Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Marcher en banlieue avec la kippa impossible ? Un journaliste démonte le mythe (vidéo)

Rédigé par | Samedi 17 Octobre 2015



Marcher en banlieue avec la kippa impossible ? Un journaliste démonte le mythe (vidéo)
« Est-il dangereux de porter une kippa dans la rue en France ? » C’est avec cet intitulé qu’un reportage a été diffusé jeudi 15 octobre sur France 2 dans le cadre de l’émission Envoyé spécial.

Les journalistes Thierry Vincent et Julien Nativel ont fait le test pour constater dans quelle mesure un juif, identifié en tant que tel avec une kippa vissée sur la tête, pouvait se promener dans les rues de France sans danger. Cette idée, elle leur a été inspirée d'une expérience similaire tentée par l’Israélien Zvika Klein, qui se présente comme un journaliste travaillant pour le compte du site NRG, un quotidien religieux sioniste.

Dans le mois qui a suivi les attentats de Charlie et de l’Hypercasher en janvier 2015, celui-ci a assuré que les juifs ne sont plus en sécurité en France après s’être baladé pendant 10h à Paris et sa banlieue avec une kippa. Mettant l’antisémitisme sur le dos des musulmans, il est allé jusqu'à déclarer que des zones étaient interdites d'accès aux juifs... Un mythe qu'avait propagé avant lui la chaîne américaine Fox News avec de supposés « no-go zones » dans la capitale. De ces 10h, seule une vidéo montée, durant à peine 1’40, en est sortie pour « preuve » de son expérience malheureuse. Elle a été visionnée près de 5 millions de fois.

Les journalistes français ont réitéré l’expérience en allant même plus loin : ils ont marché non plus 10h mais 60h dans les rues de Paris et de sa banlieue, qui serait réputée dangereuse pour les juifs. Ils ont également erré dans des quartiers dits difficiles de Strasbourg et de Lyon. Le résultat est tout autre que celui présenté par NRG.

« J’imagine que je vais subir des remarques désagréables, voire des injures mais je vais de surprise en surprise. Je rencontre surtout l’indifférence et parfois même des marques de sympathie », raconte Thierry Vincent. Une rencontre agréable avec un groupe de jeunes de quartiers est d’ailleurs diffusée. Les histoires d’agressions contre les juifs qui seraient monnaie courante dans les cités, « c’est pour donner une mauvaise image de la religion musulmane et des jeunes de quartiers », lâche l’un d’eux.

L’antisémitisme n’en est pas moins une réalité en France qu'il est nécessaire de ne pas occulter. Le combat contre cette forme de haine est cependant instrumentalisé par les soutiens à la politique d'Israël. Le site NRG pour qui Zvika Klein, ancien membre du service de communication de l'armée israélienne, travaille est en effet propriété d'un milliardaire américain proche d'un Netanyahou qui incite par la peur les juifs de France à venir s'installer en Israël, fait-on savoir dans le reportage. Un appel qui a convaincu cette année plus de 7 500 Français de s'y rendre, malgré la politique répressive menée de longue date contre les Palestiniens.

Lire aussi :
Antisémitisme, islamophobie : la CNCDH alarmée de l'augmentation des actes racistes


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur