Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Société

Projet d'attentat contre une mosquée : les musulmans réclament protection

Rédigé par | Lundi 12 Août 2013 à 21:35

           

Quelque 150 personnes se sont rassemblées devant la mosquée des Minguettes, à Vénissieux, lundi 12 août, pour dénoncer l’inquiétante montée de l'islamophobie en France après l'annonce de l’arrestation récente d’un militaire qui avait pour projet d’attaquer le lieu de culte situé dans la région lyonnaise le jour de l'Aïd al-Fitr. Retour sur ce rassemblement.



Quelque 150 personnes se sont rassemblées devant la mosquée Al-Forqane des Minguettes, à Vénissieux, lundi 12 août, pour dénoncer l’inquiétante montée de l’islamophobie en France. Cette action a été organisée à l’appel de l'association Essalem, gestionnaire de la mosquée, après l'annonce de l’arrestation récente d’un militaire qui avait pour projet d’attaquer le lieu de culte situé dans la région lyonnaise le jour de l'Aïd al-Fitr.

Manuel Valls a dit la veille « son engagement le plus résolu à lutter contre toutes les violences s'inspirant des idéologies les plus extrémistes, qui portent atteinte aux valeurs de la République et qui ont pour seul objectif de créer des tensions dans la société et de propager un climat de haine ». Le maire communiste de Vénissieux, Michèle Picard, a réagi dans un communiqué pour exprimer son « indignation » et sa « colère face à des desseins meurtriers qui menacent notre République et la vie de ses concitoyens ».

Cependant, aucun haut responsable politique, y compris le maire, ne s’est rendu sur place pour marquer leur indignation contre la montée de l’islamophobie, assure Kamel Kabtane, présent à la manifestation. Quelques élus locaux, notamment socialistes, étaient toutefois bien présents en soutien à la communauté. Ce sont surtout les journalistes qui ont fait le déplacement en nombre pour couvrir l’évènement. « Il va falloir se battre pour que les pouvoirs publics prennent urgemment le problème en main », nous assure le recteur de la Grande Mosquée de Lyon.

« Il faut que les politiques prennent conscience que la situation est grave, que des citoyens font l’objet de menaces et que des personnes, qui savent qu’ils n’ont rien à craindre, agissent contre cette communauté », lance-t-il, le cœur gros contre le Conseil régional du culte musulman (CRCM) Rhône-Alpes. Celui-ci, par la voix de son président Laïd Bendidi, recteur de la Mosquée Bilal de Saint-Fons affilié à la Grande Mosquée de Paris, a appelé les musulmans à ne pas participer au rassemblement.

Une extrême droite active à Lyon et sa région

Pourtant, l’heure est grave et il s’agit, pour les musulmans, de marquer leur vive inquiétude contre les dérives d’une islamophobie qui se transforme en agressions. « L’Etat a failli à sa mission de protection pour tous les citoyens », réagit Abdelaziz Chaambi, président de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI).

Outre les autorités, il pointe du doigt la présence de groupes d’extrême droite très actifs dans le Rhône, qui ont « tous pour dénominateur commun la haine de l’islam » et sont à l’origine d’une recrudescence nette des actes islamophobes. Abdelaziz Chaambi déclare avoir observé sur le terrain une visibilité plus marquée et banalisée de ces groupuscules à travers « des tags et des autocollants » les auto-célébrant.

C’est le cas des Jeunesses nationalistes, pourtant dissous par décret en juillet. Son leader, Alexandre Gabriac, a décrit le projet du militaire arrêté comme un « acte isolé de colère légitime ». « Le gouvernement a voulu nous dissoudre ? Qu'il prenne ses responsabilités face à des actes isolés de colère légitime que nous ne pouvons plus contrôler », a-t-il plus précisément écrit sur Twitter lundi 12 août. Ces déclarations irresponsables ont jusque là peu été dénoncées avec fermeté.

