérémonie « d’utilité publique » contre le racisme





Loading