Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

Le prix Sakharov dédié au Printemps arabe

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 27 Octobre 2011



Le Parlement européen a décerné, jeudi 27 octobre, son Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit à cinq acteurs du Printemps arabe.
Les lauréats sont Mohamed Bouazizi, la militante égyptienne Asmaa Mahfouz, le dissident libyen Ahmed al-Zubair Ahmed al-Sanusi, l'avocate syrienne Razan Zeitouneh et le caricaturiste syrien Ali Farzat.

Asmaa Mahfouz est l'une des fondatrices du « Mouvement des jeunes du 6 avril », qui avait lancé l'appel à se rassembler sur la place Tahrir au Caire, mouvement qui a conduit à la chute du raïs égyptien Hosni Moubarak.

Ahmed al-Zubair Ahmed al-Sanusi, 77 ans, est un dissident libyen qui a passé 31 ans en prison en raison de son opposition au régime de Mouammar Kadhafi. Razan Zeitouneh, avocate de 34 ans, dirige des comités coordonnant la révolte en Syrie; et Ali Farzat est un caricaturiste de presse qui a été gravement battu en août dernier par les forces de sécurité syriennes qui lui ont cassé les mains.

« Ces personnes ont contribué à des changements historiques dans le monde arabe et cette récompense réaffirme la solidarité et le soutien ferme du Parlement à leur lutte pour la liberté, la démocratie et la fin des régimes autoritaires », a expliqué le président du Parlement européen, Jerzy Buzek. « Leur récompense est un symbole pour tous ceux qui travaillent pour la dignité, la démocratie et les droits fondamentaux dans le monde arabe et au-delà », a-t-il ajouté.

Bien qu’il n’ait pas été un défenseur des droits de l’Homme de son vivant, Mohamed Bouazizi, qui a été récompensé à titre posthume, est considéré comme étant le déclencheur de la contestation populaire qui a mené Ben Ali à sa chute et qui a incité les peuples voisins à contester leurs régimes.

Le frère du Tunisien a dédié cette récompense « au peuple tunisien qui a réussi sa révolution et qui a continué à s'exprimer lors des élections » du 23 octobre. « Ce prix est une reconnaissance internationale pour le rôle de Mohamed Bouazizi dans la révolution tunisienne », a-t-il ajouté.

Lire aussi :
Tunisie : Ennahdha confirme son avance
L’UOIF salue le peuple tunisien
Tunisie : participation record pour le premier scrutin libre
Tunisie : top départ des élections donné en France
Une femme du Printemps arabe honorée par le prix Nobel de la Paix
Un Conseil national syrien tous azimuts