Les responsables religieux sont toujours nombreux à réclamer des autorités, à commencer par le ministère de l'Intérieur, une surveillance accrue des mosquées. Un appel qui reste pour le moment lettre morte. Aucun dispositif de sécurité n'a d'ailleurs été spécialement mis en place aux abords de la mosquée des Minguettes.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par unseuletunique le 12/08/2013 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SALAM

Le jour de l’aid, le 9 juillet 2013, un homme décrit seulement comme un militaire ayant des idées d »extrême droite » a tenté de tuer des fidèles d’une mosquée venu prier après un mois saint, de pardon et d’abstinence.

L’islamophobie devient banale, on ne se plaint pas, on écoute le journal, on parle avec 1 ou 2 personnes se trouvant à proximité et enfin éteignons la télé et revenons à notre quotidien.

Des musulmans se sont rassemblés à lyon pour condamner cet acte et condamner ce climat de haine qui s’installe en France ou même ailleurs.

Ajoutons nous à eux afin de peser sur la balance, sortons dans la rue pour parler de ça, faire entendre au monde entier le problème qui se joue, et tout cela sans haine.

Nous sommes doués d’intelligence ? alors pourquoi n’utilisons nous pas ce seul moyen possible pour se faire entendre. Il n’y a rien de mal en cela, on a la parole parlons bien.

Rassemblons nous auprès de nos frères et sœurs qui veulent vivre en paix, en sécurité, ici il y a quelque chose à faire.

2.Posté par lr407 le 13/08/2013 04:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Classe politique : Personne de disponible pour leurs électeurs fidèles. L’indifférence coupable de la classe politique, c’est ce qui me révolte en ce moment. De-ci de-là on entend pester contre une gauche plus prête à s’indigner, mais sans grande conviction pour la communauté musulmane. Les bras leur en tombent finalement. Mais on ne peut vraiment rien faire ? insiste quelqu’un. Non, vraiment rien, à part ne plus voter, s'abstenir et attendre le prochain génocide.

3.Posté par Chrif le 13/08/2013 13:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est la preuve de la montée continue du racisme anti musulman due à la médiocrité des auto proclamés représentants religieux, Cfcm et autres. Il est temps que ces incapables se retirent et laissent la place à plus compétents InchaAllah.

4.Posté par René le 13/08/2013 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si vous voulez peser alors voter!
Si vous ne votez pas au mieux vous n'existez pas au pire on vous utilise pour cristalliser la haine!
Voici les règles du jeux, donc soit on vote soit on crève dans l'indifférence total...

5.Posté par Abdelmajid le 20/08/2013 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Réné

Pourquoi parles-tu ici de voter, SoubbanAllah...
Es-tu musulman ? Connais-tu un minimum le quotidien d'un musulman(ane) en France depuis plus de 10ans, depuis un certain 11 Septembre 2001 où tout a basculé pour nombreux ?

Tu incites les gens à voter, mais tu crois que ça changera quelque chose pour nous!
Réveil-toi de grâce de ta léthargie totale.
La droite est raciste et islamophobe
La gauche est laicarde et théophobe
Le FN n'en parlons même pas: Si ces gens accèdent au pouvoir, sa finira pour nous comme pour les juifs en 39-45.
Les petits parties ne servent à rien, car faisant le jeu des alliances hypocrites au 2nd tour.
Et créer son propre partie serait un combat à la Pirus, pour chacun d'entre nous.

De plus cette pseudo "démocratie" française est une mascarade, car cela fait 70ans depuis la fin de la 2nde guerre mondiale, et la prise du pouvoir dans la joie et la bonne humeur par De Gaulle, qu'il n'y a qu'un seul partie qui dirige et se partage le pouvoir (tantôt la gauche, tantôt la droite, où l'on fait semblant de se quereller et être en désaccord; mais quand il s'agit de taper sur l'islam et les musulmans: c'est l'union sacré)

Le musulman(ane) vote pour qui René?
Pour des gens qui ne les représentent pas. Pour des gens qui veulent se servir d'eux uniquement pour gagner une élection. Pour des gens qui vont voter, à peine élu, des lois contre l'islam et sa représentation au sein de la société française.
Combien se sont fait avoir par ces mensonges et cette propagande du pseu...