Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Maroc : la nouvelle constitution renforcera les pouvoirs du premier ministre

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 10 Juin 2011



La commission marocaine pour la réforme constitutionnelle a révélé ses premières conclusions jeudi 9 juin. Fait important, le Maroc devrait évoluer vers une monarchie constitutionnelle. Le roi verra son pouvoir limité au profit de la fonction de premier ministre, rebaptisée « président du gouvernement ». Il sera choisi parmi les membres du parti politique arrivait en tête lors d’élections législatives. C’est lui qui nommera aux postes à responsabilité de l’Etat (ministre, secrétaire général,..). D’un autre côté, il nommera les ambassadeurs et les présidents des entreprises publiques en accord avec le souverain.

Autre changement de taille dans l’actuel royaume : le berbère sera considéré comme une langue officielle, au même titre que l’arabe. L’islam reste la religion de l‘Etat mais la liberté de croyance sera garantie dans le cadre de la loi. Dernier point important, l’indépendance de la justice. Celle-ci devrait être garantie par une séparation claire des pouvoirs.

Des promesses de changement qui se veulent un écho aux revendications des marocains depuis plusieurs mois, dans le sillage des révolutions du printemps arabe. Une première mouture de la nouvelle constitution sera présentée au souverain le 15 juin prochain.

Lire aussi :
Printemps arabe : le « partenariat de Deauville » promet 40 milliards de dollars
Algérie - Maroc : vers une réouverture des frontières ?
Le Maroc à l’honneur des « oscars africains »
Printemps arabe : le tour de l’Algérie ?




Loading