Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Propos de Blanquer sur « l'islamo-gauchisme » à la fac : les présidents d'universités et l'UNEF indignés

Rédigé par Lina Farelli | Samedi 24 Octobre 2020 à 08:00

           


Propos de Blanquer sur « l'islamo-gauchisme » à la fac : les présidents d'universités et l'UNEF indignés
Moins d’une semaine après l’assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine, les propos de Jean-Michel Blanquer, qualifiant les universités de lieux où sévirait un « islamo-gauchisme » qui y « fait des ravages » ont suscité la stupéfaction de la Conférence des présidents d’université (CPU) qui a fait part, vendredi 23 octobre, de son émotion face aux accusations lancées la veille par le ministre de l’Éducation nationale sur Europe 1 et au Sénat.

« Non, les universités ne sont pas des lieux où se construirait une « idéologie » qui mène au pire. Non, les universités ne sont pas des lieux d’expression ou d’encouragement du fanatisme. Non, les universités ne sauraient être tenues pour complices du terrorisme », a signifié la CPU.

« La mission de diffusion de la culture scientifique et technique fait, au contraire, de nos établissements des institutions de démocratisation de la connaissance scientifique, indispensable dans la cité, à l’heure des désordres de l’information et du succès du complotisme, terreaux des extrémismes », a-t-elle indiqué.

« La recherche n’est pas responsable des maux de la société, elle les analyse. L’université est, par essence, un lieu de débats et de construction de l’esprit critique », a aussi rappelé la CPU. « En ces temps dramatiques, il est essentiel que l’unité soit de mise et que la cohésion nationale, appelée de ses vœux par le Président de la République, soit pour tous une invitation à éviter amalgames et raccourcis inutiles. »

L'UNEF indignée par les accusation du ministre

Lors de son passage à Europe 1, Jean-Michel Blanquer s’en est particulièrement pris à La France Insoumise et à l’UNEF, accusés de favoriser une idéologie qui, « de loin en loin, mène au pire ». « A l'éducation et l'unité, Jean-Michel Blanquer choisit l'ignorance et la haine », s’est indigné, jeudi 22 octobre, le syndicat étudiant, qui a été insupporté d’être accusé indirectement des attentats et y voit « une injure pour l'ensemble des étudlant-e-s ».

« L'ignorance, c'est penser que l'UNEF n'est pas une organisation laïque alors que nous nous sommes toujours levé-e-s pour défendre ce fondement de notre République. L'ignorance, c'est ne pas comprendre que l'on peut à la fois défendre la neutralité de l'État ainsi que du service public et lutter contre l'islamophobie, au même titre que lutter contre le racisme ou l'antisémitisme. (…) L'ignorance c'est ne pas savoir que faire de la place à tou-te-s, quelles que soient leurs convictions religieuses, ne signifie pas exclure certain-e-s et certainement pas faire du prosélytisme », a fait savoir l’UNEF dans un communiqué.

Le syndicat, qui refuse de « laisser se fracturer notre société avec d'un côté ceux/celles qui seraient prétendument défenseur/ses de la laïcité, et de l'autre ceux/celles qui défendraient les musulman-e-s, victimes de stigmatisation », a enjoint le ministre « à revenir sur ses déclarations » et a indiqué son intention de prendre « les mesures juridiques » à leur disposition.

Lire aussi :
Attentat de Conflans : les syndicats unis contre l'obscurantisme et la stigmatisation des musulmans




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Premier Janvier le 24/10/2020 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dès lors que l'on ajoute un qualificatif aux choses ce n'est plus d'elles dont on parle.
Ici l'islam.
S'il existe un islamo-gauchisme c'est qu'il existe un islamo qui ne soit pas gauchiste.
La phrase ne dit pas ce qu'il est, juste qu'il n'est pas gauchiste.
Mais qu'il est forcément autre chose qui soit aussi un islamo x ou y. Autrement le terme islam suffirait.
Qu'en pensez-vous!

2.Posté par Premier Janvier le 24/10/2020 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si personne avant, pendant ou après lui ne l'avait dit, ne le dit ou ne le dira (passé, présent, futur donc) c'est que ce n'est pas lui qui le dit.
On passe pour le moment sur le futur. On pourra revenir ici pour le dire. Lol.
Si on peut faire la preuve que quelqu'un d'autre que lui a pu le dire, le dit ou le dira, on fait aussi la preuve du contraire.
Que quelqu'un d'autre que lui ne l'avait pas dit, ne le dit pas ou ne le dira pas.
On fait la preuve que celui qui ne l'avait pas dit, ne le dit pas ou ne le dira pas est nécessaire à son contraire, celui qui l'avait dit, le dit ou le dira.
Et donc qu'aucun des deux même s'ils n'avaient pas existé, n'existe pas ou n'existeront pas ou ont existé, existe et existeront ne peuvent être démontrés puisque démontrables.
C'est lui qui l'a dit. Et son contraire.
Ce n'est pas lui qui l'a dit. Et son contraire.
C'est quelques uns qui l'ont dit. Et son contraire.
C'est tout le monde qui l'a dit. Et son contraire.
Une généralité et pas une particularité, une exception.
Je sais ce n'est pas intéressant et son contraire. Lol.
Une généralité.

