Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Mariage princier et béatification, la grande tradition

Par Jérôme Anciberro*

Rédigé par Jérôme Anciberro | Vendredi 29 Avril 2011

Le mariage du prince William et la béatification de Jean Paul II, deux événements mis en scène par des institutions qui revendiquent chacune haut et fort leur attachement à la grande tradition, et ce dans un monde qui, lui, n’en finit pas de consommer les ruptures.



Deux importantes cérémonies religieuses marqueront l’agenda médiatique de cette fin de semaine : l’une anglicane – le mariage du prince William, héritier du trône d’Angleterre, et de Kate Middleton –, l’autre catholique romaine – la béatification du pape Jean Paul II.

Gageons que certains commentateurs s’amuseront de l’engouement populaire pour ces deux événements, mis en scène par des institutions qui revendiquent chacune haut et fort leur attachement à la grande tradition, et ce dans un monde qui, lui, n’en finit pas de consommer les ruptures.

Les fastes de la cérémonie londonienne impressionneront peut-être l’espace de quelques heures, il n’empêche que la monarchie britannique a perdu de son aura et que les membres de la famille royale n’exercent aujourd’hui aucun pouvoir réel sur nos voisins d’Outre-Manche, si ce n’est celui d’accaparer une part non-négligeable de la richesse nationale. Il serait donc hardi de voir dans l’enthousiasme du moment le signe d’une quelconque nostalgie. Les foules qui suivront en direct le mariage princier sont les mêmes qui glousseront dès la semaine prochaine en lisant la presse à scandale.

L’hommage rendu par l’Église catholique à son ancien chef est sans doute d’un autre ordre et nous mesurons bien ce qu’il peut y avoir de trivial à le comparer à la kermesse monarchique que nous offre la famille Windsor.

Et pourtant. La popularité indéniable de Jean Paul II a-t-elle vraiment le sens que veulent lui donner les responsables de l’Église catholique ? L’admiration pour le grand homme va-t-elle au-delà de l’hommage obligé ? Et surtout : l’intérêt éprouvé par les médias à cette béatification permet-il de tirer la moindre conclusion sur l’influence réelle exercée par la spiritualité de Karol Wojtyla – pour ne rien dire du catholicisme en général ou de l’Évangile - sur la manière de penser et d’agir de nos contemporains ?

Autant de question auxquelles nous nous garderons d’apporter des réponses définitives mais qui gagneront sans doute à être méditées par ceux qui - comme nous - suivront, sur place ou devant leurs écrans, cette cérémonie qu’on nous annonce historique.


*Jérôme Anciberro est rédacteur en chef de Témoignage chrétien


Mariage princier et béatification, la grande tradition
En partenariat avec