Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le Prix photographique Lucas Dolega, à la mémoire du reporter tué en Tunisie

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 19 Janvier 2012



Le photojournaliste espagnol Emilio Morenatti a reçu le premier Prix photographique international Lucas Dolega. Il s'agit de la première édition de ce prix à la mémoire du photographe disparu lors de la Révolution de jasmin tunisienne, Lucas Dolega. Ce Franco-Allemand de 32 ans, d'origine marocaine par son père, est décédé le 17 janvier dernier, à Tunis, dans l’exercice de son métier.

Le Prix Lucas Dolega est destiné à « soutenir les photographes qui exercent leur activité dans des conditions souvent difficiles et sur des zones pouvant comporter des risques pour assurer la diffusion d’une information libre et indépendante. Il a pour essence de récompenser un photographe qui par son engagement personnel, son implication sur le terrain, ses prises de position et la qualité de son travail, aura su témoigner de son attachement à la liberté de l’information ».

Pour sa première édition, c'est donc le photographe espagnol qui a remporté le prix pour son reportage « Displaced in Tunisia », portant sur les réfugiés libyens à la frontière tunisienne, au début de la guerre en Libye.

Emilio Morenatti a reçu son prix à l’hôtel de ville de Paris, ce mercredi 18 janvier. Le maire, Bertrand Delanoë, a profité de l'occasion pour rappeler son attachement au droit à l'information et a rendu hommage à ceux qui prennent des risques pour informer, comme Gilles Jacquier, récemment décédé en Syrie.

Le Prix Lucas Dolega, de la Fondation Lucas Dolega, comprend une dotation de 10 000 euros offerte par Nikon France, une exposition à l'Union des photographes professionnels et une parution dans le magazine Polka.


Lire aussi :
Paris soupçonne une « manipulation des autorités syriennes » dans la mort du journaliste français
Gaza: un photographe de l'AFP enlevé