Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Rita : « Je me sens hypocrite en portant le voile »

Rédigé par Sabah Babelmi | Mercredi 7 Septembre 2016



Rita : « Je me sens hypocrite en portant le voile »
Salam alaykoum

Voilà, cela fait deux ans que je porte le voile.

Je suis perdue, je pense être hypocrite parce que je me force à le porter, je ne suis pas fière du tout car Allah voit tout et je me sens très mal.

Je songe à le retirer car je pense que la foi doit d’abord se travailler sur le cœur avant l’apparence.

J’ai arrêté mon travail, je n’ai aucune vie sociale, je me sens vide.

Je n’ai eu aucune éducation religieuse, je suis née musulmane marocaine née en France.
Mes parents sont analphabètes et n’avaient aucune éducation islamique.

Je commence juste à apprendre l’arabe et je prie, al hamdulillah.

Je cherche ma paix intérieure pour le voile, je n’arrive plus à le porter, je m’oblige, mais en faisant cela je crains que cet acte ne compte pas car les actes ne valent que par leurs intentions…

Voilà, j’espère que vous pourrez m’éclairer, car je n arrive plus à me comprendre.

Barak Allah oufikoum.
Rita

Sabah Babelmin, psychothérapeute

Chère Rita,
Vous soulevez là une question très importante, que je pense plusieurs femmes musulmanes se posent : le port du voile est-il une recommandation en islam ? Est-on bonne musulmane si on le porte ?

Plusieurs travaux de recherche sur ce thème montrent que le port du voile obligatoire pour la femme musulmane qui devrait recouvrir ses cheveux n’est attesté explicitement dans aucune sourate coranique. Il s’agit bel et bien d’interprétations humaines du Texte coranique. Cela d’abord pour vous rassurer !

Vous écrivez : « Je pense être hypocrite parce que je me force à le porter, je ne suis pas fière du tout, car Allah voit tout et je me sens très mal. » Si vous vous sentez mal, pourquoi le portez-vous ? Qui vous a obligée à le porter ?

Vous avez conscience que ce mal-être qui vient du fait de vous forcer à porter le voile est hypocrite et vous avez envie d’être sincère avec vous-même. Dieu sait, voit et sonde les cœurs. Vous dites vous-même qu’il vous importe de travailler d’abord votre intérieur, avant l’apparence.

Qu’est-ce qui vous empêche de l’enlever ? Le regard des autres ? la honte ? la culpabilité ?
De quoi avez-vous peur ? Le jugement des autres ou le jugement de Dieu ?

Le hijab est, comme vous dites, juste une apparence, c’est ce que vous ressentez dans votre cœur qui est important.

Il me semble que vous avez conscience de tout cela : plusieurs phrases dans votre lettre le prouvent : « la foi se travaille sur le cœur et non sur l’apparence », « les actes ne valent que par les intentions »

Pourquoi avez-vous arrêté votre travail ? Vous dites : je me sens vide ; est-ce que le retour à l’islam, le port du voile sont un moyen de combler ce vide ?

Vous dites que vous vous sentez mal : est-ce parce que vous savez intérieurement que ce n’est pas ce que vous voulez être ?

Je vous sens intelligente et consciente de ce que vous faites et de ce que vous voulez faire : pourquoi ne vous accordez-vous pas un peu de temps et un peu d’indulgence ?

Le paraitre ne trompe personne d’autre que vous-même. Écoutez votre cœur, votre voix intérieure qui sait et qui, petit à petit, vous guidera vers ce que vous êtes au fond de vous-même.

Vous écrivez que vous n’avez aucune éducation religieuse, mais que vous y travaillez, en apprenant l’arabe et en faisant la prière.

Mais vous ne pouvez pas tout acquérir d’un seul coup. La religion n’est pas seulement composée de dogmes et de rites à accomplir, elle est aussi connaissances et spiritualité.

Aussi le chemin spirituel est-il long. Et Dieu est Bon et Miséricordieux : Il récompense les persévérants et les bons croyants.

Il me semble que vous avez besoin de temps pour vous rapprocher complètement de votre voie. Prenez donc le temps de cheminer, d’agir en responsabilité, d’être en cohérence avec votre for intérieur. Vos efforts finiront par payer et vous procureront la tranquillité et la paix que vous recherchez.

J’espère que ces quelques éléments de réponse vous aideront à vous pacifier et à continuer à cheminer tranquillement et à votre rythme vers la voie que vous aurez choisie, en toute conscience.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Loading