Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les musulmans, un danger pour l’Europe selon la Hongrie

Rédigé par La Rédaction | Samedi 5 Septembre 2015



Viktor Orban, Premier ministre hongrois, mène une politique xénophobe ciblant les étrangers et les réfugiés.
Viktor Orban, Premier ministre hongrois, mène une politique xénophobe ciblant les étrangers et les réfugiés.
La Hongrie est largement citée ces derniers jours dans la crise des migrants pour son comportement révoltant à l’encontre des réfugiés qui affluent vers l’Europe. Il suffit d’écouter les membres de l’exécutif hongrois pour en comprendre l’origine d’une politique qui choque les défenseurs de l’accueil des réfugiés.

En tête, le Premier ministre Viktor Orban, a déclaré, dans une tribune publiée jeudi 4 septembre dans le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, que l'afflux des réfugiés, « musulmans dans leur majorité », est une menace pour l'identité chrétienne pour l’Europe et que « la pensée européenne peut se retrouver en minorité sur son propre continent ».

« Il ne faut pas oublier que ceux qui arrivent (...) sont les représentants d'une culture profondément différente », a fait savoir le chef du gouvernement. « N'est-ce pas déjà en soi préoccupant que la culture chrétienne de l'Europe ne soit quasiment plus en capacité de maintenir l'Europe dans le système de valeurs chrétiennes ? Si l'on perd cela de vue, la pensée européenne peut se retrouver en minorité sur son propre continent », juge-t-il.

Dernièrement, l'immigration illégale est rendue passible de trois ans de prison et les pouvoirs de l'armée ont été étendus pour empêcher les réfugiés de traverser les frontières du pays dirigé par Viktor Orban depuis 2010. Son mandat est notamment marqué par une politique anti-immigration forte et des campagnes xénophobes régulières.

Lire aussi :
Tchéquie : lutter contre l'islam en promenant des cochons près des mosquées
Tuerie au Musée juif : le président tchèque accuse l’islam
Racisme : alerte à l’islamophobie en Europe, blâme à la France