Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nigéria : Boko Haram veut échanger les lycéennes non musulmanes

Rédigé par La Rédaction | Lundi 12 Mai 2014



Jour après jour, Boko Haram montre sa cruauté. Lundi 5 mai, dans une vidéo, Abubakar Shekau, le leader de ce groupuscule qui terrifie le Nigéria, revendiquait l'enlèvement de plus de 200 lycéennes. Dans une nouvelle vidéo diffusée lundi 12 mai, Abubakar Shekau a fait savoir qu’il libérerait des otages en échange de prisonniers appartenant à son groupe terroriste.

Dans cette vidéo d’une durée de 27 minutes, 130 adolescentes apparaissent revêtus de longs voiles. Trois d’entre elles témoignent. Deux disent qu'elles étaient chrétiennes et se sont converties à l'islam et la troisième déclare qu'elle était déjà musulmane. Probablement sous la contrainte, une des filles ajoute qu’elles ne sont pas maltraitées.

« Ces filles dont vous vous préoccupez tant, nous les avons en fait libérées (...) et vous savez comment on les a libérées ? Ces filles sont devenues musulmanes », lance Abubakar Shekau, qui n’apparaît à aucun moment à leurs côtés mais devant un fond vert. Durant 17 minutes, il expose les revendications de son groupe terroriste. « Nous ne les libérerons qu'après que vous ayez libéré nos frères » emprisonnés, dit-il.

Mais le leader de Boko Haram précise que l’échange ne concernerait que « celles qui ne se sont pas converties » à l'Islam, les autres étant devenues « des sœurs ». Le ministère de l'Intérieur nigérian a aussitôt balayé cette proposition. Il « n'est pas question d'échanger une personne contre une autre », a-t-il assuré.

Les autorités nigérianes sont épaulées par des experts américains, britanniques et français arrivés sur place ces derniers jours, pour retrouver les adolescentes retenues captives depuis la mi-avril par une organisation sectaire qui ne peut se prévaloir d'une identité musulmane. « Aucune religion ne saurait tolérer de tels crimes. L’UOIF refuse catégoriquement que l’islam soit associé ou utilisé comme prétexte à ces horreurs », a récemment appuyé, en France, la fédération musulmane face à l'émotion suscité par le kidnapping de masse.

Lire aussi :
Nigéria : Al-Azhar réagit contre Boko Haram
Nigéria : mobilisation pour les lycéennes kidnappées
Nigéria : Boko Haram accusé du kidnapping de 100 lycéennes