Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Psycho

Marina : « Passé raté équivaut à futur raté, l'équation de mon amoureux est incompréhensible pour moi »

Rédigé par Sabah Babelmin | Mercredi 13 Janvier 2021 à 08:30

           


Marina : « Passé raté équivaut à futur raté, l'équation de mon amoureux est incompréhensible pour moi »
Je suis depuis peu avec un musulman d’origine moyen-orientale. Il est divorcé depuis plusieurs années et, quand il parle des choses liées directement ou indirectement à son divorce, la conclusion est toujours la même : quoi qu'il pense ou fasse dans le futur, sa vie est ratée !

J’ai du mal à comprendre car impossible pour lui d’envisager de vivre heureux en couple. Pour lui passé raté = futur raté !!!! Je suis un peu perdue par cette façon de penser.

Sabah Babelmin, psychanalyste

Chère Marina,

En effet, cette attitude négative et fataliste dénote beaucoup de désespoir et de regret, peut-être aussi de la honte.

Vous n’en dites pas plus mais ce que je ressens, c’est que ce monsieur n’a pas fait le deuil de son divorce, de l’échec de ce mariage raté et il reste bloqué sur cet échec avec une dette symbolique qui le fige dans son passé.

A-t-il été obligé d’abandonner ses enfants ? A-t-il pu communiquer avec son ex-femme ? Qu’est ce qui l’a rendu si pessimiste ? On ne le sait pas. Lui seul est capable de détricoter ce passé raté et d’essayer de comprendre les raisons de cet échec pour pouvoir rebondir et aller de l’avant.

Il me semble aussi que, dans certaines cultures, le divorce peut être vécu comme une honte, un échec. Et vous ne pouvez pas le changer si lui ne décide pas de le faire. Bon courage.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com