Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Le parfum de la foi

« Minute de sens », par Hamza Braiki*

Rédigé par Hamza Braiki | Vendredi 5 Avril 2013



A chaque personnalité correspond une fragrance. D’autant plus vraie qu’elle reflète votre tempérament, votre caractère, votre lumineuse senteur. C’est donc naturel que l’on prête au Prophète un sens de l’esthétique odorante certain. Son empreinte olfactive était sublime, atteignant autant les narines que les cœurs. Car c’est aussi de ce parfum de la foi dont il s’agit. Il dégageait très naturellement le parfum enivrant d’une fleur sur le terreau de l’amour.

Accordée comme une récompense à la présence à Dieu, cette sérénité, sans fausse notes, harmonise le tempérament du croyant avec les accords de la nature. La sueur, elle-même, est parfumée lorsqu’elle est issue des efforts, quels qu’ils soient. Tout l’inverse de l’odeur nauséabonde lorsque la séduction est trompeuse, les biens sont mal acquis, ou encore de l’odeur mortifère de notre haleine lorsque l’on médit d’une personne ou de l’odeur du mépris dans un flacon luxueux.

Parce que c’est aussi une façon subtile d’affirmer sa personnalité, la vertu vivifiante se dégage naturellement d’un cœur, se ressent, se transmet. Tout comme un parfumeur au caractère suave est agréable à côtoyer.

Si vous souhaitez quelques conseils pour composer le jus qui vous sied, harmonisez votre égo avec les notes fraîches de votre nature, accompagnez cette base par les senteurs célestes du Coran, ajoutez-y les arômes voluptueux d’une conduite douce, la Sunna, relevez le tout par la touche boisée de la patience. Voilà une partition qui correspond à l’élégant, en quête des jardins du Paradis.

Cependant, comment se passer du parfum de sa mère, de l’odeur épicée d’un plat mijoté par amour, de l’air pénétrant de la terre originelle et, par-dessus tout, des effluves de la bonté ? Ce parfum qui retint le cœur de notre Bien-Aimé, Muhammad, en ce monde. Ces notes olfactives qui résultent d’une vie parfumée de vertus.

Dans cette attente, choisissez la bonne fragrance, tentez le jus enivrant de la foi qui témoignera de votre passage, à l’image de cette dame remarquable dont l’histoire a traversé les siècles, la coiffeuse de la fille de Pharaon.


* Hamza Braiki, parfumeur… de cœur.