3.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 25/10/2020 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plein de sagesse le commentaire 1 affirme l'évidence: l'islamo-gauchisme n'est pas l'islam...

Le commentaire 2 commence bien: si personne ne le dit, ce n'est pas lui qui le dit. Un contenu évident en forme de quasi "totologie". Mais vrai.

Il continue mal: si on peut faire la preuve que "X", on ne peut en principe faire la preuve du contraire, à moins que votre système de preuve ne soit incohérent ou ce qui est équivalent "inconsistant" ou "contradictoire".
Il y a donc une couille dans le potage quelque part...

Un truc amusant: une théorie ou un système de preuve est consistant quand on ne peut pas tout prouver. En effet sinon, on pourrait prouver une contradiction, et donc à partir de là, on pourrait tout prouver, y compris la contradiction.
Ca, ça doit vous plaire...
Vous allez me dire, mais pourquoi ne pas admettre "une seule" contradiction, par exemple "il l'a dit"et son contraire ? On n'est pas à une couille près !

Et bien prenez garde, vous allez vous faire avoir.

Prenons n'importe qu'elle affirmation, par exemple "dieu existe". Et bien comme "il l'a dit", l'affirmation "il l'a dit OU dieu existe" est vraie.
Et comme "il l'a pas dit" est vrai aussi, on peut appliquer la règle de déduction, fondement de la logique, le "modus ponens".
Comme "il l'a pas dit" est le contraire de "il l'a dit", "dieu existe". Félicitations.

4.Posté par Premier Janvier le 25/10/2020 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je m'essaie à la pataphysique. Lol.
Je ne sais pas si j'ai bien compris cet art. Je ne le connais que depuis hier.
Vous avez compris puisque vous dites que c'est mal dit.
Vous ne pouvez dire que c'est mal dit que parce que vous le dites autrement.
Ce qui fait la preuve que je l'ai bien dit puisqu'on peut le dire autrement.
C'est autrement que vous faites devenir lui aussi un bien. Et donc son contraire.

5.Posté par Premier Janvier le 25/10/2020 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez transformé toute mon histoire.
Ma démonstration était il ne l'a pas dit si un autre que lui l'avait dit, le dit ou le dira. Toutes les possibilités et pas seulement une. Autrement c'est choisir.
De tout ce que l'on a pu dire, dit ou dira, tout était, est et sera toujours la. On n'avait fait, on ne fait et on ne fera que le trouver juste.
Prononcer le mot dieu suffit à dire qu'il existe. Dieu, je sais ce que c'est donc il existe.
Même chose si j'en dit il n'existe pas. Puisque je suis obligé de le nommer pour pouvoir le dire.
Quand je n'y pense pas, il existe. Puisque je dis que je n'y pense pas. Et donc qu'il a existé et donc qu'il existe.
On ne peut parler de dieu que si l'on ne parle pas de dieu.
Puisque pour pouvoir dire de dieu qu'il n'est pas ce que l'on dit qu'il est (dieu) il faut dire ce qui n'est pas lui, et donc obligatoirement dire qu'il est ce que l'on dit qu'il est ce que l'on dit qu'il n'est pas.
Ce que l'on dit qu'il n'est pas ne peut que le contenir. Puisqu'il ne peut ni être son contraire, ni être son semblable, ni être ce que l'on dit qu'il n'est pas, ni être ce que l'on dit qu'il est.

6.Posté par Premier Janvier le 25/10/2020 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut bien sur faire la preuve qu'il ne l'a pas dit si quelqu'un d'autre ne l'a pas dit.
Ce qui fait que l'on peut le faire est le fait qu'il l'ai dit.
A moins que tout le monde sans exception ne l'ai dit, on peut faire la preuve que quelqu'un ne l'a pas dit.
C'est seulement cette condition qui fera que c'est lui qui l'a dit.
C'est peut être le sens de il ne l'a pas dit qui vous trouble.
Et c'est bien normal. Puisqu'il l'a dit.
N'empêche que si un autre que lui l'a dit il ne l'a pas dit. Ce n'est pas lui qui l'a dit est peut être mieux formulé.
Puisque l'on a dit d'un autre qu'il l'a dit lui aussi.
C'est donc que ce qu'il a dit ne lui appartient pas.
Puisqu'il appartient aussi à un autre. Et donc que ce n'est pas lui qui l'a dit.

7.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 25/10/2020 19:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Prononcer le mot dieu suffit à dire qu'il existe. Dieu, je sais ce que c'est donc il existe."

Vous utilisez le mot "donc" et donc utilisez le modus ponens. C'est bien.

Maintenant, selon vous, "prononcer le mot "Dieu" suffit à dire qu'il existe".
Vous voilà donc croyant d'après vous. Or vous vous dites athée donc vous vous contredisez, donc vous dites n'importe quoi...

Ce n'est pas grave au demeurant, ça peut arriver à tout le monde...

8.Posté par Premier Janvier le 25/10/2020 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ha mais François je dis toujours n'importe quoi.
J'ai toujours dit n'importe quoi.
Et vous aussi.

9.Posté par Premier Janvier le 25/10/2020 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je dis qu'il existe pas que je suis croyant.
Dieu existe mais je ne suis pas croyant.
Superman aussi existe. Les licornes aussi. Puisque je sais ce que c'est.
Tout ce qui peut être pensé existe.